Extension Factory Builder
23/01/2013 à 18:43
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
À l'intérieur du marché de Lomé dans la nuit du vendredi 11 au samedi 12 janvier. À l'intérieur du marché de Lomé dans la nuit du vendredi 11 au samedi 12 janvier. © AFP

Soupçonné d'être l'instigateur des incendies qui ont ravagé deux marchés du pays, Gabriel Agbéyomé Kodjo a été arrêté le 16 janvier.

Son immunité parlementaire d'ancien président de l'Assemblée nationale a été levée en quelques heures par les députés réunis en session extraordinaire le 16 janvier. Sitôt la mesure votée, les forces de sécurité ont arrêté Gabriel Agbéyomé Kodjo. Placé en garde à vue, l'ancien Premier ministre, 58 ans, a refusé catégoriquement de répondre aux questions des enquêteurs sans l'assistance de son avocat, éconduit par les gendarmes à l'entrée d'un camp de Lomé.

Le courroux des autorités togolaises est lié à l'incendie du marché de Kara (Nord), survenu le 10 janvier, et à celui qui a consumé, quarante-huit heures plus tard, deux étages du bâtiment central du grand marché de Lomé. Pour Tchitchao Tchalim, le ministre de la Justice, « toute personne soupçonnée a le devoir de s'expliquer ». « Pour la poursuite des enquêtes, ce sont [ces] explications qui permettront de connaître la vérité, et ensuite la justice pourra agir », conclut le ministre, qui semble convaincu de l'origine criminelle des deux catastrophes.

Ecorché vif

Mais comment peut-on en arriver à suspecter un ancien Premier ministre et ancien ministre de l'Intérieur d'avoir mis le feu aux entrepôts des Nana Benz ? Les enquêteurs n'ont pas encore rendu publics les éléments susceptibles d'accabler celui qui est la bouche fumante du collectif Sauvons le Togo. À ce stade, nul n'a établi un lien entre Agbéyomé Kodjo et les pyromanes. Néanmoins, l'entourage de ce personnage complexe et imprévisible ne le soutient que du bout des lèvres, peut-être échaudé par son tempérament d'écorché vif... Qui n'a vu et revu sur internet cette vidéo de 1991, dans laquelle celui qui était alors l'enfant gâté du régime s'emporte et éclate en sanglots devant l'assemblée médusée de la Conférence nationale souveraine ?

Premier ministre en 2000, Kodjo avait été démis deux ans plus tard avant de s'exiler en France et de renier son mentor, Gnassingbé Eyadéma. De retour au pays après le décès de ce dernier en 2005, il a fondé en 2008 un parti politique dont l'acronyme a une consonance d'explosif, Obuts (Organisation pour bâtir dans l'union un Togo solidaire). La justice dira si l'ancien haut commis promis à un bel avenir s'est mué en instigateur d'incendies générateurs de troubles sociaux.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Togo

Opposition togolaise : chacun pour soi et tous pour lui ?

Opposition togolaise : chacun pour soi et tous pour lui ?

L'union fait la force, c'est bien connu. Pourtant, l'opposition ira une fois encore en ordre dispersé à la présidentielle du mois d'avril. Et cela ne peut qu'arranger le chef de l'État sortant.[...]

Togo : cinq candidats à la conquête du fauteuil présidentiel

La Commission électorale nationale indépendante (Céni) a clôturé dimanche le dépôt de candidatures pour l’élection présidentielle. Quatre candidats, dont le leader[...]

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

Afrique francophone : chef de l'opposition, un statut à double tranchant

Plusieurs pays d'Afrique francophone ont adopté un statut officiel de "chef de file de l'opposition". D'autres ont voté des textes mais attendent toujours la désignation de leur opposant en chef.[...]

Togo : Faure Gnassingbé officiellement en lice pour un troisième mandat

Les délégués de l'Unir (parti au pouvoir au Togo) ont officiellement investi mercredi le président Faure Gnassingbé comme candidat à l’élection présidentielle. Un[...]

Togo : l'élection présidentielle, c'est pour le 15 avril

Au Togo, l’élection présidentielle se tiendra le 15 avril. C'est ce qu'a annoncé le gouvernement mardi lors du Conseil des ministres.[...]

Sexe, mensonge, pouvoir : la trilogie infernale

Du Français Dominique Strauss-Kahn au Malaisien Anwar Ibrahim, on ne compte plus les responsables politiques dont les moeurs débridées, ou supposées telles, ont brisé la carrière.[...]

Togo : et le candidat du parti au pouvoir pour la présidentielle est...

Les délégués du parti au pouvoir, l'Union pour la République (Unir), doivent se retrouver mercredi à Kara (nord du Togo) pour désigner leur candidat à la présidentielle qui[...]

Togo : grogne des agents de la fonction publique à deux mois de la présidentielle

Le front social est tendu au Togo à quelques semaines de l’élection présidentielle. Des mouvements d'humeurs, principalement dans les secteurs clés de la santé et de l'éducation, ont[...]

Décès d'André Brink : aîné, tu peux dormir

André Brink, je l'évoquerai en cinq lieux, dans le désordre voulu.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2715p014.xml0 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2715p014.xml0 from 172.16.0.100