Extension Factory Builder
17/01/2013 à 18:21
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La CAN 2013 se déroule à partir du 19 janvier en Afrique du Sud. La CAN 2013 se déroule à partir du 19 janvier en Afrique du Sud. © Jeune Afrique

Où sont donc passés les successeurs de George Weah, Jay-Jay Okocha ou Pascal Feindouno ? La CAN commence samedi, suivez-là sur Jeune Afrique.

La Coupe d'Afrique des nations (CAN) reprend ses droits, pour le plus grand plaisir des amoureux du ballon rond. Inutile de revenir ici sur ce que l'on attend d'une telle compétition ou sur l'engouement qu'elle suscite sur le continent. Années impaires ou non, la CAN reste la CAN : trois semaines de bonheur, de liesse, de stress, de larmes ou d'adrénaline, de rassemblements devant le poste, en famille, entre amis, au maquis, au café ou dans la rue.

Il y a les émotions, et il y a le spectacle, pas toujours au rendez-vous il est vrai. Sans talent, le football n'est rien. On peut gagner avec une équipe de joueurs appliqués et disciplinés, bien sûr, mais pour véritablement prendre du plaisir, nous avons besoin d'artistes sinon de stars. Or il faut bien l'avouer, le continent, en la matière, semble aujourd'hui stérile.

Diatribe d'ancien combattant ? Peut-être, mais il n'est nul besoin d'être un grand spécialiste du foot pour constater que Samuel Eto'o ne nous fait plus rêver depuis qu'il a quitté Milan pour le très lucratif mais peu compétitif Anji Makhachkala (Fédération de Russie). Que Didier Drogba est (très) proche de la fin de sa carrière. Que le jadis prometteur Emmanuel Adebayor n'a jamais vraiment confirmé au très haut niveau. Et que les bons joueurs sont pléthore, mais les grands joueurs inexistants. Si on laisse de côté l'aspect purement sportif (influence dans le jeu, résultats, efficacité, etc.) pour ne s'intéresser qu'au volet « artistique » (technique individuelle, vista, beaux gestes), c'est le même constat : où sont passés les successeurs des George Weah, Jay-Jay Okocha ou, plus près de nous et à un niveau moindre, Pascal Feindouno ?

Côté Maghreb, c'est pire : les équipes nationales ne recèlent plus depuis longtemps ce type de pépites. Le Marocain Mbarek Boussoufa aurait pu être cette nouvelle star tant attendue. Mais, même pétri de talent, il n'a jamais concrétisé les immenses espoirs placés en lui et, comme Eto'o, est allé s'enterrer à l'Anji Makhachkala...

On a longtemps glosé sur les particularismes des footballeurs africains, leur absence de sens tactique et de rigueur, leur goût immodéré pour la fête et pour une hygiène de vie guère en adéquation avec les contraintes des sportifs de haut niveau. Mais leurs indéniables qualités balle au pied étaient reconnues.

Aujourd'hui, c'est l'inverse : ils se sont coulés dans le moule imposé par leurs principaux employeurs, les clubs européens, au détriment de la créativité et de ce zeste de fantaisie qui, lorsqu'il demeure zeste, enchante les foules et fait des ravages sur une pelouse. Comment oublier les Larbi Ben Barek, Rabah Madjer, Salif Keita, Mahmoud al-Khatib, Abedi Pelé, Roger Milla, Kalusha Bwalya ou, nous en avons déjà parlé, George Weah, le premier ballon d'or européen venu d'Afrique ? Les académies fleurissent sur le continent, dans le sillon d'un Jean-Marc Guillou précurseur à Abidjan avant de s'exiler sous d'autres cieux. Les gamins de Bamako, de Douala ou d'Alger ont toujours les mêmes rêves. Et le vivier africain n'a jamais produit autant de joueurs professionnels. La quantité, c'est bien. Mais la qualité, c'est mieux... 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

AUTRES

Afrique du Sud : ce que la justice reproche à Julius Malema

Afrique du Sud : ce que la justice reproche à Julius Malema

Le 30 septembre, le tribunal de Polokwane, dans le nord de l'Afrique du Sud, a décidé de renvoyer au 3 août 2015 le procès pour corruption ouvert à l'encontre de Julius Malema. Que reproche la[...]

Des ravisseurs d'Hervé Gourdel identifiés, selon le ministre algérien de la Justice

Selon le ministre algérien de la Justice, des ravisseurs de l'otage français Hervé Gourdel, enlevé puis décapité la semaine dernière en Algérie, ont été indenti[...]

Jean-Luc Parodi : "Sarkozy vainqueur ? Sans doute, mais dans quel état !"

Conseiller pour les affaires politiques à l'Ifop, le politologue Jean-Luc Parodi est convaincu que l'ancien président ne sortira pas indemne de la course d'obstacles qui l'attend jusqu'en 2017.[...]

Tunisie : 26 candidats en lice face à Marzouki pour la présidentielle du 23 novembre

L'Instance supérieure indépendante pour les élections (Isie) a dévoilé mardi les noms de 27 candidats retenus pour la présidentielle du 23 novembre en Tunisie.[...]

Francophonie : Jean - De l'Estrac, chaude ambiance...

Dans la course pour le secrétariat génaral de l'OIF, les relations ne sont pas vraiment à la franche cordialité entre la Canadienne Michaëlle Jean et le Mauricien Jean Claude de l'Estrac.[...]

"Bodybuilder" : surprenant Roschdy Zem !

Jamais là où on l'attend, avec "Bodybuilder", l'acteur réalise un troisième film attachant. Et aborde avec originalité l'univers du culturisme et les relations père-fils.[...]

Centrafrique : Luanda annonce la participation des troupes angolaises à la Minusca

Un officiel de la diplomatie angolaise a annoncé lundi que Luanda enverra ses troupes en Centrafrique pour prendre part à la Minusca. Ce sera la première participation de l'Angola dans une opération de [...]

Maroc : Bouchta Charef lâché par son épouse

L'épouse de Bouchta Charef, célèbre jihadiste marocain détenu à Tétouan, a livré un témoignage remettant en cause les accusations de mauvais traitements portées par so[...]

Recalculé, le PIB du Kenya bondit de 25 %

Le PIB du Kenya a été revu à la hausse, il s'établit désormais à environ 53,3 milliards de dollars pour l'année 2013 contre 42,6 milliards auparavant, soit une progression de 25 %. [...]

Centrafrique : des militaires tchadiens pour la sécurité de Catherine Samba-Panza ?

La présidente centrafricaine par intérim, Catherine Samba-Panza, souhaiterait que sa sécurité soit assurée par un contingent de militaires tchadiens.[...]

Moussa Mara : "Il n'y aura pas de prime à l'impunité" au Mali

Les priorités du Premier ministre malien, Moussa Mara ? La réforme territoriale, la reprise de l'aide du FMI et les négociations avec les groupes armés. Un domaine où il joue la carte de [...]

Francophonie : Kamel Daoud reçoit le Prix des cinq continents

C’est son roman "Meursault, contre-enquête", qui a valu à l’écrivain et journaliste algérien Kamel Daoud le prix de l'Organisation internationale de la Francophonie. La récom[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers