Extension Factory Builder
19/01/2013 à 16:15
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

C'est une histoire qui commence en 2007. Slimane, un Tunisien habitant à Rotterdam, est à la recherche d'un emploi. Il a déjà refusé deux propositions et maintenant l'instant est critique : il doit accepter la troisième offre sinon il perdra son allocation de chômage. Le voici au bureau de placement où on lui annonce une bonne nouvelle : on vient de recevoir une offre d'emploi qui correspond à son profil. Il faut connaître un peu de français et avoir le contact facile avec les gens.

Slimane est enchanté, il est prêt à signer le contrat... Cependant, le fonctionnaire continue de lire la fiche, et c'est alors que Slimane comprend qu'il s'agit de représenter des vins français. Un courtier cherche quelqu'un sachant parler néerlandais et français pour mieux promouvoir les vins qu'il importe de la douce France.

Slimane interrompt le fonctionnaire. Il ne peut pas accepter l'offre : il est musulman et n'a jamais bu une goutte de vin. Le fonctionnaire est embêté parce qu'il voit bien qu'il s'agit de la troisième proposition et que les sanctions menacent. Il insiste. Finalement Slimane accepte le job - persuadé qu'il sera vite licencié quand le courtier comprendra qu'il a affaire à un imposteur qui ne voit pas la différence entre un saint-émilion et un Fanta orange.

Et c'est là que l'histoire devient miraculeuse. Slimane, qui est consciencieux et travailleur, emprunte à la bibliothèque des livres d'oenologie et, en quelques semaines, il sait l'essentiel de ce qu'il faut savoir pour vendre des vins aux Pays-Bas : en gros, la différence entre bordeaux et bourgogne, quelques mots sur les côtes-du-rhône (« qui montent en gamme, paraît-il »), les vins de Touraine (« frais et plutôt légers... ») et puis quelques termes qui font bien, surtout quand on les dit en français devant des acheteurs étrangers : vin « élégant », « de haute tenue », « aimable », « gouleyant », « nerveux », « noble »... Slimane fait des miracles, il travaille dur, tous les restaurateurs l'apprécient, et lui, il apprend beaucoup en leur parlant. Il suffit que quelqu'un lui dise que les croze-hermitage 2007 ne sont pas fameux, et il retient l'information pour la glisser à son tour quand l'occasion se présente.

Aujourd'hui, Slimane a un contrat à durée illimitée. Il s'améliore chaque jour et il aime son travail. Il doit à chaque fois trouver une excuse pour ne pas trinquer avec ses clients mais il a acquis une réputation de connaisseur - qui n'est d'ailleurs pas usurpée puisque tout ce qu'il dit est vrai, même s'il se contente de répéter ce qu'il entend ici et là...

Il me semble que cette histoire est emblématique. En faisant des efforts, on arrive à s'intégrer n'importe où et sans perdre son âme. Encore faut-il faire preuve d'un minimum de flexibilité, par exemple accepter de chanter les louanges d'un grand vin de Bordeaux même si on réprouve in petto sa consommation...

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

Meurtre de Michael Brown : le policier soutenu par le Ku Klux Klan ?

Meurtre de Michael Brown : le policier soutenu par le Ku Klux Klan ?

Le policier ayant tué Michael Brown va-t-il recevoir l'appui du Ku Klux Klan ? Selon le quotidien américain USA Today, l'organisation raciste a en tout cas organisé une levée de fonds pour le soutenir[...]

Gaza : ce que le Sud-Africain Desmond Tutu a dit à Israël

L'archevêque sud-africain Desmond Tutu, prix Nobel de la Paix en 1984, appuie sa plume là où ça fait mal. Pourfendeur de la guerre à Gaza, il a signé une tribune dans le quotidien[...]

"L"humanité est fière de James" : hommage à James Foley, assassiné par l'État islamique

Alors que les parents de James Foley se sont exprimés, parlant de fierté, sur l'assassinat de leur fils par des jihadistes de l'État islamique (EI), les réactions se sont multipliées à[...]

Gaza : le Hamas et Israël à nouveau dans l'engrenage de la violence

Après la reprise des hostilités dans la bande de Gaza, lundi soir, et une tentative d'élimination ciblée du chef militaire du Hamas par Israël, le conflit s'est à nouveau emballé : au[...]

Frank Timis sur la sellette chez African Minerals

Rien ne va plus pour l’homme d’affaires australo-roumain Frank Timis. Son mandat de président d’African Minerals, l’un des trois groupes extractifs présents en Afrique dont il est le[...]

Affaire Kadhafi - Sarkozy : les propos de Bany Kanté contredits par Dupuydauby

Soupçonné d'être impliqué dans le financement présumé de la campagne électorale de Nicolas Sarkozy par Mouammar Kadhafi en 2007, Cheick Amadou Bany Kanté a démenti[...]

Marcel Desailly suspecté par le fisc français d'avoir caché des fonds en Suisse

L'ex-footballeur français Marcel Desailly fait l'objet d'une enquête du fisc français visant à déterminer s'il a caché des fonds en Suisse.[...]

Le convoi braqué à Paris était celui du fils "favori" de feu le roi Fahd d'Arabie saoudite

Le prince saoudien dont le convoi a été attaqué dimanche soir à Paris n’est autre que Abdelaziz ben Fahd, richissime playboy de 41 ans et "fils favori" du roi défunt. Les[...]

Birmanie : le thanakha et la guerre des cosmétiques

Produit de beauté naturel et traditionnel, le thanakha subit la concurrence pas très loyale des produits chinois et occidentaux.[...]

Irak : l'État islamique revendique la décapitation d'un journaliste américain

L'État islamique (EI), un groupe de jihadistes extrémistes, a affirmé mardi avoir décapité le journaliste américain James Foley et menacé d'en tuer un autre en représailles[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers