Extension Factory Builder
07/02/2013 à 13:51
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Une Israélienne de la communauté éthiopienne manifeste pour le regroupement familial, en 2010. Une Israélienne de la communauté éthiopienne manifeste pour le regroupement familial, en 2010. © Menahem Kahana/AFP

Après des années de polémique, le ministère israélien de la Santé a reconnu avoir contraint des Éthiopiennes juives à prendre un contraceptif avant de les autoriser à immigrer. Sans les informer des risques.

C'est une enquête diffusée en décembre 2012 par la chaîne éducative israélienne IETV qui a ravivé les soupçons. Interrogées par le journaliste Gal Gabbaï, plusieurs femmes d'origine éthiopienne y racontent l'odieux chantage auquel elles ont été soumises il y a huit ans. Pour obtenir le droit d'immigrer en Israël, elles ont été contraintes, affirment-elles, de recevoir une injection de Depo-Provera, un contraceptif supposé les rendre parfaitement stériles pendant trois mois.

Mais leur calvaire ne s'est pas arrêté à leur départ des camps de transit éthiopiens. Arrivées en Terre promise, ces femmes se seraient vu administrer le même traitement à plusieurs reprises par des représentants du Joint Distribution Committee (JDC), une ONG américaine d'aide aux réfugiés juifs, assistés par le ministère israélien de la Santé. Le résultat est édifiant. D'après Gal Gabbaï, le taux de natalité au sein de la communauté falasha d'Israël aurait chuté de 50 % au cours de la décennie écoulée.

Négationnisme

À aucun moment ces immigrantes n'ont été alertées des risques encourus en cas d'usage prolongé du Depo-Provera (ostéoporose et naissances prématurées notamment). Certaines d'entre elles ont préféré ne rien dévoiler à leur époux, de crainte d'éveiller sa colère.

Pendant de longues années, l'État hébreu a nié en bloc les accusations portées à son encontre. Jusqu'à ce que la télévision israélienne diffuse une lettre dans laquelle le ministère de la Santé félicite le JDC d'avoir imposé le contraceptif à 30 % des nouvelles immigrantes africaines. Secouée par ces révélations, l'Association pour les droits civiques en Israël (Acri) a alors exigé des explications du gouvernement. Le ministère de la Santé a réagi en demandant l'arrêt immédiat de la contraception sans le consentement des femmes concernées. Un aveu à demi-mot qui témoigne des humiliations et discriminations infligées à la communauté juive éthiopienne (120 000 personnes) depuis son installation en Israël, au début des années 1980.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Ethiopie

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leur territoire. Grâce à une carte in[...]

Marathon de Paris : victoire et record de l'épreuve pour l'Éthiopien Bekele

Impressionnant d'aisance pour son premier marathon, l'Éthiopien Kenenisa Bekele a pris rendez-vous avec le record du monde en remportant dimanche l'exigeant marathon de Paris avec, à la clé, le record de [...]

Segenet Kelemu : "Le continent africain souffre d'un manque d'investissements dans la recherche"

Lauréate Afrique du Prix L'Oréal-Unesco pour les femmes et la science, la scientifique éthiopienne Segenet Kelemu espère que cette distinction lui permettra de "mettre en avant l'importance de la [...]

Éthiopie : le tweet pro-gay d'une ministre fait polémique

Lundi, un tweet de soutien aux homosexuels ougandais posté sur le compte d'une ministre éthiopienne a créé la polémique sur les réseaux sociaux. À peine publiés, les 140[...]

Un avion d'Ethiopian Airlines détourné, le pirate arrêté à Genève

Un avion d'Ethiopian Airlines, qui reliait  Addis-Abeba à Rome, a atterri de force à Genève, en Suisse, très tôt lundi, escorté par des avions militaires. Le pirate[...]

Gabon : Jean Ping, loin de la politique

Le Gabonais Jean Ping, ancien président de la Commission de l'Union africaine, affirme qu'il ne sera pas candidat à la succession d'Abdou Diouf à la tête de la Francophonie.[...]

Japon - Afrique : l'ombre chinoise

Parmi les partenaires commerciaux de l'Afrique, le Japon est loin derrière la Chine. Un retard que Shinzo Abe, le Premier ministre nippon, s'emploie à réduire.[...]

Shinzo Abe mène la reconquête japonaise en Afrique

Le Premier ministre japonais Shinzo Abe sera en Afrique du 9 au 11 janvier. Objectif : redresser le niveau des échanges commerciaux avec le continent, alors que la compétition fait rage avec la Chine.[...]

Soudan du Sud : les pourparlers de paix tardent à débuter

Les délégations du président sud-soudanais Salva Kiir et de son rival et chef de la rébellion, l'ex vice-président Riek Machar, peinaient jeudi soir à entamer des pourparlers de paix[...]

Kenyatta et Desalegn tentent une médiation au Soudan du Sud

Uhuru Kenyatta, le président kényan, et Hailemariam Desalegn, le Premier ministre éthiopien, sont arrivés jeudi matin au Soudan du Sud pour s'entretenir avec le président Salva Kiir et tenter de[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces