Extension Factory Builder
15/02/2013 à 15:58
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Il existe plusieurs techniques plus ou moins subtiles de vous soutirer des sous sur internet. Il existe plusieurs techniques plus ou moins subtiles de vous soutirer des sous sur internet. © AFP

Qui n'a jamais reçu de message par internet l'incitant à prendre contact avec une soi-disant héritière... laquelle n'aurait besoin que d'une modeste somme pour payer les frais de justice nécessaires au déblocage du magot ? Le point sur toutes les petites et les grandes arnaques du web.

Faux banquier - Un e-mail vous demande de cliquer sur un lien pour confirmer les noms d'utilisateur et mot de passe de votre compte. Vous êtes alors redirigé vers une fausse plateforme. Les ennuis commencent.

Loterie bidon - Vous avez gagné le gros lot, vous annonce un e-mail. Pour toucher votre dû, vous devez verser un acompte ou encore dévoiler vos coordonnées bancaires. Inutile de préciser la suite. Surtout si vous n'avez jamais fait la démarche de jouer...

Opération héritage - Contacté par un riche héritier, vous devez verser un acompte et dévoiler vos coordonnées bancaires pour obtenir le versement d'une somme d'argent à mettre à l'abri... laquelle n'existe pas.

Made in Lagos - Vous recevez un e-mail d'une personne se présentant comme un opposant politique. Elle vous demande de l'aider à réaliser un transfert d'argent ou à sortir de son pays. Chimère ! Entre-temps, il aura fallu régler des frais de dossier ou payer des intermédiaires...

Fausse petite annonce - Un acheteur obtient l'expédition de l'objet qu'il dit vouloir acquérir. Au passage, il récupère les coordonnées bancaires du vendeur. Ou un faux vendeur encaisse le paiement d'un objet, mais ne le livre jamais.

Vidéo pirate - Des arnaqueurs profitent de la détresse affective d'une victime et la poussent à simuler un acte sexuel ou à s'exhiber devant une webcam. L'acte enregistré, le chantage commence.

Les « faux de l'amour » - Sous un profil fictif, le « brouteur » prétend aimer sa future victime et gagne son affection. Mais une série d'ennuis lui arrivent : perte de carte de crédit, vol de papiers d'identité, etc. L'amoureux, ou l'amoureuse, transi(e) vole au secours de la personne aimée et perd ainsi son argent.

Quelques règles de prudence

Pour éviter de se faire rouler sur internet, voici les précautions élémentaires à prendre.

1 - Protéger ses comptes personnels (e-mails, Facebook, Twitter...) avec des mots de passe différents. Ne pas utiliser sa date de naissance.

2 - Lorsqu'un e-mail émanant d'un d'inconnu sollicite une participation à une transaction financière, ne jamais répondre.

3 - Veiller à ce qu'aucune image compromettante de soi ne circule sur la Toile. Elle est impossible à effacer et expose au chantage.

4 - Sur les sites de vente, privilégier le règlement sécurisé proposé (Paypal sur Ebay, par exemple) et se renseigner sur les garanties en cas de litige. Une règle d'or : toujours se méfier des offres trop alléchantes.

5 - Ne jamais communiquer ses coordonnées bancaires par e-mail. Privilégier les sites officiels (banques, administrations, etc.) et les services de paiement cryptés.

6 - Surveiller l'accès des enfants à internet en installant un dispositif de contrôle parental.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Continental

ONU - Hiroute Guebre Sellassie : 'Boko Haram nous concerne tous'

ONU - Hiroute Guebre Sellassie : "Boko Haram nous concerne tous"

Pour Hiroute Guebre Sellassie, l’envoyée spéciale de Ban Ki-moon au Sahel, Boko Haram n’est pas que le problème du Nigeria et la communauté internationale doit se mobiliser avant qu’[...]

Agroalimentaire : Supreme Group passe à l'attaque en Afrique

 Supreme Group, multinationale du soutient logistique et du transport alimentaire, diversifie ses activités et s'intéresse désormais aux PME africaines, a appris "Jeune Afrique".[...]

Ashish Thakkar, un businessman presque parfait

Partenaire du banquier Bob Diamond en Afrique, cet homme d'affaires anglo-ougandais bâtit sa légende en même temps que sa fortune. Enquête sur un réfugié autodidacte devenu grand[...]

Terrorisme : Al-Qaïda, Daesh, même jihad

Ennemies au Moyen-Orient, les deux grandes mouvances de l'islamisme radical ont tendance à s'imbriquer à mesure que l'on s'éloigne du foyer syro-irakien.[...]

Théâtre : la misère affective du déraciné par Elise Chatauret

Dans Nous ne sommes pas seuls au monde, l'auteure et metteuse en scène Élise Chatauret évoque le déracinement affectif d'un exilé africain.[...]

CAN 2015 : en Guinée Équatoriale, des couacs mais pas le chaos redouté

La catastrophe redoutée a, pour l'instant, été évitée en Guinée Équatoriale, qui n'a eu que 50 jours pour se préparer à l'organisation de la CAN-2015 après la[...]

Ebola : la situation reste "extrêmement préoccupante"

Malgré une nette baisse du nombre de personnes affectées par le virus Ebola, la situation reste "extrêmement préoccupante" en Afrique de l'ouest, a prévenu vendredi l'Organisation[...]

Diaporama : les plus grandes (et belles) églises d'Afrique

Le christianisme est la religion dominante en Afrique avec une part de fidèles estimée à plus de 60% en 2014. Jeune Afrique revisite pour vous la richesse architecturale de lieux de culte chrétiens sur[...]

Escrocs et charlatans

Chaque année, rituellement, je consacre mon premier "PS" aux voyantes, aux soi-disant extralucides, aux horoscopes, à tous ces escrocs et charlatans qui prétendent pouvoir prévoir[...]

Quatre-vingts ans de négritude

Au mois de mai prochain, le mouvement de la négritude aura 80 ans. Le mot est en effet apparu en 1935 sous la plume d'Aimé Césaire dans " L'Étudiant noir", journal mensuel de[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2718p026-033.xml3 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2718p026-033.xml3 from 172.16.0.100