Extension Factory Builder
14/02/2013 à 17:55
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le général à Kidal (Mali), le 4 février. Le général à Kidal (Mali), le 4 février. © DR

Mahamat Idriss Déby Itno, le fils du président tchadien, a été nommé commandant en second des Forces armées de son pays au Mali. Mais il en est le chef officieux.

« Ce n'est pas un fils à papa. Il est poli et respectueux », dit l'un de ses anciens tuteurs. « Sur le terrain, il fait l'effort de ne pas apparaître comme le vrai chef pour ne vexer personne », précise un reporter qui l'a croisé à Kidal il y a peu. Mahamat Idriss Déby Itno, 29 ans, est un homme discret. Au téléphone, il répond par des phrases courtes. « Vous êtes toujours à Aguelhok ? - Je suis en mouvement. » Puis, d'un ton amusé : « Mais vous êtes bien curieux ! »...

Jusqu'à sa nomination, fin janvier, au poste de commandant en second des Forces armées tchadiennes en intervention au Mali (Fatim), le benjamin des généraux tchadiens était moins connu que son frère, Zakaria Idriss Déby Itno, directeur adjoint du cabinet civil à la présidence. Mais son père a toujours veillé sur lui. C'est la mère du chef de l'État qui l'a élevé. D'où son surnom : Mahamat Kaka - kaka signifiant « grand-mère » en arabe tchadien. Le jeune homme a d'abord suivi les cours du Groupement des écoles militaires interarmées du Tchad. Puis il s'est inscrit en France, au lycée militaire d'Aix-en-Provence - où il n'est resté que trois mois. Dès son retour au pays, son père l'a versé dans la Direction générale de service de sécurité des institutions de l'État (DGSSIE), la garde présidentielle.

Coup double

Un fait d'armes ? Am-Dam, en mai 2009. Le jeune officier a participé à la victoire finale contre les rebelles de Timane Erdimi, dans l'est du Tchad. Dès 2010, il a reçu, au sein de la DGSSIE, le commandement de l'escadron blindé et des gardes du corps. Un poste de confiance. Aujourd'hui, dans le Nord-Mali, il est sous les ordres du général Oumar Bikomo, le chef des Fatim. Mais il téléphone à son père tous les jours. « Avec Mahamat au front, Idriss fait coup double, explique un familier du chef de l'État. Il montre qu'il s'implique personnellement dans cette affaire, et il donne à son fils la chance de s'aguerrir au contact des militaires français. »

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Tchad

Mali : le Tchad accuse l'ONU de se servir de ses soldats comme 'bouclier'

Mali : le Tchad accuse l'ONU de se servir de ses soldats comme "bouclier"

Le Tchad a dénoncé vendredi le traitement "discriminatoire" réservé à ses troupes au Mali, accusant la Mission de l'ONU (Minusma) de les utiliser comme "bouclier", apr&egrav[...]

Réchauffement climatique : la carte des 15 lieux les plus menacés d'Afrique

À l'occasion du sommet sur le climat organisé le 23 septembre à New York par le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, "Jeune Afrique" publie sa carte des 15 lieux les plus[...]

Tchad - Centrafrique : normalisation en cours

Les signes de la normalisation des relations entre la Centrafrique de Catherine Samba-Panza et le Tchad de Idriss Déby Itno se multiplient.[...]

Nigeria : afflux de réfugiés fuyant Boko Haram, le HCR tire la sonnette d'alarme

De plus en plus de civils fuient les combats dans le nord-est du Nigeria pour se réfugier dans les pays voisins. Mardi, le HCR a lancé un appel aux dons de 34 millions de dollars pour aider 75 000 [...]

Tchad - Affaire Habré : une vingtaine d'ex-cadres de la DDS devant la cour criminelle

Une vingtaine d’anciens responsables de la police politique de Hissène Habré (sur 33 détenus), ont été renvoyés devant la cour criminelle du Tchad. Neuf autres [...]

1980-1983 : Libye-Tchad, de la seconde bataille de N'Djaména à celle de Faya Largeau

Ce billet est le deuxième d'une série en trois volets consacrée aux rapports belliqueux de la Libye de Kadhafi et du Tchad de Hissène Habré. Laurent Touchard* fait ici le point sur les[...]

Tchad : droit de réponse de Jean-Bernard Padaré à J.A.

Jean-Bernard Padaré est un ancien ministre tchadien de la Justice.[...]

1966 - 1979 : Kadhafi et Habré prennent le pouvoir en Libye et au Tchad

Ce billet est le premier d'une série en trois volets consacrée aux rapports belliqueux de la Libye et du Tchad. Laurent Touchard commence par faire le point sur les circonstances de l'arrivée au pouvoir de[...]

Éthiopie : Hiroute Guebre Sellassie, une diplomate tout-terrain pour le Sahel

De Nouakchott à Niamey, le nouvel envoyé spécial de l'ONU se démène pour mobiliser chefs d'État et partenaires internationaux. Son nom ? Hiroute Guebre Sellassie.[...]

Ebola : le Tchad ferme sa frontière avec le Nigeria

Le gouvernement tchadien a annoncé jeudi la fermeture de sa frontière avec le Nigeria pour "pour nécessité impérieuse de santé publique". Cette décision concerne la[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers