Extension Factory Builder
24/01/2013 à 14:24
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
En nommant 30 femmes à son Conseil, le roi Abdallah devient un champion régional de la parité. En nommant 30 femmes à son Conseil, le roi Abdallah devient un champion régional de la parité. © Glez

Trente femmes vont siéger au Conseil royal, par la grâce du roi Abdallah. Une brèche dans l'empire du machisme en Arabie saoudite.

En Arabie saoudite, le roi fait la révolution. En annonçant le 11 janvier la nomination de trente femmes au Conseil de la Choura - soit 20 % des effectifs de cette assemblée qui compte 150 membres -, Abdallah Ibn Saoud élève sa monarchie ultraconservatrice au rang des « champions » régionaux de la parité. De manière très relative, certes, cette assemblée n'ayant qu'un rôle consultatif dans l'élaboration de la politique du royaume où le multipartisme reste proscrit. Ces femmes tout de noir voilées siégeront séparément de leurs pairs masculins et devront s'offrir un chauffeur ou dépendre du bon vouloir d'un homme de la famille pour se rendre aux séances, risquant le fouet si la police venait à les surprendre au volant d'une voiture...

Toutefois, « cette décision n'est pas seulement une mesure symbolique destinée à flatter l'opinion internationale, elle se situe dans le droit fil d'une politique de promotion des femmes dans la société, que suit le roi depuis quinze ans », souligne Fatiha Dazi-Héni, spécialiste de la péninsule Arabique et professeure à Sciences-Po Paris.

La participation des femmes au Conseil de la Choura avait été annoncée par le souverain en septembre 2011, lorsque celui-ci leur avait octroyé le droit de vote et d'éligibilité pour les municipales de 2015. Ironie de l'histoire, le Conseil avait alors désapprouvé que des femmes puissent se présenter aux élections. Mais Abdallah, qui dans l'empire du machisme fait figure de féministe, était passé outre, plaidant pour « une modernisation équilibrée, conforme à [nos] valeurs islamiques ».

Prise de décision

Cette année, Abdallah Al Al-Cheikh, le président du Conseil, a souhaité la bienvenue à ses consoeurs, reconnaissant dans le quotidien Asharq Al-Awsat que « les Saoudiennes excellent dans les domaines de l'éducation, de la santé, de l'économie et dans d'autres secteurs ». Parmi les heureuses « élues » désignées par le roi, Thuraya Obaïd, première boursière du royaume en 1963. Pour celle qui s'était hissée jusqu'au poste de secrétaire générale adjointe aux Nations unies, « l'heure est venue pour les Saoudiennes de participer à la prise de décision ». Une participation tout aussi symbolique que celle de leurs pairs masculins : le roi et la famille Saoud continuent de décider de tout, ou presque, dans le royaume.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Maghreb & Moyen-Orient

Football : quand Ebola perturbe les compétitions en Afrique

Football : quand Ebola perturbe les compétitions en Afrique

Le virus Ebola, dont la progression implacable en Afrique de l'ouest effraie le monde entier, perturbe les rencontres internationales de football sur le continent, parfois délocalisées par crainte de contamination, &[...]

Libye : Mohamed Ali Ghatous kidnappé à Misrata

L'ex-directeur de cabinet de l'ancien Premier ministre libyen Ali Zeidan, Mohamed Ali Ghatous, a été kidnappé le 19 août.[...]

Tunisie : ces clubs où les VIP se retrouvent (EB OK VEN 29)

Révolution oblige, l'ostentation n'est plus de mise en Tunisie. On ne se cache pas, certes, mais mieux vaut tout de même se faire discret en ne s'exhibant que dans certaines occasions. Reste qu'un brin de[...]

Maroc : Rabat rêve de lumières

Confinée de longue date au statut de ville administrative, la capitale du Maroc se rêve en cité internationale de la culture et du savoir.[...]

Tunisie : Ennahdha lorgne les portefeuilles sociétaux

Ennahdha ambitionne d'influencer la société tunisienne en profondeur. Son premier objectif pour y parvenir : s'emparer des portefeuilles dits "sociétaux".[...]

France - Libye : Sarkozy, Kadhafi et la piste malienne

Comme l'a révélé J.A. en exclusivité, les juges qui enquêtent sur le financement de la campagne de l'ex-président français en 2007 ont adressé une demande d'entraide[...]

Libye : démission du gouvernement provisoire

Le premier ministre libyen Abdallah al-Theni a présenté la démission de son gouvernement, en place depuis le mois de mars, au Parlement élu, selon un communiqué publié jeudi soir.[...]

Plateau du Golan : 43 Casques bleus détenus par un groupe armé

43 Casques bleus de l'ONU (Organisation des nations unies) chargés de surveiller le cessez-le-feu entre Israël et la Syrie sur le plateau du Golan ont été capturés jeudi par un groupe[...]

Mariage au Maroc : quand la haute fait la noce

Ils font rarement la une des journaux, mais les mariages entre grandes familles sont une tradition bien établie dans le royaume. Une façon de perpétuer richesse, pouvoir et rang social.[...]

Gaza - Hamas : Mohamed Deif, le "chat aux neuf vies"

En échappant au missile israélien qui le visait à Gaza, le chef militaire du Hamas a encore justifié son surnom. Sa famille a eu moins de chance.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex