Extension Factory Builder
13/01/2013 à 17:12
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Au département d'État à Washington, le 28 novembre. Au département d'État à Washington, le 28 novembre. © Manuel Balce Cenata/AP/SIPA

Victime d'une thrombose, Hillary Clinton a passé la fin de l'année à l'hôpital. Elle est sortie début janvier, mais sa santé fragilisée sonne-t-elle la fin de ses ambitions présidentielles pour 2016 ?

Elle est la femme que les Américains admirent le plus. Dans la soirée du 30 décembre, Hillary Clinton (65 ans) a été admise d'urgence à l'hôpital presbytérien de New York en raison d'une thrombose : un caillot de sang s'est formé dans une veine située entre la boîte crânienne et le cerveau, derrière l'oreille droite. À en croire ses médecins, la secrétaire d'État devrait se rétablir complètement et rapidement. L'alerte n'en est pas moins sérieuse. Cette hospitalisation a pris de court les membres de son équipe, convaincus que la « patronne » allait reprendre ses activités dès les premiers jours de cette année. Hillary Clinton s'était violemment cogné la tête à la suite d'un évanouissement, puis avait été victime de vomissements répétés. Elle était au repos depuis plus de deux semaines.

Démentiel

Battue par Barack Obama lors des primaires démocrates de 2008, elle songeait à l'évidence à une nouvelle candidature présidentielle en 2016. Sans doute paie-t-elle le prix d'un emploi du temps démentiel. Depuis quatre ans, elle a visité pas moins de 112 pays. Un record pour un secrétaire d'État ! Quelques jours avant son malaise, elle devait entreprendre une énième tournée au Moyen-Orient et en Afrique. Celle-ci a naturellement été annulée.

Les soucis de santé de Mrs Clinton, qui sera remplacée dans quelques jours par John Kerry au secrétariat d'État, ont aussitôt suscité polémiques et rumeurs à Washington. Certains républicains jugent que son incapacité soudaine tombe à pic pour l'empêcher de témoigner devant le Congrès sur ce qui s'est réellement passé lors de l'attaque du consulat américain à Benghazi, le 11 septembre. Un commentateur de la chaîne ultraconservatrice Fox News va jusqu'à insinuer qu'elle souffrirait d'une « allergie aiguë à Benghazi ». Mais l'intéressée a déjà publiquement endossé l'entière responsabilité de ce dramatique épisode. Au département d'État, plusieurs têtes sont tombées...

Il est encore trop tôt pour mesurer l'impact de ce problème de santé dans la perspective de 2016. Mais Hillary-la-superwoman apparaît soudain bien fragile. En 1998, elle avait déjà été victime d'un malencontreux caillot sanguin à la jambe. Selon les spécialistes, elle pourrait avoir besoin d'un traitement à vie pour empêcher le renouvellement d'accidents de ce type. Pas vraiment les conditions idéales pour se lancer dans une épreuve aussi épuisante qu'une campagne présidentielle. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

AUTRES

RDC : Tshisekedi, Kamerhe et Fayulu appellent au rassemblement le 4 août contre la révision constitutionnelle

RDC : Tshisekedi, Kamerhe et Fayulu appellent au rassemblement le 4 août contre la révision constitutionnelle

Dans une lettre commune publiée mardi, l'UDPS d'Étienne Tshisekedi, l'UNC de Vital Kamerhe et Ecide de Martin Fayulu appellent les Congolais à se réunir le 4 août sur une grande place de Kinshasa[...]

Le FMI accorde au Maroc une nouvelle "ligne de précaution" de 5 milliards de dollars

Le Fonds monétaire international (FMI) a renouvelé la ligne de protection ouverte en faveur du Maroc. Valable sur deux ans, ce mécanisme permet au pays de se financer à hauteur de 5 milliards de dollars[...]

Les autorités libyennes demandent l'aide internationale pour éteindre l'immense incendie à Tripoli

L'incendie qui ravage un important site de stockage de carburant près de l'aéroport de Tripoli était toujours hors de contrôle, mardi. Le gouvernement libyen a fait appel à l'aide étrang&[...]

Togo : 2030 à l'horizon

Kako NUBUKPO est ministre togolais de la Prospective et de l'Évaluation des politiques publiques.[...]

Gabon : les caisses de l'État sous surveillance rapprochée

Un audit a révèlé l'ampleur de la disparition des fonds publics au Gabon au cours des dix dernières années. Pour reprendre la main, le gouvernement doit agir vite.[...]

Maroc : gnaoua, le blues à l'âme

Menacée de disparaître, la tradition musicale des descendants d'anciens esclaves subsahariens revit grâce au festival d'Essaouira. Mais les maalem doivent aujourd'hui relever un nouveau défi : inn[...]

Sénégal : dans l'affaire Karim Wade, Bibo Bourgi plaide malade

La détérioration de l'état de santé de l'homme d'affaires, soupçonné de complicité dans l'affaire Karim Wade, hypothèque la tenue du procès, le 31 juillet[...]

Gambie : Yahya Jammeh, vingt ans d'impunité

Arrivé au pouvoir par un putsch en 1994, le jeune lieutenant avait suscité bien des espoirs. Mais il a vite imposé sa loi par la violence et la terreur.[...]

Centrafrique : la suite de l'accord de Brazzaville

Après le cessez-le-feu entre groupes armés centrafricains conclu à Brazzaville le 23 juillet, reste à mettre en musique cet accord pour éviter qu'il ne reste lettre morte.[...]

Christopher Fomunyoh : "Les Africains aspirent à une gouvernance moderne"

Directeur Afrique du National Democratic Institute, basé à Washington, le juriste et politologue camerounais décrypte la vision de l'Afrique selon Obama.[...]

Vol AH5017 : comment les Burkinabè ont trouvé la zone du crash

Dès que l'alerte a été donnée au sujet de la disparition du vol AH 5017, les militaires burkinabè n'ont pas ménagé leurs efforts pour retrouver la trace du DC-9 affrété[...]

Côte d'Ivoire : le duo Renard-Beaumelle à la tête des Éléphants ?

De cinq noms, la short-list de la fédération ivoirienne est passée à trois, après que les Français Francis Gillot et Luiz Fernandez ont été écartés. Et selon [...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers