Extension Factory Builder
25/01/2013 à 08:35
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Rassemblement sur l'Alexanderplatz, à Berlin, en 2005. Rassemblement sur l'Alexanderplatz, à Berlin, en 2005. © AP/SIPA/Martin Meissner

En Allemagne, le Parti national-démocrate, à l'extrême droite de l'échiquier politique, n'obtient que de médiocres scores électoraux. Ce qui ne l'empêche pas d'influencer tous les partis néonazis. Les seize Länder souhaitent maintenant l'interdire.

Au niveau national, il n'atteint pas même 2 % des suffrages. Pourtant, le Parti national-démocrate (NPD) inquiète l'Allemagne en raison de ses prises de position antisémites, xénophobes et révisionnistes. Du coup, les seize Länder viennent de lancer contre lui une procédure d'interdiction. Après discussions au Parlement, le dernier mot reviendra à la Cour constitutionnelle, à Karlsruhe, seule habilitée à établir si les agissements du NPD sont contraires à la Constitution.

« Des voix chaque jour plus nombreuses jugent inacceptable qu'un tel parti puisse avoir pignon sur rue et bénéficier de financements publics, commente le politologue Gideon Botsch. Il possède un fort pouvoir de nuisance grâce à ses liens avec divers groupuscules néonazis. » Créé en 1964, le NPD compte entre 5 000 et 6 000 adhérents et un nombre croissant de sympathisants dans l'ex-Allemagne de l'Est, gangrenée par le chômage et où les agressions racistes se multiplient. La Saxe et le Mecklembourg-Poméranie sont d'ailleurs les deux seuls Länder à compter respectivement 8 et 5 députés NPD au Parlement régional.

Mais si 70 % des Allemands sont favorables à une interdiction, gouvernement et partis sont divisés. Parce que le débat qu'elle suscitera offrira une tribune rêvée au NPD en cette année électorale. Et que le parti a lui aussi saisi les sages de Karlsruhe pour faire valoir ses droits. Et parce qu'en cas de dissolution, il menace de porter l'affaire devant la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH), à Strasbourg.

Meurtres en série

Il est d'ailleurs possible que la procédure engagée tourne court, comme en 2003. À l'époque, le nombre des agents des services de renseignements infiltrés dans les structures dirigeantes était tel qu'il avait été impossible de statuer sur l'authenticité des témoignages recueillis. Cette fois, les chances d'aboutir semblent plus sérieuses. La découverte, en 2011, d'une cellule terroriste proche du NPD responsable de dix meurtres entre 2000 et 2006 (la plupart des victimes étaient d'origine turque) constitue un élément à charge capital.

L'extrême droite a donc joué sa dernière carte en créant un nouveau parti, Die Rechte (« la droite »), susceptible d'accueillir les ex-NPD. « Bien sûr qu'un autre parti radical verra le jour, confirme Gideon Botsch, mais cela devrait quand même prendre un certain temps. »

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

Ebola : le codécouvreur du virus, Peter Piot, redoute une propagation en Chine

Ebola : le codécouvreur du virus, Peter Piot, redoute une propagation en Chine

Le codécouvreur du virus Ebola, Peter Piot, a fait part jeudi de son inquiétude quant aux risques de propagation du virus en Chine, qui a une très importante communauté en Afrique de l'Ouest.[...]

Justice française : le Franco-Togolais Kofi Yamgnane mis en examen pour trafic d'influence

Le candidat proclamé à la présidentielle togolaise Kofi Yamgnane a été mis en examen mercredi dans la soirée pour "trafic d'influence".[...]

Pourquoi le cabinet Orrick a fait le choix d'Abidjan

Pour sa première implantation sur le continent, le cabinet d'avocats né aux États-Unis a préféré la capitale économique ivoirienne à Casablanca ou à[...]

Un soldat français des forces spéciales tué dans le nord du Mali

Un sergent-chef français, membre des forces spéciales, a été tué mercredi au Mali lors d'une opération destinée à freiner la résurgence des jihadistes dans le nord du[...]

RDC 

Boxe : 30 octobre 1974 à Kinshasa, le jour où Muhammad Ali entra dans la légende

Ce fut, à n'en pas douter, la rencontre du siècle : il y a quarante ans, le 30 octobre 1974, l'ancien champion du monde des poids lourds, Muhammad Ali, défiait le tenant du titre, George Foreman,[...]

Le Franco-Togolais Kofi Yamgnane placé en garde à vue dans l'affaire Rocancourt

Le Franco-Togolais Kofi Yamgnane a été placé en garde à vue, dans l'affaire Rocancourt, mercredi 29 octobre, selon l'AFP.[...]

"Black Panther" : Chadwick Boseman, premier super-héros noir en solo au cinéma chez Marvel

Marvel a enfin dévoilé mardi soir les neufs productions de la "phase 3" de son univers cinématographique pour les cinq prochaines années. Une nouveauté : l'Africain-Américain[...]

Francophonie : Macky Sall soutient Henri Lopès, Alain Juppé préfère Michaëlle Jean

À l'approche de la tenue du sommet de l'Organisation internationale de la francophonie, à Dakar en novembre, les voix commencent à se délier sur les préférences au poste de[...]

France : Patrick Balkany, faux Foccart, vrai tocard

Le député français, Patrick Balkany, a été mis en examen dans le cadre d'une affaire d'évasion fiscale liée à son "activisme" africain sous Nicolas Sarkozy. [...]

Football : Yaya Touré, seul candidat africain au Ballon d'or 2014

La liste des 23 candidats au Fifa-Ballon d'or 2014 a été dévoilée mardi. Parmi eux, les habitués tels que Cristiano Ronaldo, Lionel Messi, ainsi qu'une ribambelle de champions du monde[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers