Extension Factory Builder
22/01/2013 à 16:57
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Chuck Hagel ne fait l'unanimité ni chez les républicains, ni chez les démocrates. Chuck Hagel ne fait l'unanimité ni chez les républicains, ni chez les démocrates. © AFP/Saul Loeb

C'est à Chuck Hagel, un républicain très atypique, que Barack Obama a choisi de confier les clés du Pentagone. Si le Sénat y consent.

Annoncée par la Maison Blanche le 7 janvier, la nomination de Charles Timothy, dit Chuck, Hagel au Pentagone peut-elle être invalidée par le Sénat ? Le choix par Barack Obama de ce républicain très atypique qu'il a appris à apprécier en 2008, lors d'une mission sénatoriale en Irak et en Afghanistan, répond à une double volonté. 1. Celle de desserrer un peu l'étouffant carcan du bipartisme ; 2. celle d'enfoncer un coin dans les rangs républicains à la veille de l'adoption par le Congrès de coupes drastiques dans le budget de la défense.

Bien sûr, Hagel est loin de faire l'unanimité. Pour la plupart des républicains, c'est un traître. Pour les moins clairvoyants des démocrates, c'est un rallié vaguement suspect. Et puis, il faut admettre qu'il pourrait souvent s'exprimer de manière plus prudente. Cela lui éviterait de se faire inutilement des ennemis.

Hagel pourrait bien être le secrétaire à la Défense le moins favorable à Israël.

Les militants de la cause homosexuelle lui reprochent d'anciennes (1998) et maladroites déclarations. Les Hispaniques anticastristes, au premier rang desquels Marco Rubio, le jeune sénateur républicain de Floride, ne lui pardonnent pas de juger « obsolète » l'embargo contre le régime cubain. Les idéologues néoconservateurs n'ont pas oublié sa farouche opposition à la politique de l'administration Bush en Irak (qu'il jugeait « au-delà du pitoyable ») et s'indignent aujourd'hui de son peu d'enthousiasme à sanctionner, militairement et même économiquement, l'Iran pour ses ambitions nucléaires. Voire de son souhait de négocier avec le Hamas palestinien. Accusés par lui, en 2006, « d'intimider beaucoup de monde au Sénat », certains membres du « lobby juif », comme il n'aurait pas dû dire puisqu'il s'agit du lobby pro-Likoud, ont juré sa perte et font courir le bruit qu'il serait le secrétaire à la Défense le moins favorable à Israël de l'histoire des États-Unis.

Pari

Mais Obama fait le pari qu'en pleine guerre budgétaire, aucun sénateur démocrate ne prendra la responsabilité de court-circuiter la nomination de Hagel, à laquelle un nombre limité mais suffisant d'élus républicains devraient ne pas s'opposer. Il est d'ailleurs symptomatique que les très influents et très conservateurs dirigeants de l'American Israel Public Affairs Committee (Aipac) n'aient pas officiellement pris position contre sa nomination. C'est qu'ils ne sont pas nés de la dernière pluie. Sachant la partie mal engagée au Sénat, ils se gardent bien d'empoisonner davantage les relations entre Obama et Benyamin Netanyahou par des prises de position intempestives.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

France : François Hollande accueille les quatre journalistes libérés en Syrie

France : François Hollande accueille les quatre journalistes libérés en Syrie

Les quatre journalistes français libérés samedi après dix mois d'une éprouvante captivité en Syrie aux mains d'un groupe jihadiste lié à Al-Qaïda, sont arrivés en[...]

Les quatre journalistes français otages en Syrie sont libres, retour d'ici dimanche matin

Les quatre journalistes français otages en Syrie depuis 10 mois ont été libérés samedi et sont "en bonne santé", a annoncé le président François Hollande,[...]

Chine : le baiser du Dragon

De Taïwan à Hong Kong et de Bangkok à Jakarta, la République populaire de Chine étend les tentacules de son économie surpuissante. Beaucoup lui reprochent d'avoir l'affection un brin[...]

Touche pas à ma graisse !

C'est une aventure ahurissante qui se déroule en ce moment dans une prison du Brabant. Ça commence comme ça : un détenu - on va l'appeler John - se met à grossir de façon[...]

Décès de Gabriel García Márquez : hommage à "Gabo" le magnifique...

L'écrivain colombien et prix Nobel de littérature Gabriel García Márquez est décédé à Mexico, jeudi. Il avait 87 ans.[...]

Espagne : le roi d'Espagne a-t-il comploté contre le gouvernement dans les années 1980 ?

Le roi d'Espagne a-t-il, en 1980, donné son feu vert à une tentative de coup d'État militaire ? C'est la thèse d'un livre qui fait scandale.[...]

Aïda Diarra, "Madame Afrique" de Western Union

La Malienne Aïda Diarra est vice-présidente Afrique de Western Union. Son défi : innover pour préserver le leadership du groupe américain dans les flux d'argent à destination du[...]

France : quand François Hollande oublie les "tirailleurs"

À la Grande Mosquée de Paris, sur la plaque gravée en hommage aux soldats musulmans mort pour la France, l'Élysée va devoir réparer son omission.[...]

Faïza Guène, écrivain à part et entière

Depuis le best-seller "Kiffe kiffe demain", paru il y a dix ans et vendu à 400 000 exemplaires, la jeune auteure n'a pas cessé d'écrire. Dernier opus : "Un homme, ça ne pleure[...]

La police de New York démantèle son unité chargée d'espionner la communauté musulmane

Vous ne saviez sans doute pas qu'elle existait. Pourtant, la police new-yorkaise a annoncé mardi qu'elle avait fermé son unité secrète chargée d'espionner la communauté musulmane de la[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers