Extension Factory Builder
17/01/2013 à 18:21
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La CAN 2013 se déroule à partir du 19 janvier en Afrique du Sud. La CAN 2013 se déroule à partir du 19 janvier en Afrique du Sud. © Jeune Afrique

Où sont donc passés les successeurs de George Weah, Jay-Jay Okocha ou Pascal Feindouno ? La CAN commence samedi, suivez-là sur Jeune Afrique.

La Coupe d'Afrique des nations (CAN) reprend ses droits, pour le plus grand plaisir des amoureux du ballon rond. Inutile de revenir ici sur ce que l'on attend d'une telle compétition ou sur l'engouement qu'elle suscite sur le continent. Années impaires ou non, la CAN reste la CAN : trois semaines de bonheur, de liesse, de stress, de larmes ou d'adrénaline, de rassemblements devant le poste, en famille, entre amis, au maquis, au café ou dans la rue.

Il y a les émotions, et il y a le spectacle, pas toujours au rendez-vous il est vrai. Sans talent, le football n'est rien. On peut gagner avec une équipe de joueurs appliqués et disciplinés, bien sûr, mais pour véritablement prendre du plaisir, nous avons besoin d'artistes sinon de stars. Or il faut bien l'avouer, le continent, en la matière, semble aujourd'hui stérile.

Diatribe d'ancien combattant ? Peut-être, mais il n'est nul besoin d'être un grand spécialiste du foot pour constater que Samuel Eto'o ne nous fait plus rêver depuis qu'il a quitté Milan pour le très lucratif mais peu compétitif Anji Makhachkala (Fédération de Russie). Que Didier Drogba est (très) proche de la fin de sa carrière. Que le jadis prometteur Emmanuel Adebayor n'a jamais vraiment confirmé au très haut niveau. Et que les bons joueurs sont pléthore, mais les grands joueurs inexistants. Si on laisse de côté l'aspect purement sportif (influence dans le jeu, résultats, efficacité, etc.) pour ne s'intéresser qu'au volet « artistique » (technique individuelle, vista, beaux gestes), c'est le même constat : où sont passés les successeurs des George Weah, Jay-Jay Okocha ou, plus près de nous et à un niveau moindre, Pascal Feindouno ?

Côté Maghreb, c'est pire : les équipes nationales ne recèlent plus depuis longtemps ce type de pépites. Le Marocain Mbarek Boussoufa aurait pu être cette nouvelle star tant attendue. Mais, même pétri de talent, il n'a jamais concrétisé les immenses espoirs placés en lui et, comme Eto'o, est allé s'enterrer à l'Anji Makhachkala...

On a longtemps glosé sur les particularismes des footballeurs africains, leur absence de sens tactique et de rigueur, leur goût immodéré pour la fête et pour une hygiène de vie guère en adéquation avec les contraintes des sportifs de haut niveau. Mais leurs indéniables qualités balle au pied étaient reconnues.

Aujourd'hui, c'est l'inverse : ils se sont coulés dans le moule imposé par leurs principaux employeurs, les clubs européens, au détriment de la créativité et de ce zeste de fantaisie qui, lorsqu'il demeure zeste, enchante les foules et fait des ravages sur une pelouse. Comment oublier les Larbi Ben Barek, Rabah Madjer, Salif Keita, Mahmoud al-Khatib, Abedi Pelé, Roger Milla, Kalusha Bwalya ou, nous en avons déjà parlé, George Weah, le premier ballon d'or européen venu d'Afrique ? Les académies fleurissent sur le continent, dans le sillon d'un Jean-Marc Guillou précurseur à Abidjan avant de s'exiler sous d'autres cieux. Les gamins de Bamako, de Douala ou d'Alger ont toujours les mêmes rêves. Et le vivier africain n'a jamais produit autant de joueurs professionnels. La quantité, c'est bien. Mais la qualité, c'est mieux... 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

AUTRES

Les 10 Africains les plus influents du monde selon le magazine 'Time'

Les 10 Africains les plus influents du monde selon le magazine "Time"

Comme chaque année, l'hebdomadaire américain "Time" a publié mercredi le classement des 100 personnalités les plus influentes de la planète. Parmi elles, dix Africains dont la[...]

Soudan du Sud : le Conseil de sécurité brandit la menace de sanctions

Le Conseil de sécurité de l'ONU a menacé jeudi d'émettre des sanctions ciblées contre les responsables d'exactions au Soudan du Sud.[...]

Mehdi Jomâa : "Redresser l'État tunisien est une obligation"

Alors qu'il achève une tournée diplomatique visant à mobiliser les partenaires de la Tunisie pour la sortir du marasme, le Premier ministre Mehdi Jomâa s'est livré à Jeune Afrique. Il revie[...]

France - RDC : Raphaël Mobutu reste introuvable, une semaine après sa chute dans la Garonne

Plus d'une semaine après avoir sauté dans la Garonne, la nuit du 15 au 16 avril, Raphaël Mobutu, un des enfants de l'ancien président de la RDC (ex-Zaïre) est toujours introuvable. À en croire[...]

Brésil : Rousseff dans le piège Petrobras

À six mois de la présidentielle, la sortante est engluée dans une sombre histoire de rachat d'une raffinerie au Texas en 2006. Elle est en baisse dans les sondages mais devrait quand même ê[...]

Armée égyptienne : kaki business...

L'annonce par l'armée égyptienne d'un don de plusieurs terrains pour la construction de 1 million de logements sociaux relance les spéculations sur son poids économique et financier.[...]

Maroc : délinquance à Casablanca, peur sur la ville ?

La multiplication des actes de délinquance dans la capitale économique marocaine nourrit un fort sentiment d'insécurité au sein de la population. Qui ne cache plus son ras-le-bol.[...]

Hery Rajaonarimampianina : "C'est moi qui décide" à Madagascar

Deux mois et demi après son investiture, le chef de l'État, Hery Rajaonarimampianina, a enfin nommé un Premier ministre. Retour sur un acte par lequel il s'affranchit de son prédécesseur [...]

Hit Radio, la petite marocaine qui s'exporte

Forte de son succès auprès de la jeunesse du royaume chérifien, la station Hit Radio met le cap sur l'Afrique subsaharienne. Où elle est déjà présente dans sept pays.[...]

Tchad : la métamorphose ?

Profitant d'une stabilité retrouvée et de ses revenus pétroliers, le Tchad se transforme en profondeur. Grands travaux, relations d'affaires, consommation... Tout bouge.[...]

Angélique Kidjo : "Les femmes sont la colonne vertébrale de l'Afrique"

Bourrée d'énergie, la chanteuse béninoise Angélique Kidjo enchaîne les albums et les missions humanitaires. Dans son treizième opus, elle loue la beauté des Africaines et leu[...]

Algérie : Bouteflika, l'homme qui marchait avec sa tête

Occupés à le brocarder, ses adversaires l'ont sous-estimé. Grave erreur : le président algérien Abdelaziz Bouteflika a révélé en plusieurs occasions que sa pugnacit&eacut[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces