Extension Factory Builder
07/02/2013 à 13:07
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
'Il est pour moi comme une boussole' dit-elle de son père, au pouvoir de 1979 à 1982. "Il est pour moi comme une boussole" dit-elle de son père, au pouvoir de 1979 à 1982. © Abdoulaye Barry pour J.A.

Rentrée à N'Djamena en 2011 après avoir grandi en Libye et en France, Saadie Goukouni Weddeye, la fille de l'ancien président tchadien, a fait son entrée au gouvernement. Portrait.

D'entrée de jeu, elle tient à l'assurer : elle ne recherche pas la lumière. Très discrète, Saadie Goukouni Weddeye, 32 ans, ne veut être jugée que sur ses résultats. Le 26 janvier, dans le cadre du remaniement gouvernemental, la fille de l'ancien président tchadien Goukouni Weddeye (à la tête du Gouvernement d'union nationale de transition entre 1979 et 1982) a été propulsée ministre de l'Action sociale, de la Famille et de la Solidarité nationale. « C'est une chance inestimable, mais je veux avant tout faire mes preuves », confie-t-elle d'une voix douce. Si sa nomination a été une surprise (elle l'a apprise à la télévision), cette conseillère juridique à l'Agence nationale des investissements et des exportations (Anie) a toujours été attirée par la politique. Une part de l'héritage de son père, sans doute, lequel est très présent à ses côtés : « Il est pour moi comme une boussole. »

Humanitaire

Cadette d'une famille de douze enfants, Saadie Goukouni Weddeye est née à Lagos (Nigeria) en 1980, à l'époque où les combats faisaient rage à N'Djamena, dans le sillage de la « guerre des neuf mois ». Après le coup d'État de 1982 au cours duquel Hissène Habré a déposé son père, elle est devenue malgré elle une « enfant de l'exil ». Jusqu'en 1996, elle a vécu à Tripoli (Libye), avant de s'envoler à l'âge de 16 ans pour la France, pays auquel elle se dit « très attachée ». À Tours, très impliquée dans le milieu associatif, notamment au Secours catholique, elle a décroché un master 2 juriste d'entreprise. Mais son regard est toujours resté tourné vers l'Afrique. Alors en 2011 Saadie a fait son retour à N'Djamena.

En tant que femme musulmane, cette mère de deux enfants (âgés de 2 et 4 ans) espère qu'elle pourra inciter d'autres Tchadiennes à se lancer en politique - elles ne sont que cinq au gouvernement sur quarante-trois ministres. Si demain tout s'arrête pour elle, elle sait déjà qu'elle s'engagera dans l'humanitaire. Mais pour le moment ses priorités sont ailleurs : constituer son cabinet avant de passer à l'action. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Tchad

1980-1983 : Libye-Tchad, de la seconde bataille de N'Djaména à celle de Faya Largeau

Ce billet est le deuxième d'une série en trois volets consacrée aux rapports belliqueux de la Libye de Kadhafi et du Tchad de Hissène Habré. Laurent Touchard* fait ici le point sur les ann&eacut[...]

Tchad : droit de réponse de Jean-Bernard Padaré à J.A.

Jean-Bernard Padaré est un ancien ministre tchadien de la Justice.[...]

1966 - 1979 : Kadhafi et Habré prennent le pouvoir en Libye et au Tchad

Ce billet est le premier d'une série en trois volets consacrée aux rapports belliqueux de la Libye et du Tchad. Laurent Touchard commence par faire le point sur les circonstances de l'arrivée au pouvoir de[...]

Éthiopie : Hiroute Guebre Sellassie, une diplomate tout-terrain pour le Sahel

De Nouakchott à Niamey, le nouvel envoyé spécial de l'ONU se démène pour mobiliser chefs d'État et partenaires internationaux. Son nom ? Hiroute Guebre Sellassie.[...]

Ebola : le Tchad ferme sa frontière avec le Nigeria

Le gouvernement tchadien a annoncé jeudi la fermeture de sa frontière avec le Nigeria pour "pour nécessité impérieuse de santé publique". Cette décision concerne la[...]

Libye : la deuxième vie de Khalifa Haftar dans la guerre au Tchad

Khalifa Haftar a récemment refait surface en prenant en Libye la tête d'une offensive toujours en cours contre les milices islamistes de Misrata et Benghazi. Dans ce deuxième billet, Laurent Touchard*[...]

Tchad : l'opération française Manta de 1983 et le jeu des frictions nord-sud

Ce billet est le dernier d'une série en trois volets consacrée aux rapports belliqueux de la Libye de Kadhafi et du Tchad de Hissène Habré. Laurent Touchard* revient ici sur l'intervention[...]

Nigeria : des soldats tchadiens libèrent 85 otages de Boko Haram

Des soldats tchadiens ont libéré 85 Nigérians enlevés dimanche dernier par le groupe islamiste Boko Haram dans un village de pêcheurs du nord-est du Nigeria et emmenés au Tchad, a-t-on[...]

Nigeria : Boko Haram enlève des dizaines de personnes dans le nord-est

Le groupe islamiste nigérian Boko Haram a enlevé des dizaines de personnes dans des communautés de pêcheurs du nord-est du Nigeria, embarquant certains otages sur des bateaux qui ont traversé le[...]

Tchad : quand la ruée vers l'or provoque des tensions intercommunautaires

Un affrontement entre orpailleurs de retour du Niger a provoqué de fortes tensions entre Zagawas et Toubous dans le Tibesti, à l’extrême nord du Tchad. Retour sur cette ruée vers l’or.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex