Extension Factory Builder
14/02/2013 à 17:55
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le général à Kidal (Mali), le 4 février. Le général à Kidal (Mali), le 4 février. © DR

Mahamat Idriss Déby Itno, le fils du président tchadien, a été nommé commandant en second des Forces armées de son pays au Mali. Mais il en est le chef officieux.

« Ce n'est pas un fils à papa. Il est poli et respectueux », dit l'un de ses anciens tuteurs. « Sur le terrain, il fait l'effort de ne pas apparaître comme le vrai chef pour ne vexer personne », précise un reporter qui l'a croisé à Kidal il y a peu. Mahamat Idriss Déby Itno, 29 ans, est un homme discret. Au téléphone, il répond par des phrases courtes. « Vous êtes toujours à Aguelhok ? - Je suis en mouvement. » Puis, d'un ton amusé : « Mais vous êtes bien curieux ! »...

Jusqu'à sa nomination, fin janvier, au poste de commandant en second des Forces armées tchadiennes en intervention au Mali (Fatim), le benjamin des généraux tchadiens était moins connu que son frère, Zakaria Idriss Déby Itno, directeur adjoint du cabinet civil à la présidence. Mais son père a toujours veillé sur lui. C'est la mère du chef de l'État qui l'a élevé. D'où son surnom : Mahamat Kaka - kaka signifiant « grand-mère » en arabe tchadien. Le jeune homme a d'abord suivi les cours du Groupement des écoles militaires interarmées du Tchad. Puis il s'est inscrit en France, au lycée militaire d'Aix-en-Provence - où il n'est resté que trois mois. Dès son retour au pays, son père l'a versé dans la Direction générale de service de sécurité des institutions de l'État (DGSSIE), la garde présidentielle.

Coup double

Un fait d'armes ? Am-Dam, en mai 2009. Le jeune officier a participé à la victoire finale contre les rebelles de Timane Erdimi, dans l'est du Tchad. Dès 2010, il a reçu, au sein de la DGSSIE, le commandement de l'escadron blindé et des gardes du corps. Un poste de confiance. Aujourd'hui, dans le Nord-Mali, il est sous les ordres du général Oumar Bikomo, le chef des Fatim. Mais il téléphone à son père tous les jours. « Avec Mahamat au front, Idriss fait coup double, explique un familier du chef de l'État. Il montre qu'il s'implique personnellement dans cette affaire, et il donne à son fils la chance de s'aguerrir au contact des militaires français. »

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Tchad

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leurs territoires. Grâce à une carte [...]

Misca : le Tchad annonce que tous ses soldats ont quitté la Centrafrique

Il n'y a plus de soldats tchadiens en Centrafrique. Mercredi, le Tchad a annoncé avoir achevé le retrait de ses troupes lors d'une cérémonie officielle présidée, à Sarh, dans le[...]

Françafrique : Sassou, Déby, Issoufou... Ils plébiscitent Le Drian !

Le maintien de Jean-Yves Le Drian à son poste de ministre français de la Défense était particulièrement souhaité par les présidents Denis Sassou Nguesso (Congo), Idriss[...]

Centrafrique : pourquoi Idriss Déby Itno a jeté l'éponge

Exaspérés d'être accusés de partialité en faveur des musulmans, les Tchadiens ont décidé de retirer leur contingent de la Misca en Centrafrique.[...]

Le Tchad accuse l'ONU de propos diffamatoires sur son action en Centrafrique

Le gouvernement tchadien a accusé la Commission des droits de l'Homme de l'ONU de "propos diffamatoires et tendancieux" après ses accusations contre les agissements de l'armée tchadienne en[...]

Ce qu'il faut retenir du sommet UE-Afrique

Près de 80 dirigeants africains et européens étaient réunis les 2 et 3 avril à Bruxelles à l’occasion du quatrième sommet organisé entre l’Union[...]

Centrafrique : Bangui "regrette" le retrait du contingent tchadien de la Misca

Dans un communiqué publié à Paris, Toussaint Kongo-Doudou, le ministre centrafricain des Affaires étrangères, a exprimé jeudi son "regret" après l'annonce, la veille, du[...]

Centrafrique : le Tchad retire son contingent de la Misca

Le Tchad a annoncé jeudi qu'il allait retirer "progressivement" son contingent de la Mission internationale de soutien à la Centrafrique (Misca). Une décision qui fait suite à de nombreux[...]

Le Tchad contraint le chinois CNPC à payer une lourde amende

Dernier épisode du feuilleton qui oppose l'État tchadien à la société nationale pétrolière chinoise CNPC. Finalement, le Tchad a imposé une amende d'un montant de 1,2[...]

Afrique centrale : la Cemac malade de la Centrafrique

Alors qu'elle fête son vingtième anniversaire, la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (Cemac), relocalisée de Bangui à Libreville, au Gabon, subit de plein[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers