Extension Factory Builder
31/01/2013 à 12:48
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Mokhtar Belmokhtar entouré de ses lieutenants. Mokhtar Belmokhtar entouré de ses lieutenants. © Sipa

En acceptant de publier les communiqués du commando islamiste responsable de la prise d'otages d'In Amenas, l'Agence Nouakchott d'information (ANI), s'est attirée les foudres du quotidien algérien El-Watan.

L'Agence Nouakchott d'information (ANI) a-t-elle assuré la communication du jihadiste Mokhtar Belmokhtar ? Le petit groupe de presse privé mauritanien (dont dépendent le site et le quotidien Nouakchott Info, ainsi que Radio Nouakchott) est accusé par le quotidien algérien El-Watan d'avoir, dans sa couverture de la prise d'otages d'In Amenas, relayé la « propagande des terroristes ». Ayant la primeur de l'information, car directement contactée par le commando islamiste, l'ANI a accepté de publier leurs communiqués. En refusant toutefois, s'est-elle expliquée, de diffuser certaines de leurs déclarations et celles des otages. Également attaquée pour avoir relayé sur son site internet un article accusant les services de renseignement algériens d'être derrière l'attaque terroriste (resté en ligne plusieurs heures, il a ensuite été supprimé), l'ANI s'est justifiée en dénonçant un acte de piratage. Il n'empêche que la Haute Autorité de la presse et de l'audiovisuel (Hapa) mauritanienne a rappelé à l'ordre Mohamed Mahmoud Ould Aboulmaali, le directeur exécutif de la Mapeci (la société mère de l'ANI). En contact régulier avec les groupes islamistes installés au Nord-Mali - comme un autre site mauritanien, Sahara Media -, l'ANI est à ce jour la seule à avoir publié une interview de Mokhtar Belmokhtar, en novembre 2011.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Mauritanie

Mauritanie : au-delà des chants du désert

Appelées "flash", les clés USB et les mini-cartes mémoire sont les supports les plus utilisés pour stocker, diffuser et partager des sons en Mauritanie. Connectées à un [...]

Mauritanie : le président Aziz appelle à l'arrêt d'une grève dans une mine de fer

Le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz a appelé les travailleurs de la principale mine de fer de son pays, en grève depuis deux mois pour des augmentations de salaires, à "reprendre le[...]

Il s'appelait Lemrabott

Il était l'une des rares personnalités politiques mauritaniennes de ce dernier quart de siècle à faire l'unanimité autour de son nom, et son décès brutal, le 8 mars[...]

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

César 2015 : le film franco-mauritanien "Timbuktu" triomphe avec sept prix

Le film franco-mauritanien "Timbuktu" d'Abderrahmane Sissako, chronique de la vie quotidienne dans le nord du Mali sous la coupe des jihadistes, a triomphé vendredi à la 40e cérémonie des[...]

Entre clandestinité et tabous, dix choses à savoir sur l'avortement au Maghreb

Au Maghreb, l'avortement clandestin est une réalité que connaissent de nombreuses femmes. Une pratique dangereuse qui brise de nombreuses vies. Pays par pays, "Jeune Afrique" fait le point sur la question.[...]

Mauritanie : Aziz n'est pas Charlie

Depuis son accession au pouvoir, en 2009, le président mauritanien Mohamed Ould Abdelaziz ne manque pas une occasion de se poser en défenseur zélé de l'islam. Non sans[...]

Mohamedou Ould Slahi : je vous écris de Guantánamo

On l'a pris, à tort, pour un gros bonnet d'Al-Qaïda. Kidnappé dans sa Mauritanie natale, puis remis aux Américains, Mohamedou Ould Slahi croupit depuis 2002 dans la sinistre base cubaine. Dans un[...]

Mauritanie : Dah Ould Abeid et 2 autres militants anti-esclavagistes condamnés à 2 ans de prison

Trois militants anti-esclavagistes de Mauritanie, dont l'ex-candidat à la présidentielle Biram Ould Dah Ould Abeid, ont été condamnés jeudi à deux ans de prison ferme.[...]

Mauritanie : Fatimata Mbaye, indestructible

Les femmes puissantes sont de plus en plus nombreuses sur le continent. Voici notre sélection - forcément subjective - des 50 Africaines les plus influentes au monde.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2716p035_037.xml2 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2716p035_037.xml2 from 172.16.0.100