Extension Factory Builder
07/02/2013 à 17:40
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Nadir Dendoune est détenu à Bagdad depuis le 23 janvier. Nadir Dendoune est détenu à Bagdad depuis le 23 janvier. © AFP

Le journaliste français Nadir Dendoune est détenu à Bagdad par les autorités irakiennes depuis le 23 janvier. Toujours pas inculpé, on lui reproche d'avoir photographié des lieux sensibles. Le ministère français des Affaires étrangères a convoqué, jeudi 7 février, l'ambassadeur irakien et a réitéré son souhait de voir le journaliste libéré dans "les meilleurs délais".

Depuis le 23 janvier, notre collaborateur Nadir Dendoune, 40 ans, est incarcéré en Irak. Il a été arrêté à Dora, un quartier de Bagdad, alors qu'il prenait des photos d'une installation de traitement de l'eau. En reportage pour Le Monde diplomatique, il était porteur d'une lettre de mission du mensuel français.

Nadir Dendoune, détenu à Bagdad, a comparu mardi 5 février, pour la première fois depuis son arrestation, devant un juge d'instruction qui l'a maintenu en détention, en attendant de prononcer son éventuelle inculpation ou sa libération. La justice irakienne lui reproche d'avoir photographié sans autorisation le QG des services de renseignements irakiens, ainsi que des barrages de police et de l'armée.

Un comité de soutien en sa faveur a été créé en France, ainsi qu'une page sur le réseau social Facebook. Reporters sans frontières a appelé à sa libération immédiate.

Jeudi 7 février, l'ambassadeur d'Irak en France a été convoqué au ministère des Affaires étrangères pour évoquer la situation du journaliste français. Paris a fait savoir qu'il souhaitait la libération du journaliste « dans les meilleurs délais », a indiqué le Quai d'Orsay.

Selon Philippe Lalliot, porte-parole du Quai d'Orsay, le secrétaire général du ministère, qui a reçu l'ambassadeur irakien, lui « a réitéré le souhait que M. Dendoune soit libéré dans les meilleurs délais et l'attachement indéfectible de la France à la liberté de la presse ». « Il a insisté sur le nécessaire respect des droits de notre compatriote et sur le prix que nous attachons à ce que notre ambassade à Bagdad puisse exercer la protection consulaire, conformément au droit international », a poursuivi le porte-parole.

L'ambassadeur de France en Irak avait rencontré lundi le directeur de cabinet du Premier ministre irakien Nouri al-Maliki au sujet du journaliste détenu pour lui dire l'« incompréhension de la France devant la procédure utilisée qui ne correspond pas à l'Etat de droit en Irak », selon une source diplomatique.

Journaliste talentueux

Personnage atypique, Nadir Dendoune est l'auteur remarqué d'Un tocard sur le toit du monde (JC Lattès, 2010), livre dans lequel il raconte son expédition jusqu'au sommet de l'Everest, où il a porté haut (8 848 mètres !) les couleurs du 9-3 (département de Seine-Saint-Denis). Détenteur de trois passeports (français, algérien et australien), c'est un vrai aventurier moderne : Sydney-Paris à vélo au début des années 2000, bouclier humain en Irak en 2003 - expérience qu'il raconte dans Journal de guerre d'un pacifiste -, auteur d'une Lettre ouverte à un fils d'immigré directement adressée à Nicolas Sarkozy et, plus récemment, réalisateur d'un film intitulé Palestine.

Il est exactement ce genre de journaliste talentueux, dynamique et engagé dont la presse et la démocratie ont besoin. La prison, il l'a déjà connue (pendant deux semaines) en France, en 1989, à la suite d'une bagarre. Depuis, il ne cesse de se battre pour prouver que l'immigration est une richesse et que les enfants d'immigrés ont un avenir. Nous espérons le revoir très vite à la lumière.

________

- Le blog en soutien à Nadir Dendoune

- 19 000 personnes ont déjà signé la pétition pour la libération de Nadir Dendoune.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

Football : Luis Fernandez sur le point de signer avec la sélection guinéenne ?

Football : Luis Fernandez sur le point de signer avec la sélection guinéenne ?

Le Français Luis Fernandez pourrait signer son contrat de sélectionneur de la Guinée dans le week-end.  [...]

Les sons de la semaine #33 : Les Ambassadeurs du Motel de Bamako, Protoje, FKA Twigs, Kaaris

Bienvenue dans notre d'horizon musical hebdomadaire ![...]

Djibouti : Le Drian viendra... mais plus tard

Très attendue par les autorités comme par les militaires français, la visite de Jean-Yves Le Drian à Djibouti, qui devait avoir lieu au mois d'avril, a été reportée.[...]

Santiago Zannou : un rôle à jouer

De père béninois et de mère espagnole, le réalisateur place l'immigration et le métissage au coeur de ses films. La singularité de ses histoires lui a ouvert les portes du[...]

Yémen : le président Abd Rabbo Mansour Hadi s'est réfugié en Arabie saoudite

Alors que la confusion règnait sur le sort du président Abd Rabbo Mansour Hadi, ce dernier est arrivé jeudi en Arabie saoudite, le jour même où la coalition menée par Ryad[...]

"Comme un cri" : exorciser le naufrage du Joola

Pièce coup de poing, Comme un cri revient sur le drame du Joola et pointe une nouvelle fois la responsabilité des autorités sénégalaises.[...]

Cinéma : Dear White People, chers petits Blancs...

Avec son film "Dear White People", le réalisateur africain-américain Justin Simien dénonce les préjugés raciaux toujours vivaces dans le pays d'Obama... et suscite la[...]

Hervé Ladsous : "Le maintien de la paix ne représente que 0,4% des budgets militaires dans le monde"

Pour la première fois, les chefs d'état-major de 120 pays membres des Nations unies se réunissent vendredi 27 mars à New York pour plancher sur les enjeux complexes du maintien de la paix à[...]

Yémen : les rebelles progressent, le président Hadi en fuite

Alors que l'incertitude régnait sur son sort, le président yéménite, Abd Rabbo Mansour Hadi, a quitté le pays en bateau, ont annoncé des responsables yéménites.[...]

Racisme en Belgique : "Il faut prendre conscience de l'ampleur du problème"

Depuis le lancement du hashtag #dailyracism, de nombreux Belges ont témoigné, sur les réseaux sociaux, du racisme quotidien qu'ils subissent.  [...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2717p020.xml0 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2717p020.xml0 from 172.16.0.100