Extension Factory Builder
22/01/2013 à 16:57
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Chuck Hagel ne fait l'unanimité ni chez les républicains, ni chez les démocrates. Chuck Hagel ne fait l'unanimité ni chez les républicains, ni chez les démocrates. © AFP/Saul Loeb

C'est à Chuck Hagel, un républicain très atypique, que Barack Obama a choisi de confier les clés du Pentagone. Si le Sénat y consent.

Annoncée par la Maison Blanche le 7 janvier, la nomination de Charles Timothy, dit Chuck, Hagel au Pentagone peut-elle être invalidée par le Sénat ? Le choix par Barack Obama de ce républicain très atypique qu'il a appris à apprécier en 2008, lors d'une mission sénatoriale en Irak et en Afghanistan, répond à une double volonté. 1. Celle de desserrer un peu l'étouffant carcan du bipartisme ; 2. celle d'enfoncer un coin dans les rangs républicains à la veille de l'adoption par le Congrès de coupes drastiques dans le budget de la défense.

Bien sûr, Hagel est loin de faire l'unanimité. Pour la plupart des républicains, c'est un traître. Pour les moins clairvoyants des démocrates, c'est un rallié vaguement suspect. Et puis, il faut admettre qu'il pourrait souvent s'exprimer de manière plus prudente. Cela lui éviterait de se faire inutilement des ennemis.

Hagel pourrait bien être le secrétaire à la Défense le moins favorable à Israël.

Les militants de la cause homosexuelle lui reprochent d'anciennes (1998) et maladroites déclarations. Les Hispaniques anticastristes, au premier rang desquels Marco Rubio, le jeune sénateur républicain de Floride, ne lui pardonnent pas de juger « obsolète » l'embargo contre le régime cubain. Les idéologues néoconservateurs n'ont pas oublié sa farouche opposition à la politique de l'administration Bush en Irak (qu'il jugeait « au-delà du pitoyable ») et s'indignent aujourd'hui de son peu d'enthousiasme à sanctionner, militairement et même économiquement, l'Iran pour ses ambitions nucléaires. Voire de son souhait de négocier avec le Hamas palestinien. Accusés par lui, en 2006, « d'intimider beaucoup de monde au Sénat », certains membres du « lobby juif », comme il n'aurait pas dû dire puisqu'il s'agit du lobby pro-Likoud, ont juré sa perte et font courir le bruit qu'il serait le secrétaire à la Défense le moins favorable à Israël de l'histoire des États-Unis.

Pari

Mais Obama fait le pari qu'en pleine guerre budgétaire, aucun sénateur démocrate ne prendra la responsabilité de court-circuiter la nomination de Hagel, à laquelle un nombre limité mais suffisant d'élus républicains devraient ne pas s'opposer. Il est d'ailleurs symptomatique que les très influents et très conservateurs dirigeants de l'American Israel Public Affairs Committee (Aipac) n'aient pas officiellement pris position contre sa nomination. C'est qu'ils ne sont pas nés de la dernière pluie. Sachant la partie mal engagée au Sénat, ils se gardent bien d'empoisonner davantage les relations entre Obama et Benyamin Netanyahou par des prises de position intempestives.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

France : arrestation au Burundi du frère de l'agresseur de policiers à Joué-lès-Tours

France : arrestation au Burundi du frère de l'agresseur de policiers à Joué-lès-Tours

Les services de renseignement burundais ont annoncé lundi avoir arrêté à Bujumbura le frère de Bertrand "Bilal" Nzohabonayo, le français d'origine burundaise abattu samedi en Fr[...]

SOS Fifa

Fifa : un sigle qui sent de plus en plus le soufre. Principale institution sportive mondiale, avec le Comité international olympique (CIO), la Fédération internationale de football association[...]

France : l'agresseur des policiers de Joué-lès-Tours affichait le drapeau de l'EI sur Facebook

Jeune homme au physique athlétique, l'agresseur des policiers de Joué-lès-Tours abattu samedi par les forces de l'ordre s'était récemment converti à l'islam, affichant sur son compte[...]

États-Unis : le couple Obama parle de son expérience du racisme

Dans un entretien publié mercredi sur le site du magazine "People", le président américain, Barack Obama, et son épouse, ont révélé quelques actes de racisme ordinaire[...]

États-Unis : 70 ans après son exécution, un Africain-Américain de 14 ans innocenté

Une juge de Caroline du Sud vient d'annuler la condamnation à mort de George Stinney, un afro-américain de 14 ans exécuté le 16 juin 1944 dans une prison de Columbia pour le meurtre supposé de[...]

Irak : gros revers pour l'État islamique

Plusieurs chefs du groupe État islamique en Irak ont été tués récemment dans des frappes aériennes américaines dans le nord de l'Irak, où des combattants kurdes ont[...]

Diaspora : Consuelo Cruz Arboleda, Africaine-Sud-Américaine

Depuis presque dix ans, cette Colombienne installée à Madrid coordonne le groupe afro-socialiste au sein du Parti socialiste ouvrier espagnol.[...]

États-Unis : torture sans limites pendant la présidence de George W. Bush

Durant la présidence de George W. Bush, sous couvert de guerre contre le terrorisme, la CIA a eu recours à la torture. Avec une cruauté sans bornes, selon un rapport accablant du Sénat[...]

Benjamin Stora : "La France peine à se voir comme une nation construite par ses migrants"

Entretien avec le patron de la Cité nationale de l’histoire de l’immigration, l'historien français Benjamin Stora.[...]

Oubliez le McDo, à Paris, les fast-foods africains passent à l'offensive !

En quelques années, le marché de la restauration rapide en France a vu venir de nouveaux acteurs, les fast-foods africains. Malgré la frilosité des banques à les aider, certains ont réussi[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers