Extension Factory Builder
01/02/2013 à 08:05
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La secrétaire d'État américaine Hillary Clinton. La secrétaire d'État américaine Hillary Clinton. © AFP

Avant de passer le relais à John Kerry, la secrétaire d'État a lancé une ultime mise en garde contre le terrorisme islamiste en Afrique du Nord. Et prôné la plus grande fermeté.

Après 112 pays visités et plus de 1,5 million de km parcourus en quatre ans, Hillary Clinton ne voulait surtout pas rater sa sortie. Tour à tour combative, chaleureuse, professorale et à l'écoute, la secrétaire d'État américaine a visiblement réussi son grand oral devant les commissions des Affaires étrangères du Sénat et de la Chambre des représentants, le 23 janvier. Cette audition vient clore le « Benghazigate », qui avait éclaté après la mort, en septembre 2012, de l'ambassadeur Christopher Stevens et de trois autres Américains. L'attentat de Benghazi avait lourdement pesé sur la campagne présidentielle et au-delà, réduisant à néant les ambitions de Susan Rice, actuelle ambassadrice à l'ONU, qui se voyait succéder à Hillary Clinton.

Le département d'État échoit finalement à John Kerry, dont la nomination a été confirmée par le Congrès le 29 janvier et que Clinton a officiellement adoubé le 24 janvier. Une formalité pour celui qui présidait, jusque-là, la même commission des Affaires étrangères du Sénat.

Boîte de pandore

Lors de son audition, Clinton a prévenu que la lutte « contre la menace jihadiste galopante » en Afrique du Nord serait longue et difficile. Prenant la guerre française au Mali en exemple, la secrétaire d'État a souligné qu'Al-Qaïda s'est renforcée et réarmée dans la région, dans la foulée des révolutions arabes.

Elle a cité deux pays alliés des États-Unis, directement visés : le Nigeria et la Libye, qui disposent d'importantes réserves d'hydrocarbures. « La boîte de Pandore que constituent les armes provenant de ces pays est l'une des principales menaces qui pèsent sur notre sécurité », a-t-elle ajouté. Selon elle, il ne fait « aucun doute » que les terroristes qui ont pris d'assaut le site gazier d'In Amenas en Algérie ont récupéré des armes en Libye et que des éléments d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) ont également puisé dans l'arsenal de guerre du régime de Kadhafi. « Il est essentiel que les États-Unis continuent à prendre les devants au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. Nous ne pouvons pas nous permettre de reculer. Quand l'Amérique est absente, l'extrémisme s'enracine, nos intérêts en pâtissent et notre sécurité intérieure est menacée. »

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

France : escarpins sur tapis de prière, une oeuvre censurée puis réexposée

France : escarpins sur tapis de prière, une oeuvre censurée puis réexposée

L'installation de l'artiste Zoulikah Bouabdellah, d'abord retirée à la demande de son auteur d'une exposition en banlieue parisienne après qu'une association musulmane avait mis en garde sur un risque d'"[...]

France : la Cour de cassation valide le mariage d'un couple homosexuel franco-marocain

Après dix-huit mois de quiproquo judiciaire, la Cour de cassation française a validé mercredi le mariage d'un couple homosexuel franco-marocain. Le parquet s'opposait à la légalité de[...]

Jihad : la cyber-guerre est déclarée

Aqmi, Boko Haram, Shebab somaliens... Les jihadistes africains s'appuient sur la Toile pour diffuser leur propagande et recruter à tour de bras. Pourraient-ils aller jusqu'à déstabiliser des[...]

Aqpa - Yémen : 205 attaques, dont celle de "Charlie Hebdo", en seulement trois mois

Comme une ONG sérieuse, Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa) a publié un rapport trimestriel de ses activités, incluant notamment l'attaque en France contre le journal "Charlie[...]

France : le corps d'Hervé Gourdel, décapité en Algérie, rapatrié à Paris

Le corps du Français Hervé Gourdel, enlevé puis décapité en septembre par des jihadistes algériens, a été rapatrié en France, onze jours après sa[...]

Daesh : revers à Kobané, coup d'arrêt à l'expansion jihadiste en Syrie

Après quatre mois de violents combats, l'État islamique (EI) a été chassé de la ville syrienne de Kobané par les forces kurdes. C'est la plus importante défaite du groupe jihadiste[...]

"Danser les ombres" de Laurent Gaudé : Haïti entre la vie et la mort

L'histoire du dernier roman de Laurent Gaudé, "Danser les ombres", se situe à Haïti, au moment du tremblement de terre de janvier 2010.[...]

Jean-Damascène Habarurema, marathonien philosophe, entre la France et le Rwanda

Rescapé du génocide, ce Rwandais court le marathon pour la France et travaille sur une thèse de philosophie.[...]

Pape François : révolution au Vatican...

Le pape François a déclenché dans l'Église catholique une vague de réformes qui, par leur ampleur, évoquent la perestroïka de Mikhaïl Gorbatchev ou le New Deal[...]

Syrie : Daesh revendique l'assassinat d'un otage japonais

Le groupe Etat islamique a revendiqué dimanche l'exécution d'un otage nippon, réclamant que soit relâchée une jihadiste en échange de la libération du deuxième Japonais aux[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2716p016.xml0 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2716p016.xml0 from 172.16.0.100