Extension Factory Builder
28/01/2013 à 16:44
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Image extraite du reportage diffusé sur France 2. Image extraite du reportage diffusé sur France 2. © France télévision

Un reportage sur "la menace salafiste" diffusé sur France 2 suscite la colère des Tunisiens, pour qui les médias français donnent de leur pays une image systématiquement négative.

Déjà agacés par la manière dont les médias français couvrent l'actualité de leur pays, les Tunisiens ne décolèrent plus depuis la diffusion le 17 janvier, sur la chaîne de télévision France 2, de « Tunisie : sous la menace salafiste », un reportage de l'émission Envoyé spécial, réalisé par l'agence Capa. Accusé de présenter une image biaisée de la réalité, désastreuse pour le tourisme local, le document a provoqué une vive controverse. Mais le pari est réussi pour France 2, dont l'émission a rassemblé 3,4 millions de spectateurs.

À l'origine, la chaîne voulait réaliser un reportage sur le salafisme aussi « vendeur » que celui diffusé sur M6 le 16 septembre 2012, deux jours après l'attaque de l'ambassade des États-Unis à Tunis. Le sujet est donné en sous-traitance à l'agence Capa. L'un de ses journalistes, Karim Baïla, contacte des spécialistes, dont l'islamologue Gilles Kepel, puis élabore un fil conducteur, prenant comme référence le reportage de M6. Objectif : montrer des barbus vociférants brandissant des drapeaux noirs. Mais une fois en Tunisie pour le tournage, Karim Baïla et son confrère Stephan Villeneuve jouent de malchance : les fondamentalistes ont adopté une position de repli et n'occupent plus la scène publique.

Forcer le trait

Les journalistes écument alors les quartiers où les salafistes sont censés être actifs et cherchent, via des médias locaux, à contacter des dirigeants de cette mouvance. Las, ceux-ci veulent monnayer leurs entretiens...

Les reporters profitent des Journées cinématographiques de Carthage pour interviewer des artistes, mais tous, à l'instar de la réalisatrice Sawssen Saya, refusent d'évoquer la menace intégriste : ils ont d'autres priorités. Pour répondre aux demandes de la rédaction d'Envoyé spécial, il faut néanmoins débusquer des salafistes, quitte à forcer le trait. Une algarade entre l'un de ces derniers et un soufi à la Foire internationale du livre de Tunis, puis une réunion de radicaux à Hammamet sont pain bénit pour une équipe qui peine à boucler son tournage faute de préparation, d'actualité et de contacts. Une trop maigre récolte pour que le résultat ne prête pas le flanc aux critiques...

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Tunisie

Tunisie : Habib Essid a formé son gouvernement

Tunisie : Habib Essid a formé son gouvernement

Après de longues et complexes tractations avec les partis, Habib Essid, le nouveau chef de l’exécutif tunisien, a bouclé vendredi la composition de son gouvernement qu’il présentera &agrav[...]

Former le gouvernement tunisien, le casse-tête de Habib Essid

Nouveau chef de l'exécutif tunisien, Habib Essid continue de chercher la formule idéale pour son futur gouvernement, dont la composition doit être annoncée, selon des sources au sein de son [...]

CAN 2015 : la Tunisie assomme les Chipolopolos

Les Zambiens, longtemps dominateurs, ont ouvert le score par Emmanuel Mayuka à l'heure de jeu. Mais les Chipolopolos ont ensuite payé leurs occasions manquées. Résultat, c'est la Tunisie qui a[...]

Tunisie : Selma Elloumi recadrée par BCE

Selma Elloumi, députée de Nabeul, souhaitait abandonner son mandat parlementaire pour devenir conseillère du président tunisien Béji Caïd Essebsi. Qui n'a pas apprécié.[...]

Tunisie : Mohsen Marzouk, l'éminence grise de BCE

Nommé début janvier conseiller spécial du président tunisien avec rang de ministre, en charge des affaires politiques, Mohsen Marzouk fait désormais partie du cercle de confiance de Béji[...]

CAN 2015 : La Tunisie déçoit face au Cap-Vert

Dans le deuxième match du groupe B, la Tunisie a été surprise par les Cap-Verdiens qui ont égalisé sur un penalty litigieux (1-1). Les Aigles de Carthage devront hausser leur niveau de jeu pour[...]

CAN 2015 : ça s'annonce corsé...

Le Nigeria, tenant du titre, ne sera pas là, et une bonne demi-douzaine de sélections peuvent prétendre à sa succession. Avec, dans le costume du favori, l'Algérie. Suspense assuré[...]

Tunisie : pour Z, caricaturiste, "la liberté l'emporte sur la sécurité"

Pour le caricaturiste tunisien Z, contraint à l'anonymat, "Charlie Hebdo" a eu raison de ne "pas s'incliner, de montrer que l'impertinence survivra", comme ils l'ont fait en dessinant de nouveau le[...]

Un vent de francophonie sur la CAN 2015

Cinq entraîneurs, onez pays francophones, une majorité de joueurs de Ligue 1, la CAN 2015 qui se tient en Guinée-Equatoriale du 17 janvier au 8 février ressemblerait presque à une coupe de la[...]

Foot : le top 10 des joueurs à suivre pendant la CAN 2015

Déjà connus ou en quête de reconnaissance, certains joueurs vont profiter de la CAN 2015 pour tenter de frapper les esprits. Jeune Afrique en a sélectionnés dix, toutes nationalités[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2716p019.xml0 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2716p019.xml0 from 172.16.0.100