Extension Factory Builder
23/01/2013 à 09:09
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Capture d'écran de la vidéo 'Wa Hiya Benkirane' de Cheick Sar, sur Youtube. Capture d'écran de la vidéo "Wa Hiya Benkirane" de Cheick Sar, sur Youtube. © J.A.

Jusque-là partisan du PJD, l'artiste marocain Cheikh Sar déchante. Il dénonce désormais l'immobilisme du gouvernement Benkirane.

La vidéo Wa Hiya Benkirane (« Hé Benkirane ! » voir ci-dessous) est apparue sur YouTube le 6 janvier. Largement reprise sur les réseaux sociaux, elle totalise déjà des dizaines de milliers de vues. Sur l'air de la célèbre chanson de pop coréenne Gangnam Style, elle apostrophe le chef du gouvernement marocain : « Hé Benkirane, Benkirane ! Agis ! Trouve une solution, montre-nous ce que tu sais faire ! Épate-nous ! Ça fait longtemps qu'on attend le changement, mais on ne voit rien venir ! »

Un an après la victoire électorale du Parti de la justice et du développement (PJD), c'est son leader qui est directement visé. « Allez Benkirane ! Le peuple t'a choisi, tu es responsable maintenant ! Débrouille-toi, tu t'es mis dans le pétrin tout seul ! Prépare-toi à l'opposition ! Hé le populiste ! » Cheikh Sar, qui moque aussi la métamorphose des islamistes, passés « de la djellaba à la cravate », ne s'est pas toujours opposé à eux.

"Muslim forever"

Au contraire, ce rappeur originaire d'Errachidia était, en novembre 2011, la coqueluche des meetings électoraux du PJD. À l'époque, il chauffait les salles pour les candidats barbus et appelait les jeunes à voter pour le changement. Au printemps 2012, arborant un tee-shirt « Muslim Forever », il lançait dans sa ville une opération de sensibilisation contre la « dissolution des moeurs ». Son arme ? Des flyers porteurs d'un sermon : « Ma soeur ! Je veux ton bien ! Demain, tu vas mourir. Sauve ton âme du Jugement ! Le changement est possible, dès maintenant. Signé : un bienfaiteur. » L'initiative n'avait pas fait grand bruit, mais elle semblait en phase avec les précédentes déclarations de Cheikh Sar. Jusqu'en octobre dernier, le jeune homme affichait un soutien sans fard au gouvernement dans sa chanson Benkirane est responsable ! Tu m'as compris ou pas ?, en référence à un tic de langage de l'intéressé. Abdelilah Benkirane, qu'il critique maintenant, avait reconnu son talent, lui remettant même un prix, en décembre 2011 : « Tu dis que c'est un honneur pour toi d'être en présence du chef du gouvernement. Moi, je te dis que je suis honoré de te connaître. » C'était avant.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Maroc

Blaise Compaoré a quitté la Côte d'Ivoire pour le Maroc

Blaise Compaoré a quitté la Côte d'Ivoire pour le Maroc

L'ancien président burkinabè, Blaise Compaoré, qui a démissionné le 31 octobre avant de s'exiler en Côte d'Ivoire, a quitté Yamoussoukro pour le Maroc.[...]

GES 2014 : Marrakech se fait capitale mondiale de l'entrepreneuriat

 Chefs d'Etats, grands patrons, ministres, jeunes entrepreneurs... Ils sont tous venus à Marrakech pour participer à la cinquième édition du Sommet Global de entrepreneuriat, la première du[...]

Le marocain Saham s'implante au Nigeria

Saham a acquis 40% de la société nigériane d'assurance non-vie Unitrust Insurance. Pénétrant sur le troisième marché du continent et l'un des plus prometteurs.[...]

Un ressortissant français et sa fille retrouvés mort dans le centre du Maroc

Selon les premiers éléments de l'enquête, ce double homicide remonte à une semaine et aurait été motivé par le vol. Trois suspects ont été arrêtés,[...]

Exclusif : le fonds souverain de la Norvège se tourne vers Casablanca

 Le fonds souverain norvégien, le plus grand du monde avec un total d'actif de 878 milliards de dollars, vient de placer le Maroc sur ses radars.[...]

CAN 2015 : comment le Maroc s'est mis hors jeu

La Coupe d'Afrique des nations ne se jouera pas au Maroc, qui avait demandé un report en invoquant le "péril Ebola". Récit de ces folles semaines qui ont mis Rabat et la CAF au bord de la[...]

CAN 2015 : comment la Guinée équatoriale s'est imposée

Plusieurs pays du continent auraient pu accueillir la CAN 2015. Certains ont décliné, d'autres se sont proposés. Le Qatar a même montré le bout de son nez. Mais la Guinée[...]

Maroc : la BERD prête 100 millions d'euros à Banque centrale populaire

 La BERD a accordé une ligne de financement de 100 millions d'euros à Banque centrale populaire pour renforcer les prêts accordés des micro-entreprises et des PME marocaines.[...]

Vidéo - Maroc : le prince Moulay Rachid se marie, un événement haut en couleurs

Le Maroc célèbre sur trois jours le mariage du prince Moulay Rachid, frère du roi Mohammed VI et deuxième dans l'ordre de la succession monarchique. Un événement dans la vie de la[...]

Afrique francophone : et les meilleures business schools en 2014 sont...

Engagées dans une course à la reconnaissance, les écoles de commerce s'internationalisent et se diversifient. Jeune Afrique a passé au crible les établissements d'Afrique francophone,[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers