Extension Factory Builder
16/01/2013 à 11:14
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Maduro le 1er janvier, depuis La Havane, sur la chaîne vénézuélienne Telesur. Maduro le 1er janvier, depuis La Havane, sur la chaîne vénézuélienne Telesur. © AFP

Alors que l'état de santé du chef de l'État, Hugo Chávez, se dégradait pendant les dernières semaines, la cote de de son dauphin, Nicolás Maduro, n'a cessé de monter.

Hugo Chávez n'est pas mort, comme la rumeur en a couru avec insistance, mais son état de santé a inspiré de vives inquiétudes à ses partisans, ce qu'a reconnu le 30 décembre le vice-président, Nicolás Maduro. Atteint d'un cancer de la région pelvienne, le chef de l'État vénézuélien est hospitalisé depuis plus d'un mois dans la capitale cubaine, où il a été opéré pour la quatrième fois, le 11 décembre, avant d'être victime de complications respiratoires. Dauphin désigné, Maduro (50 ans) est à la manoeuvre en ces journées dramatiques.

Le 15 janvier, Maduro a affirmé aux médias publics, que le président, âgé de 58 ans, était en train de « remonter la pente. Il progresse ».  Le vice-président désigné a assuré s'être entretenu ces derniers jours avec M. Chavez lors d'un séjour de quatre jours à La Havane.

Nouveau chef de file

« Le chavisme a désormais un nouveau chef de file, encore faut-il que celui-ci gagne les élections », commente un membre du parti d'opposition Primero Justicia.

De fait, en cas de décès du président (ou d'incapacité avérée à gouverner), la Constitution prévoit que le vice-président assure l'intérim, à charge pour lui d'organiser un scrutin présidentiel anticipé dans un délai de trente jours. Dans cette perspective, Maduro semble bien marquer des points importants dans les classes populaires, base électorale du chavisme. Il est vrai que lui-même est né dans une famille modeste et qu'il fut naguère chauffeur de bus à Caracas. Un parcours qui n'est pas sans rappeler celui de l'ex-président brésilien Lula da Silva.

Visage souriant, épaisse moustache noire et carrure imposante, Maduro est ministre des Affaires étrangères depuis six ans et bénéficie du soutien affiché de Raúl et de Fidel Castro. Encore lycéen, il milita à la Ligue socialiste, un petit parti maoïste, puis se rallia à Chávez alors que celui-ci était emprisonné après l'échec de son coup d'État du 4 février 1992. C'est à cette époque qu'il rencontra Cilia Flores, sa future femme, qui était avocate des putschistes - elle est aujourd'hui procureure générale de la République.

Corédacteur de la Constitution de 1999, Maduro a connu une ascension fulgurante au sein du Parti socialiste unifié du Venezuela (PSUV). Député à deux reprises, il a présidé la majorité parlementaire de 2000 à 2006. Doté d'un caractère volcanique, il n'évite pas toujours les dérapages, comme en avril dernier quand il traita Henrique Capriles, le candidat de l'opposition à la présidentielle, de « gros pédé », avant d'être contraint de s'excuser. Il n'en appartient pas moins à l'aile civile et modérée du chavisme. Un espoir d'ouverture pour l'opposition ? 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

Santiago Zannou : un rôle à jouer

Santiago Zannou : un rôle à jouer

De père béninois et de mère espagnole, le réalisateur place l'immigration et le métissage au coeur de ses films. La singularité de ses histoires lui a ouvert les portes du cin[...]

Yémen : le président Abd Rabbo Mansour Hadi s'est réfugié en Arabie saoudite

Alors que la confusion règnait sur le sort du président Abd Rabbo Mansour Hadi, ce dernier est arrivé jeudi en Arabie saoudite, le même jour où la coalition menée par Ryad[...]

"Comme un cri" : exorciser le naufrage du Joola

Pièce coup de poing, Comme un cri revient sur le drame du Joola et pointe une nouvelle fois la responsabilité des autorités sénégalaises.[...]

Cinéma : Dear White People, chers petits Blancs...

Avec son film "Dear White People", le réalisateur africain-américain Justin Simien dénonce les préjugés raciaux toujours vivaces dans le pays d'Obama... et suscite la[...]

Hervé Ladsous : "Le maintien de la paix ne représente que 0,4% des budgets militaires dans le monde"

Pour la première fois, les chefs d'état-major de 120 pays membres des Nations unies se réunissent vendredi 27 mars à New York pour plancher sur les enjeux complexes du maintien de la paix à[...]

Yémen : les rebelles progressent, le président Hadi en fuite

Alors que l'incertitude régnait sur son sort, le président yéménite, Abd Rabbo Mansour Hadi, a quitté le pays en bateau, ont annoncé des responsables yéménites.[...]

Racisme en Belgique : "Il faut prendre conscience de l'ampleur du problème"

Depuis le lancement du hashtag #dailyracism, de nombreux Belges ont témoigné, sur les réseaux sociaux, du racisme quotidien qu'ils subissent.  [...]

Tunisie : François Hollande attendu au Bardo le 29 mars

François Hollande devrait prendre part à la marche organisée dimanche 29 mars par les autorités tunisiennes, selon une source proche de l’Élysée.[...]

Lassana Bathily décoré de la médaille du courage par le Centre Simon Wiesenthal à Los Angeles

Lassana Bathily, le jeune Malien qui a sauvé quatre personnes lors de la prise d'otages de l'Hyper Cacher en France, le 9 janvier, a été décoré mardi de la médaille du courage par le[...]

Brésil : un cyclone nommé Petrobras

L'argent du groupe pétrolier public a-t-il servi à acheter des dizaines de responsables politiques de toutes obédiences ? Depuis plusieurs mois, un scandale de corruption d'une ampleur sans[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2713p056-057.xml1 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2713p056-057.xml1 from 172.16.0.100