Extension Factory Builder
25/01/2013 à 11:18
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Hervé Renard, sélectionneur champion 2012. Hervé Renard, sélectionneur champion 2012. © AFP

Le sélectionneur de l'équipe de Zambie, 44 ans, est la coqueluche de cette Coupe d'Afrique des nations, fort de son succès de 2012. Son équipe joue pour la deuxième fois aujourd'hui. Face au Nigéria. Interview.

Son physique avantageux et son look ­soigné ont fait le tour du monde depuis que la Zambie s'est hissée sur le toit de l'Afrique, en février 2012. Cet ancien défenseur quasi ­anonyme s'est vite tourné vers le métier ­d'entraîneur. Il fait ses débuts en France, jusqu'à ce que Claude Le Roy décide d'en faire son adjoint à Shanghai (2002-2003) puis au Ghana (2007-2008).

Hervé Renard entame sa carrière de sélectionneur en Zambie - déjà - en 2008. Il la poursuit en Angola (2010) puis, après une dizaine de mois passés sur le banc de l'USM Alger, de nouveau en Zambie, un pays qu'il retrouve en novembre 2011. Depuis la victoire à la CAN 2012, le technicien français - sacré entraîneur de l'année par la Confédération ­africaine de football le 20 décembre - a reçu moult propositions qu'il a toutes repoussées, préférant continuer sa route avec les Chipolopolos. Et avec un nouvel objectif : qualifier la Zambie pour sa première Coupe du monde, en 2014.

Joint hier par téléphone, il nous donne ses impressions d'avant-match.

Comment jugez-vous le Nigéria ?

Les Nigérians font partie des outsiders. C’est une équipe athlétique, avec des attaquants comme Uche, Moses ou Emenike, qui sont très percutants. Elle va essayer de nous prendre de vitesse. Mais elle a aussi ses faiblesses. Sa défense axiale n’est pas un modèle de rapidité. Le match de vendredi ne sera peut-être pas décisif, mais après notre match nul face à l’Ethiopie (1-1, le 21 janvier), nous devons réagir.

Allez-vous procéder à des changements ?

Oui, mais ce n’est pas une sanction par rapport au match de lundi. J’ai vu de bonnes choses contre l’Ethiopie, mais aussi de moins bonnes. Ce n’est pas dû à la fatigue, ni à une forme d’embourgeoisement de mon équipe, comme j’ai pu l’entendre. On sait ce qu’il nous reste à faire face au Nigeria.

Emmanuel Mayuka, qui avait inscrit trois buts lors de la CAN 2012, n’a pas démarré le match face à l’Éthiopie. Paye-t-il son manque de temps de jeu à Southampton (Angleterre) ?

Il joue très peu avec son club, en effet. C’est ennuyeux, car c'est un de nos principaux atouts offensifs. Il manque de rythme, de confiance. Mais je compte beaucoup sur lui.

Propos recueillis par Alexis Billebault
 

  

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Zambie

Zambie : la veuve et le fils de Michael Sata candidats à sa succession

Zambie : la veuve et le fils de Michael Sata candidats à sa succession

La succession de Michael Sata sera-t-elle purement familiale ? Cette semaine, la veuve et le fils de l'ancien président zambien, décédé fin octobre, se sont tous deux proposés pour être c[...]

Zambie : battu en 2011, Banda se déclare candidat à la présidentielle de 2015

L'ancien président zambien, Ruphiah Banda, a annoncé lundi sa candidature pour la prochaine présidentielle dans son pays. Une déclaration qui fait désordre au sein même de sa formation[...]

Zambie : un ancien ministre conteste la légitimité de Guy Scott devant la justice

La guerre de succession ouverte en Zambie depuis la mort du président Michael Sata pourrait se poursuivre devant la justice. Un ancien ministre estime que l'intérim devait revenir à un rival de Guy Scott,[...]

Zambie : Guy Scott en voit de toutes les couleurs

Le décès de Michael Sata l'a propulsé "premier président blanc d'un gouvernement africain démocratique". Le chef de l'État zambien, Guy Scott, ne restera en fonction que[...]

Zambie et Zimbabwe mettent en place un visa commun pour favoriser le tourisme

À partir du 28 novembre, la Zambie et le Zimbabwe vont lancer un visa commun destiné à promouvoir le tourisme dans la région. Un projet de la SADC majoritairement financé par la Banque mondiale.[...]

Zambie : bataille de succession avant même les obsèques de Michael Sata

La succession de Michael Sata, décédé le 28 octobre dernier à Londres, s'amorce dans la douleur. Mardi, le président zambien par intérim Guy Scott a rétabli dans ses fonctions le[...]

Zambie : Guy Scott, un président blanc en Afrique subsaharienne

Après la mort du président zambien Michael Sata, mercredi, c'est son vice-président Guy Scott qui a annoncé assurer l’intérim. Fils de Britanniques venus s’installer dans ce qui[...]

Michael Sata, le président zambien, est décédé à Londres

Le secrétaire général du gouvernement a annoncé ce matin à la radio que le président Michael Sata était décédé. Il avait 77 ans.[...]

Zambie : Michael Sata apparaît enfin en public

Resté invisible depuis près  trois mois, le président zambien, Michael Sata, a fait une apparition vendredi pour ouvrir une session du Parlement. Il a alors déclaré : "Je ne suis pas[...]

Zambie : interrogations autour de l'état de santé du président Michael Sata

Le président zambien Michael Sata, âgé de 77 ans, est-il malade, voire mourant ? Officiellement, non. Pourtant, son absence prolongée de la scène politique alimente depuis deux mois les rumeurs[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers