Extension Factory Builder
18/01/2013 à 18:40
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le dernier ouvrage de Malek Chebel sortira le 31 janvier. Le dernier ouvrage de Malek Chebel sortira le 31 janvier. © Vincent Fournier pour J.A.

"Jeune Afrique" plonge dans le dernier ouvrage de Malek Chebel, "Changer l'Islam. Dictionnaire des réformateurs musulmans des origines à nos jours", à paraître le 31 janvier.

Qui trop embrasse mal étreint. Voilà qui pourrait résumer en cinq mots l'impression que laisse la lecture du dernier ouvrage de l'islamologue Malek Chebel. L'anthropologue algérien déploie depuis près de trois décennies une oeuvre prolifique autour du couple islam-modernité. Quelle est donc la place de ce Dictionnaire des réformateurs musulmans des origines à nos jours dans le projet « chebelien » ? S'agit-il de vulgariser un savoir sur l'islam et d'apporter la contradiction aux préjugés tenaces sur la deuxième religion de France ? L'introduction le laisse entendre.

Mais en choisissant de rassembler pêle-mêle des trajectoires aussi diverses que celle du théologien de l'âge classique Al-Ash'ari, de l'idéologue des Frères musulmans égyptiens Sayyed Qotb, de la juriste iranienne Shirin Ebadi (en sept lignes) ou du poète libertin Abû Nuwâs (dont il dit pourtant qu'« il n'a cure de réformer l'islam »), Chebel tombe dans le piège du catalogue, d'un Who's Who partiel et partial, sans problématique ni vulgarisation de l'apport intellectuel et doctrinal des personnages retenus.

Le détail de ces notices biographiques n'est pas à la hauteur d'un sujet passionnant. L'oeuvre de tel ou tel penseur est souvent évacuée sous les qualificatifs de « critique », « libérale », « réformiste ». Mais il y a pire, comme la légèreté qui autorise Malek Chebel à écrire que « les idées de Mohammed Ibn Abdel-Wahhab [père du wahhabisme, NDLR] influencent l'action du sultan Mohammed Ben Abdallah (1757-1790) ». Auteur d'une étude fouillée de l'influence wahhabite dans l'action des sultans marocains et de son échec (publiée dans le numéro de novembre 2012 de la revue Zamane), le chercheur Abdellah Tourabi reste sceptique : « Rien ne permet de prouver, historiquement, cette supposée influence. Ce n'est qu'en 1803, treize ans après la mort de Sidi Mohammed Ben Abdallah, que le contact des Marocains avec le wahhabisme devient effectif. »

Une somme, au final, qui tient plus du pensum que de l'ouvrage d'érudition et laissera certainement sur leur faim les lecteurs les plus curieux.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Algérie

Diplomatie : le président turc Recep Tayyip Erdogan est en visite à Alger

Diplomatie : le président turc Recep Tayyip Erdogan est en visite à Alger

Recep Tayyip Erdogan effectuait, mercredi et jeudi, une visite officielle en Algérie, accompagné d'une forte délégation de ministres et d'hommes d'affaires. Un sommet Turquie-Afrique se tient en ce mome[...]

Football - Algérie : joue-la comme Gourcuff...

Nommé juste après le glorieux Mondial des Fennecs, le successeur du bouillant Vahid Halilhodzic n'avait jusque-là jamais dirigé de sélection nationale. Pour un coup d'essai, c'est un coup[...]

Cinéma - "L'Oranais" : il était une fois l'Algérie

Très ambitieux, le nouveau film de Lyes Salem, L'Oranais, est une fresque romanesque évoquant sans tabou trente années d'histoire - et une tentative pour se réapproprier la mémoire du[...]

Chute du cours du pétrole : qui perd, qui gagne en Afrique ?

Depuis quelques mois, le cours de l'or noir dégringole. Les pays producteurs africains s'inquiètent pour l'équilibre de leurs budgets. Mais il n'y aura pas que des perdants.[...]

Algérie : après son hospitalisation, Bouteflika reçoit des ambassadeurs à Alger

Vingt-quatre heures après sa brève hospitalisation de deux jours à Grenoble, non confirmée par la présidence algérienne, Abdelaziz Bouteflika a reçu dimanche quatre nouveaux[...]

Téléphérique : Poma créera bientôt une filiale en Algérie

 Après Alstom et Renault, un autre géant français s'apprête à s'installer en Algérie. Le leader mondial du téléphérique Poma compte y créer une filiale avec[...]

Abdelaziz Bouteflika a quitté la France après une brève hospitalisation

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika, 77 ans, affaibli depuis un AVC en 2013 et dont l'état de santé fait l'objet de rumeurs récurrentes, a quitté la France samedi après une[...]

Algérie : la règle des 51 %-49 % abrogée ?

Instaurée il y a cinq ans, la règle dite des 51 %-49 % pourrait être abandonnée à la faveur de l'adoption d'un nouveau code des investissements - actuellement en cours d'élaboration.[...]

Algérie : Abdelaziz Bouteflika hospitalisé en France dans une clinique de Grenoble

Le chef de l'État algérien, Abdelaziz Bouteflika, est hospitalisé dans une clinique de Grenoble, selon les informations du quotidien régional "Le Dauphiné Libéré",[...]

Les entreprises algériennes désormais autorisées à investir à l'étranger

 Désormais, toutes les entreprises de droit algérien peuvent convertir des dinars afin d'investir à l’étranger. Un privilège jusque-là réservé à[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers