Extension Factory Builder
18/01/2013 à 18:40
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le dernier ouvrage de Malek Chebel sortira le 31 janvier. Le dernier ouvrage de Malek Chebel sortira le 31 janvier. © Vincent Fournier pour J.A.

"Jeune Afrique" plonge dans le dernier ouvrage de Malek Chebel, "Changer l'Islam. Dictionnaire des réformateurs musulmans des origines à nos jours", à paraître le 31 janvier.

Qui trop embrasse mal étreint. Voilà qui pourrait résumer en cinq mots l'impression que laisse la lecture du dernier ouvrage de l'islamologue Malek Chebel. L'anthropologue algérien déploie depuis près de trois décennies une oeuvre prolifique autour du couple islam-modernité. Quelle est donc la place de ce Dictionnaire des réformateurs musulmans des origines à nos jours dans le projet « chebelien » ? S'agit-il de vulgariser un savoir sur l'islam et d'apporter la contradiction aux préjugés tenaces sur la deuxième religion de France ? L'introduction le laisse entendre.

Mais en choisissant de rassembler pêle-mêle des trajectoires aussi diverses que celle du théologien de l'âge classique Al-Ash'ari, de l'idéologue des Frères musulmans égyptiens Sayyed Qotb, de la juriste iranienne Shirin Ebadi (en sept lignes) ou du poète libertin Abû Nuwâs (dont il dit pourtant qu'« il n'a cure de réformer l'islam »), Chebel tombe dans le piège du catalogue, d'un Who's Who partiel et partial, sans problématique ni vulgarisation de l'apport intellectuel et doctrinal des personnages retenus.

Le détail de ces notices biographiques n'est pas à la hauteur d'un sujet passionnant. L'oeuvre de tel ou tel penseur est souvent évacuée sous les qualificatifs de « critique », « libérale », « réformiste ». Mais il y a pire, comme la légèreté qui autorise Malek Chebel à écrire que « les idées de Mohammed Ibn Abdel-Wahhab [père du wahhabisme, NDLR] influencent l'action du sultan Mohammed Ben Abdallah (1757-1790) ». Auteur d'une étude fouillée de l'influence wahhabite dans l'action des sultans marocains et de son échec (publiée dans le numéro de novembre 2012 de la revue Zamane), le chercheur Abdellah Tourabi reste sceptique : « Rien ne permet de prouver, historiquement, cette supposée influence. Ce n'est qu'en 1803, treize ans après la mort de Sidi Mohammed Ben Abdallah, que le contact des Marocains avec le wahhabisme devient effectif. »

Une somme, au final, qui tient plus du pensum que de l'ouvrage d'érudition et laissera certainement sur leur faim les lecteurs les plus curieux.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Algérie

Quand les Algériens noirs frappent à la porte

Quand les Algériens noirs frappent à la porte

Peu présents dans les instances du pouvoir algérien, les habitants du Grand Sud se distinguent dans le sport, la musique... et les études.[...]

Algérie : Bouteflika, l'homme qui marchait avec sa tête

Occupés à le brocarder, ses adversaires l'ont sous-estimé. Grave erreur : le président algérien Abdelaziz Bouteflika a révélé en plusieurs occasions que sa[...]

Philippe Troussier : "Algérie, Maroc, Gabon ? Des défis intéressants"

Candidat nulle part mais cité un peu partout (Algérie, Maroc, Gabon), le Franco-Ivoirien Philippe Troussier (59 ans) se dit prêt à relever un nouveau défi en Afrique, un continent où sa[...]

Algérie : génération Bouteflika, génération harraga ?

Certains ne songent qu'à partir. D'autres trouvent des raisons d'espérer. Tous n'ont connu pour l'instant qu'un seul président, Abdelaziz Bouteflika. Coup de projecteur sur une jeunesse pas si[...]

Chansons caritatives : à votre bon coeur, mélomanes !

Inspirés par les réunions charitables d'artistes anglo-saxons dans les années 80, les chanteurs africains s’égosillent de plus en plus en groupes. Autour de causes[...]

Algérie : une vidéo de violences policières en Kabylie suscite colère et indignation

La vidéo d’une manifestation sauvagement réprimée par des policiers en Kabylie, dimanche dernier, provoque un tollé et oblige la police nationale à ouvrir une enquête. À[...]

Algérie : la traque de jihadistes se poursuit en Kabylie après une attaque contre les militaires

L'armée algérienne continuait mardi de ratisser les montagnes de Kabylie (est d'Alger) après l'attentat qui a coûté la vie à onze soldats samedi soir.[...]

Algérie bashing

En Occident, et en France en particulier, où la rengaine "quand on voit ce qu’on leur a laissé et ce qu’ils en ont fait" a la vie dure, l’Algérie génère, par[...]

Algérie : en attendant que Bouteflika prête serment, Benflis crée son parti

Les seuls klaxons que l’on entendait à Alger, samedi 19 avril, étaient ceux des cortèges nuptiaux qui sillonnaient les artères de la capitale. Jeudi soir, avant même la proclamation[...]

Algérie : onze militaires tués à la suite d'une embuscade en Kabylie

Onze militaires algériens ont été tués à la suite d'une embuscade survenue dans la nuit de samedi à dimanche en Kabylie, région montagneuse à l'est d'Alger, a-t-on[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces