Extension Factory Builder
23/01/2013 à 16:00
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le tout dernier film de Tarantino est en lice pour les Oscars. Le tout dernier film de Tarantino est en lice pour les Oscars. © Sony Pictures

Le réalisateur de Pulp Fiction, Quantin Tarantino, revient et s'attaque avec humour à un nouveau genre : le western. Entre parodie et engagement.

Le spécialiste s'il en est des parodies de cinéma de genre, Quentin Tarantino, nous régale une nouvelle fois en passant allègrement du film de guerre (Inglourious Basterds, 2009) au western. Et plus précisément au western spaghetti à la sauce black, en s'inspirant directement d'un long-métrage de Sergio Corbucci de 1966, également titré Django. Le sujet n'est cependant pas léger, puisqu'il aborde sinon de front, du moins tout du long, la question de l'esclavage aux États-Unis.

L'histoire commence deux ans avant le début de la guerre de Sécession, quand un ancien dentiste d'origine allemande devenu chasseur de primes, un certain Schultz, recherche un esclave nommé Django tombé aux mains de négriers sans scrupule. Il le retrouve et, en tuant spectaculairement ses récents acquéreurs, lui évite un sort à coup sûr dramatique. Pas pour rien : seul ce captif, qu'il s'empresse de transformer en homme libre et en associé, peut lui permettre de découvrir où se cachent des condamnés qu'il doit ramener morts (de préférence) ou vifs pour toucher une forte récompense. Mais Django a un projet personnel qu'il entend mener à bien coûte que coûte : retrouver la femme dont il est amoureux et avec laquelle il s'était enfui - ce qui leur avait valu d'être revendus séparément sur un marché aux esclaves.

Une fois de plus en position de procureur, Spike Lee a publiquement dénoncé dans les médias l'utilisation à outrance du n-word (soit le mot « nigger ») dans le film, comme s'il pouvait en être autrement vu le sujet. Mais le scénario de Django permet à Tarantino de proposer l'air de rien l'une des plus radicales dénonciations de ce qu'il nomme lui-même « le second holocauste » - après celui des Indiens - perpétré par les Américains. Sans perdre son humour et fort bien servi par l'interprétation hors pair de ses acteurs, en particulier Jamie Foxx (Django), Christoph Waltz (Schultz) et, dans le rôle inattendu d'un propriétaire de plantation sadique, Leonardo DiCaprio.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

Santiago Zannou : un rôle à jouer

Santiago Zannou : un rôle à jouer

De père béninois et de mère espagnole, le réalisateur place l'immigration et le métissage au coeur de ses films. La singularité de ses histoires lui a ouvert les portes du cin[...]

Yémen : le président Abd Rabbo Mansour Hadi s'est réfugié en Arabie saoudite

Alors que la confusion règnait sur le sort du président Abd Rabbo Mansour Hadi, ce dernier est arrivé jeudi en Arabie saoudite, le même jour où la coalition menée par Ryad[...]

"Comme un cri" : exorciser le naufrage du Joola

Pièce coup de poing, Comme un cri revient sur le drame du Joola et pointe une nouvelle fois la responsabilité des autorités sénégalaises.[...]

Cinéma : Dear White People, chers petits Blancs...

Avec son film "Dear White People", le réalisateur africain-américain Justin Simien dénonce les préjugés raciaux toujours vivaces dans le pays d'Obama... et suscite la[...]

Hervé Ladsous : "Le maintien de la paix ne représente que 0,4% des budgets militaires dans le monde"

Pour la première fois, les chefs d'état-major de 120 pays membres des Nations unies se réunissent vendredi 27 mars à New York pour plancher sur les enjeux complexes du maintien de la paix à[...]

Yémen : les rebelles progressent, le président Hadi en fuite

Alors que l'incertitude régnait sur son sort, le président yéménite, Abd Rabbo Mansour Hadi, a quitté le pays en bateau, ont annoncé des responsables yéménites.[...]

Racisme en Belgique : "Il faut prendre conscience de l'ampleur du problème"

Depuis le lancement du hashtag #dailyracism, de nombreux Belges ont témoigné, sur les réseaux sociaux, du racisme quotidien qu'ils subissent.  [...]

Tunisie : François Hollande attendu au Bardo le 29 mars

François Hollande devrait prendre part à la marche organisée dimanche 29 mars par les autorités tunisiennes, selon une source proche de l’Élysée.[...]

Lassana Bathily décoré de la médaille du courage par le Centre Simon Wiesenthal à Los Angeles

Lassana Bathily, le jeune Malien qui a sauvé quatre personnes lors de la prise d'otages de l'Hyper Cacher en France, le 9 janvier, a été décoré mardi de la médaille du courage par le[...]

Brésil : un cyclone nommé Petrobras

L'argent du groupe pétrolier public a-t-il servi à acheter des dizaines de responsables politiques de toutes obédiences ? Depuis plusieurs mois, un scandale de corruption d'une ampleur sans[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2715p102-103.xml1 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2715p102-103.xml1 from 172.16.0.100