Extension Factory Builder
07/02/2013 à 17:40
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Nadir Dendoune est détenu à Bagdad depuis le 23 janvier. Nadir Dendoune est détenu à Bagdad depuis le 23 janvier. © AFP

Le journaliste français Nadir Dendoune est détenu à Bagdad par les autorités irakiennes depuis le 23 janvier. Toujours pas inculpé, on lui reproche d'avoir photographié des lieux sensibles. Le ministère français des Affaires étrangères a convoqué, jeudi 7 février, l'ambassadeur irakien et a réitéré son souhait de voir le journaliste libéré dans "les meilleurs délais".

Depuis le 23 janvier, notre collaborateur Nadir Dendoune, 40 ans, est incarcéré en Irak. Il a été arrêté à Dora, un quartier de Bagdad, alors qu'il prenait des photos d'une installation de traitement de l'eau. En reportage pour Le Monde diplomatique, il était porteur d'une lettre de mission du mensuel français.

Nadir Dendoune, détenu à Bagdad, a comparu mardi 5 février, pour la première fois depuis son arrestation, devant un juge d'instruction qui l'a maintenu en détention, en attendant de prononcer son éventuelle inculpation ou sa libération. La justice irakienne lui reproche d'avoir photographié sans autorisation le QG des services de renseignements irakiens, ainsi que des barrages de police et de l'armée.

Un comité de soutien en sa faveur a été créé en France, ainsi qu'une page sur le réseau social Facebook. Reporters sans frontières a appelé à sa libération immédiate.

Jeudi 7 février, l'ambassadeur d'Irak en France a été convoqué au ministère des Affaires étrangères pour évoquer la situation du journaliste français. Paris a fait savoir qu'il souhaitait la libération du journaliste « dans les meilleurs délais », a indiqué le Quai d'Orsay.

Selon Philippe Lalliot, porte-parole du Quai d'Orsay, le secrétaire général du ministère, qui a reçu l'ambassadeur irakien, lui « a réitéré le souhait que M. Dendoune soit libéré dans les meilleurs délais et l'attachement indéfectible de la France à la liberté de la presse ». « Il a insisté sur le nécessaire respect des droits de notre compatriote et sur le prix que nous attachons à ce que notre ambassade à Bagdad puisse exercer la protection consulaire, conformément au droit international », a poursuivi le porte-parole.

L'ambassadeur de France en Irak avait rencontré lundi le directeur de cabinet du Premier ministre irakien Nouri al-Maliki au sujet du journaliste détenu pour lui dire l'« incompréhension de la France devant la procédure utilisée qui ne correspond pas à l'Etat de droit en Irak », selon une source diplomatique.

Journaliste talentueux

Personnage atypique, Nadir Dendoune est l'auteur remarqué d'Un tocard sur le toit du monde (JC Lattès, 2010), livre dans lequel il raconte son expédition jusqu'au sommet de l'Everest, où il a porté haut (8 848 mètres !) les couleurs du 9-3 (département de Seine-Saint-Denis). Détenteur de trois passeports (français, algérien et australien), c'est un vrai aventurier moderne : Sydney-Paris à vélo au début des années 2000, bouclier humain en Irak en 2003 - expérience qu'il raconte dans Journal de guerre d'un pacifiste -, auteur d'une Lettre ouverte à un fils d'immigré directement adressée à Nicolas Sarkozy et, plus récemment, réalisateur d'un film intitulé Palestine.

Il est exactement ce genre de journaliste talentueux, dynamique et engagé dont la presse et la démocratie ont besoin. La prison, il l'a déjà connue (pendant deux semaines) en France, en 1989, à la suite d'une bagarre. Depuis, il ne cesse de se battre pour prouver que l'immigration est une richesse et que les enfants d'immigrés ont un avenir. Nous espérons le revoir très vite à la lumière.

________

- Le blog en soutien à Nadir Dendoune

- 19 000 personnes ont déjà signé la pétition pour la libération de Nadir Dendoune.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

Football : l'Ivoirien Copa Barry passé du rôle de bouc émissaire à celui de héros de la CAN

Football : l'Ivoirien Copa Barry passé du rôle de bouc émissaire à celui de héros de la CAN

Héros d’une finale qu’il ne devait pas jouer, Boubacar Copa Barry a inscrit le tir au but qui a offert la Coupe d’Afrique des nations 2015 (CAN) à la Côte d’Ivoire face au Ghana en f&eac[...]

Naufrages de migrants en Méditerranée : le silence des dirigeants africains

  Les dirigeants africains se montrent remarquablement silencieux sur les naufrages de migrants en Méditerranée, qui concernent pourtant nombre de leurs citoyens, en particulier dans l'ouest du continent, une[...]

Tomi, IBK, Bongo : des écoutes embarrassantes

Des chefs d’Etat étrangers, qui plus est des amis de la France, écoutés dans le cadre d’investigations judiciaires ? Voilà qui, d’un point de vue diplomatique, et même si[...]

François Durpaire : "La commémoration de la fin de l'esclavage est l'affaire de tous"

François Durpaire est historien, membre du Comité national pour la mémoire et l'histoire de l'esclavage.[...]

Birmanie : les nouveaux boat people

Plus d'un million de Rohingyas, musulmans, sont privés de tout droit et confinés dans des camps de déplacés dans des conditions déplorables. Leur seul espoir ? Fuir par la mer. Au[...]

Niger - Putsch de Seyni Kountché : et si la France n'y était pour rien ?

On croyait tout savoir de la chute du président Diori, en 1974. Mais des archives encore confidentielles suggèrent que le putschiste Seyni Kountché a pris tout le monde de court. Y compris Paris.[...]

Barack Obama à Béji Caïd Essebsi : "Les États-Unis croient en la Tunisie"

À l'ocassion de la réception de Béji Caïd Essebsi à la Maison blanche jeudi, le président amréicain Barack Obama a annoncé son intention d'accorder à la Tunisie le[...]

"Princess of North Sudan" : Disney accusé de glorifier le colonialisme

Le prochain Disney, encore dans les cartons, s'appuie sur l'histoire vraie d'un Américain venu planter l'étendard familial dans le nord du Soudan pour faire de sa fille une "princesse"... Au mépris[...]

Attentat du Bardo en Tunisie : doutes sur l'implication du suspect marocain arrêté en Italie

Un nouveau suspect a été appréhendé mercredi à Gaggiano, en Italie, dans le cadre de l'affaire de l’attentat du Bardo. Mais les premiers éléments laissent à penser[...]

Chine-Taïwan : nuages noirs sur le détroit

À huit mois d'une élection présidentielle à haut risque, la poignée de main très médiatisée entre Xi Jinping et Eric Chu Li-luan ne doit pas faire illusion :[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers