Extension Factory Builder
19/01/2013 à 16:15
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

C'est une histoire qui commence en 2007. Slimane, un Tunisien habitant à Rotterdam, est à la recherche d'un emploi. Il a déjà refusé deux propositions et maintenant l'instant est critique : il doit accepter la troisième offre sinon il perdra son allocation de chômage. Le voici au bureau de placement où on lui annonce une bonne nouvelle : on vient de recevoir une offre d'emploi qui correspond à son profil. Il faut connaître un peu de français et avoir le contact facile avec les gens.

Slimane est enchanté, il est prêt à signer le contrat... Cependant, le fonctionnaire continue de lire la fiche, et c'est alors que Slimane comprend qu'il s'agit de représenter des vins français. Un courtier cherche quelqu'un sachant parler néerlandais et français pour mieux promouvoir les vins qu'il importe de la douce France.

Slimane interrompt le fonctionnaire. Il ne peut pas accepter l'offre : il est musulman et n'a jamais bu une goutte de vin. Le fonctionnaire est embêté parce qu'il voit bien qu'il s'agit de la troisième proposition et que les sanctions menacent. Il insiste. Finalement Slimane accepte le job - persuadé qu'il sera vite licencié quand le courtier comprendra qu'il a affaire à un imposteur qui ne voit pas la différence entre un saint-émilion et un Fanta orange.

Et c'est là que l'histoire devient miraculeuse. Slimane, qui est consciencieux et travailleur, emprunte à la bibliothèque des livres d'oenologie et, en quelques semaines, il sait l'essentiel de ce qu'il faut savoir pour vendre des vins aux Pays-Bas : en gros, la différence entre bordeaux et bourgogne, quelques mots sur les côtes-du-rhône (« qui montent en gamme, paraît-il »), les vins de Touraine (« frais et plutôt légers... ») et puis quelques termes qui font bien, surtout quand on les dit en français devant des acheteurs étrangers : vin « élégant », « de haute tenue », « aimable », « gouleyant », « nerveux », « noble »... Slimane fait des miracles, il travaille dur, tous les restaurateurs l'apprécient, et lui, il apprend beaucoup en leur parlant. Il suffit que quelqu'un lui dise que les croze-hermitage 2007 ne sont pas fameux, et il retient l'information pour la glisser à son tour quand l'occasion se présente.

Aujourd'hui, Slimane a un contrat à durée illimitée. Il s'améliore chaque jour et il aime son travail. Il doit à chaque fois trouver une excuse pour ne pas trinquer avec ses clients mais il a acquis une réputation de connaisseur - qui n'est d'ailleurs pas usurpée puisque tout ce qu'il dit est vrai, même s'il se contente de répéter ce qu'il entend ici et là...

Il me semble que cette histoire est emblématique. En faisant des efforts, on arrive à s'intégrer n'importe où et sans perdre son âme. Encore faut-il faire preuve d'un minimum de flexibilité, par exemple accepter de chanter les louanges d'un grand vin de Bordeaux même si on réprouve in petto sa consommation...

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

Football : Luis Fernandez sur le point de signer avec la sélection guinéenne ?

Football : Luis Fernandez sur le point de signer avec la sélection guinéenne ?

Le Français Luis Fernandez pourrait signer son contrat de sélectionneur de la Guinée dans le week-end.  [...]

Les sons de la semaine #33 : Les Ambassadeurs du Motel de Bamako, Protoje, FKA Twigs, Kaaris

Bienvenue dans notre d'horizon musical hebdomadaire ![...]

Djibouti : Le Drian viendra... mais plus tard

Très attendue par les autorités comme par les militaires français, la visite de Jean-Yves Le Drian à Djibouti, qui devait avoir lieu au mois d'avril, a été reportée.[...]

Santiago Zannou : un rôle à jouer

De père béninois et de mère espagnole, le réalisateur place l'immigration et le métissage au coeur de ses films. La singularité de ses histoires lui a ouvert les portes du[...]

Yémen : le président Abd Rabbo Mansour Hadi s'est réfugié en Arabie saoudite

Alors que la confusion règnait sur le sort du président Abd Rabbo Mansour Hadi, ce dernier est arrivé jeudi en Arabie saoudite, le jour même où la coalition menée par Ryad[...]

"Comme un cri" : exorciser le naufrage du Joola

Pièce coup de poing, Comme un cri revient sur le drame du Joola et pointe une nouvelle fois la responsabilité des autorités sénégalaises.[...]

Cinéma : Dear White People, chers petits Blancs...

Avec son film "Dear White People", le réalisateur africain-américain Justin Simien dénonce les préjugés raciaux toujours vivaces dans le pays d'Obama... et suscite la[...]

Hervé Ladsous : "Le maintien de la paix ne représente que 0,4% des budgets militaires dans le monde"

Pour la première fois, les chefs d'état-major de 120 pays membres des Nations unies se réunissent vendredi 27 mars à New York pour plancher sur les enjeux complexes du maintien de la paix à[...]

Yémen : les rebelles progressent, le président Hadi en fuite

Alors que l'incertitude régnait sur son sort, le président yéménite, Abd Rabbo Mansour Hadi, a quitté le pays en bateau, ont annoncé des responsables yéménites.[...]

Racisme en Belgique : "Il faut prendre conscience de l'ampleur du problème"

Depuis le lancement du hashtag #dailyracism, de nombreux Belges ont témoigné, sur les réseaux sociaux, du racisme quotidien qu'ils subissent.  [...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2715p114.xml0 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2715p114.xml0 from 172.16.0.100