Extension Factory Builder
24/01/2013 à 17:29
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La peinture monumentale de Bruce Clarke avant sa démolition. La peinture monumentale de Bruce Clarke avant sa démolition. © Fondation Zinsou

Sur ordre du ministre béninois de la Culture, une oeuvre de Bruce Clarke a été détruite. À coups de bulldozer.

La fière Africaine qui se dressait sur la plage de Ouidah, non loin de la Porte du non-retour, n'est plus. Il a suffi de quelques minutes à un bulldozer pour, le 15 janvier, réduire à néant l'oeuvre réalisée par l'artiste sud-africain Bruce Clarke en coopération avec huit plasticiens béninois.

Connu pour son engagement - notamment dans la lutte antiapartheid -, Clarke mène actuellement au Rwanda et au Bénin un projet d'envergure, « Les Hommes debout », démarche humaniste consistant à produire des oeuvres monumentales - des peintures d'Africain(e)s en pied - en hommage aux victimes du génocide et de l'esclavage. Le label « Route de l'esclave » lui a été octroyé par l'Unesco et l'installation de l'oeuvre aujourd'hui détruite avait été autorisée par le maire de Ouidah, à la demande de la Fondation Zinsou.

Banal mur

« Je suis atterré, confie Bruce Clarke. C'est un acte barbare. Quelle est la différence entre la destruction des oeuvres d'art islamique au Nord-Mali et celle de L'Homme debout ? Certains diraient l'intention : au Mali, on connaît la valeur de ce qu'on détruit, et on le fait pour imposer sa vision totalitaire de l'Histoire. Au Bénin, le ministre de la Culture, Jean-Michel Abimbola, plaide l'ignorance : il pensait détruire un banal mur. Dans d'autres pays, il serait poussé à la démission s'il avouait ainsi son ignorance. Et si celle-ci est feinte, à quel jeu joue-t-il ? »

En voyage, ledit ministre n'était pas disponible pour répondre aux questions de J.A. Richard Sogan, le directeur du Patrimoine culturel, justifie ainsi la destruction : « L'oeuvre se trouve dans le périmètre d'un monument qui est une composante du bien culturel "Route des esclaves" que le Bénin s'apprête à inscrire sur la liste du patrimoine mondial, et elle est installée sur le parcours rituel des temples Agbé et Dan de la collectivité Daagbo Hounnon. » Étrangement, cet argument et l'ordre de démolition ont été signifiés à la Fondation Zinsou le 16 janvier, soit un jour après la destruction, ne lui laissant aucune possibilité de réagir. Quoi qu'il en soit, pourquoi détruire quand on peut simplement enlever ? Le Bénin méritait sans doute mieux qu'une aussi négative publicité. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Bénin

Drague : le bal des faux-culs

Drague : le bal des faux-culs

Ils sont discrets, rembourrés et très à la mode en Afrique de l'Ouest... Zoom sur ces collants qui permettent aux femmes d'afficher de jolies fesses rebondies à moindre prix.[...]

Omedeto Fugard, l'Afrique et la Fondation Zinsou !

Ou "bravo", en japonais... Pour la première fois, un créateur du continent, Athol Fugard, reçoit le "prix Nobel des arts". La Fondation Zinsou, au Bénin, est elle aussi[...]

Livres : il faut sauver le cheval berba

Utilisé autrefois dans le nord du Bénin pour la chasse traditionnelle aujourd'hui interdite, l'animal risque fort de disparaître.[...]

Bénin : une épidémie de Choléra a fait au moins sept morts dans le Sud

Selon la ministre béninoise de la Santé, une épidémie de choléra qui sévit dans le sud du pays a provoqué la mort de sept personnes sur 150 cas dénombrés[...]

"Usines à bébés" : une vingtaine de personnes arrêtées au Niger

Une source policière nigérienne a annoncé mercredi soir qu'une vingtaine de personnes, dont des épouses de personnalités du pays, ont été arrêtées depuis lundi dans le[...]

Bénin : les bailleurs de fonds s'engagent sur 11 milliards de dollars

 La première journée de la "table ronde des partenaires pour le financement du développement du bénin", organisée à Paris du 17 au 19 juin, a permis au pays de[...]

Success-stories à la béninoise

Ils ont monté leur entreprise dans la finance, le marketing, la mode, la télévision ou l'informatique. Des paris audacieux, remportés avec succès.[...]

Bénin: "Actu Matin" fait carton plein

Pour avoir osé l'impertinence, l'émission de Canal 3 est très vite devenue incontournable. Le pari était pourtant risqué...[...]

Ça bouge au "quartier latin" TRIBUNE SAMEDI

Lionel Kpenou- Chobli est directeur associé du cabinet Optimum Consulting.[...]

Emmanuel Golou : "Entre les Béninois et la classe politique, la rupture est totale"

Entretien avec Emmanuel Golou, député béninois et président du Parti social-démocrate (PSD).[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers