Extension Factory Builder
25/01/2013 à 08:35
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Rassemblement sur l'Alexanderplatz, à Berlin, en 2005. Rassemblement sur l'Alexanderplatz, à Berlin, en 2005. © AP/SIPA/Martin Meissner

En Allemagne, le Parti national-démocrate, à l'extrême droite de l'échiquier politique, n'obtient que de médiocres scores électoraux. Ce qui ne l'empêche pas d'influencer tous les partis néonazis. Les seize Länder souhaitent maintenant l'interdire.

Au niveau national, il n'atteint pas même 2 % des suffrages. Pourtant, le Parti national-démocrate (NPD) inquiète l'Allemagne en raison de ses prises de position antisémites, xénophobes et révisionnistes. Du coup, les seize Länder viennent de lancer contre lui une procédure d'interdiction. Après discussions au Parlement, le dernier mot reviendra à la Cour constitutionnelle, à Karlsruhe, seule habilitée à établir si les agissements du NPD sont contraires à la Constitution.

« Des voix chaque jour plus nombreuses jugent inacceptable qu'un tel parti puisse avoir pignon sur rue et bénéficier de financements publics, commente le politologue Gideon Botsch. Il possède un fort pouvoir de nuisance grâce à ses liens avec divers groupuscules néonazis. » Créé en 1964, le NPD compte entre 5 000 et 6 000 adhérents et un nombre croissant de sympathisants dans l'ex-Allemagne de l'Est, gangrenée par le chômage et où les agressions racistes se multiplient. La Saxe et le Mecklembourg-Poméranie sont d'ailleurs les deux seuls Länder à compter respectivement 8 et 5 députés NPD au Parlement régional.

Mais si 70 % des Allemands sont favorables à une interdiction, gouvernement et partis sont divisés. Parce que le débat qu'elle suscitera offrira une tribune rêvée au NPD en cette année électorale. Et que le parti a lui aussi saisi les sages de Karlsruhe pour faire valoir ses droits. Et parce qu'en cas de dissolution, il menace de porter l'affaire devant la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH), à Strasbourg.

Meurtres en série

Il est d'ailleurs possible que la procédure engagée tourne court, comme en 2003. À l'époque, le nombre des agents des services de renseignements infiltrés dans les structures dirigeantes était tel qu'il avait été impossible de statuer sur l'authenticité des témoignages recueillis. Cette fois, les chances d'aboutir semblent plus sérieuses. La découverte, en 2011, d'une cellule terroriste proche du NPD responsable de dix meurtres entre 2000 et 2006 (la plupart des victimes étaient d'origine turque) constitue un élément à charge capital.

L'extrême droite a donc joué sa dernière carte en créant un nouveau parti, Die Rechte (« la droite »), susceptible d'accueillir les ex-NPD. « Bien sûr qu'un autre parti radical verra le jour, confirme Gideon Botsch, mais cela devrait quand même prendre un certain temps. »

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

RDC : le docteur Mukwege lauréat du prix Sakharov du Parlement européen

RDC : le docteur Mukwege lauréat du prix Sakharov du Parlement européen

Le docteur congolais Denis Mukwege s'est vu décerner mardi le Prix Sakharov 2014 pour son travail auprès des femmes victimes de violences sexuelles dans les conflits armés de l'est de la RDC.[...]

La course pour la direction du Bureau Afrique de l'OMS est lancée...

Qui, début novembre, succédera à l'Angolais Luís Gomes Sambo à la tête du bureau Afrique de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ?[...]

Cinéma : "Bande de filles", quatre ado dans le vent

Porté par des actrices non professionnelles, le film de Céline Sciamma "Bande de filles" pose un regard plein de fraîcheur sur les banlieues françaises.[...]

France : Christophe de Margerie l'Africain

Surnommé "Big moustache", le dirigeant de Total Christophe Margerie, mort dans le crash de son jet à l'aéroport de Moscou, a su faire fructifier l'héritage africain du groupe français.[...]

"Les Nègres" : farce noire de Jean Genet à l'Odéon

Le metteur en scène américain Robert Wilson créé la pièce de Jean Genet "Les Nègres" au théâtre parisien l'Odéon. Une oeuvre qui parle de racisme, de[...]

Christophe de Margerie, PDG de Total, meurt dans un accident d'avion en Russie

Christophe de Margerie, 63 ans, patron du groupe pétrolier français Total, est décédé dans la nuit de lundi à mardi en Russie dans le crash d'un avion privé à[...]

Ebola : l'UE va débloquer 500 millions d'euros pour "endiguer" l'épidémie en Afrique

L'Union européenne a annoncé lundi son engagement à débloquer 500 millions d'euros d'aide pour "endiguer" Ebola dans les pays africains touchés.[...]

L'OIF aux Africains !

Moins de six semaines nous séparent de l'élection du nouveau secrétaire général de l'Organisation internationale de la francophonie (OIF). Les 57 chefs d'État ou de gouvernement[...]

Terrorisme : les autorités françaises ont-elles encore commis une bourde ?

Après l'affaire des trois présumés jihadistes français de retour de Turquie attendus par la police à l'aéroport d'Orly et finalement descendus sans être[...]

Vatican : le débat continue sur le divorce et l'homosexualité avec le pape François

Le synode de la famille s'est achevé dimanche au Vatican. Deux semaines de travaux à huis clos pendant lesquelles les évêques ont largement évoqué les thèmes du divorce et de[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers