Extension Factory Builder
16/01/2013 à 11:14
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Maduro le 1er janvier, depuis La Havane, sur la chaîne vénézuélienne Telesur. Maduro le 1er janvier, depuis La Havane, sur la chaîne vénézuélienne Telesur. © AFP

Alors que l'état de santé du chef de l'État, Hugo Chávez, se dégradait pendant les dernières semaines, la cote de de son dauphin, Nicolás Maduro, n'a cessé de monter.

Hugo Chávez n'est pas mort, comme la rumeur en a couru avec insistance, mais son état de santé a inspiré de vives inquiétudes à ses partisans, ce qu'a reconnu le 30 décembre le vice-président, Nicolás Maduro. Atteint d'un cancer de la région pelvienne, le chef de l'État vénézuélien est hospitalisé depuis plus d'un mois dans la capitale cubaine, où il a été opéré pour la quatrième fois, le 11 décembre, avant d'être victime de complications respiratoires. Dauphin désigné, Maduro (50 ans) est à la manoeuvre en ces journées dramatiques.

Le 15 janvier, Maduro a affirmé aux médias publics, que le président, âgé de 58 ans, était en train de « remonter la pente. Il progresse ».  Le vice-président désigné a assuré s'être entretenu ces derniers jours avec M. Chavez lors d'un séjour de quatre jours à La Havane.

Nouveau chef de file

« Le chavisme a désormais un nouveau chef de file, encore faut-il que celui-ci gagne les élections », commente un membre du parti d'opposition Primero Justicia.

De fait, en cas de décès du président (ou d'incapacité avérée à gouverner), la Constitution prévoit que le vice-président assure l'intérim, à charge pour lui d'organiser un scrutin présidentiel anticipé dans un délai de trente jours. Dans cette perspective, Maduro semble bien marquer des points importants dans les classes populaires, base électorale du chavisme. Il est vrai que lui-même est né dans une famille modeste et qu'il fut naguère chauffeur de bus à Caracas. Un parcours qui n'est pas sans rappeler celui de l'ex-président brésilien Lula da Silva.

Visage souriant, épaisse moustache noire et carrure imposante, Maduro est ministre des Affaires étrangères depuis six ans et bénéficie du soutien affiché de Raúl et de Fidel Castro. Encore lycéen, il milita à la Ligue socialiste, un petit parti maoïste, puis se rallia à Chávez alors que celui-ci était emprisonné après l'échec de son coup d'État du 4 février 1992. C'est à cette époque qu'il rencontra Cilia Flores, sa future femme, qui était avocate des putschistes - elle est aujourd'hui procureure générale de la République.

Corédacteur de la Constitution de 1999, Maduro a connu une ascension fulgurante au sein du Parti socialiste unifié du Venezuela (PSUV). Député à deux reprises, il a présidé la majorité parlementaire de 2000 à 2006. Doté d'un caractère volcanique, il n'évite pas toujours les dérapages, comme en avril dernier quand il traita Henrique Capriles, le candidat de l'opposition à la présidentielle, de « gros pédé », avant d'être contraint de s'excuser. Il n'en appartient pas moins à l'aile civile et modérée du chavisme. Un espoir d'ouverture pour l'opposition ? 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

Jean-Luc Parodi : 'Sarkozy vainqueur ? Sans doute, mais dans quel état !'

Jean-Luc Parodi : "Sarkozy vainqueur ? Sans doute, mais dans quel état !"

Conseiller pour les affaires politiques à l'Ifop, le politologue Jean-Luc Parodi est convaincu que l'ancien président ne sortira pas indemne de la course d'obstacles qui l'attend jusqu'en 2017.[...]

Francophonie : Jean - De l'Estrac, chaude ambiance...

Dans la course pour le secrétariat génaral de l'OIF, les relations ne sont pas vraiment à la franche cordialité entre la Canadienne Michaëlle Jean et le Mauricien Jean Claude de l'Estrac.[...]

France : Sarkozy peut-il réussir son retour ?

Rien ni personne n'empêchera l'ancien chef de l'État français, Nicolas Sarkozy, de reprendre la présidence de l'UMP, en novembre. Simple hors-d'oeuvre. Primaire de la droite en 2016, puis[...]

État islamique : plus de 200 jihadistes tués au cours des raids aériens de la coalition

Une semaine après le début des frappes aériennes de la coalition de Washington et ses alliés arabes contre l'État islamique en Syrie, un premier bilan fait état de plus de 200 morts[...]

"Gotha noir de France" : Le gotha, noir sur blanc

Quel est le point commun entre le communicant Youssouf Ammin, l'architecte Mahmoud Keldi et l'ingénieure en génie atomique Sandra Métho ? Ils font tous trois leur entrée dans l'édition[...]

Plus de 3 000 migrants ont péri en Méditerranée depuis début 2014

La traversée de la Méditerranée reste le voyage le plus meurtrier pour les migrants clandestins. Depuis début 2014, plus de 3 000 d'entre eux ont ainsi péri en chemin, selon l'Organisation [...]

Vilains barbus et belles barbantes

Au cliché des arabes jihadistes, les belles orientales opposent des concours de Miss toujours plus nombreux. Avec plus ou moins de pertinence…[...]

Les États-Unis reconnaissent avoir "sous-estimé" l'État islamique

La Syrie est "Ground Zero pour les jihadistes à travers le monde", a déclaré dimanche le président américain, Barack Obama. Une situation que les États-Unis reconnaissent avoir[...]

Marathon : record du monde historique pour le Kényan Dennis Kimetto à Berlin

Le Kenya a encore frappé dimanche à Berlin. En bouclant son marathon en 2 heures, 2 minutes et 57 secondes, Dennis Kimetto a amélioré le record du monde de la discipline de près de 30 secondes.[...]

Marina Silva : et si c'était elle, la future présidente du Brésil ?

Pour certains, elle est une "Obama brésilienne". Pour d'autres, une "Lula en jupon". À l'issue du scrutin du 5 octobre, Marina Silva, désormais en tête dans les sondages,[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers