Extension Factory Builder
15/01/2013 à 16:16
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Wahid Bouabdallah, député FLN, ex-PDG d'Air Algérie.

Il est très difficile de faire une analyse objective des élections municipales (assemblées populaires communales, APC), régionales (assemblées populaires de wilaya, APW, parlements locaux) ou sénatoriales tant les résultats ont été faussés par un interventionnisme débridé à tous les niveaux.

Paradoxalement, après les abstentionnistes, les seuls vrais vainqueurs de ces élections sont les mécontents ! Mécontents de n'avoir pas figuré dans la liste précédente (législatives ou APW), mécontents de n'avoir pas été tête de liste ou à tout le moins en bonne position, mécontents d'avoir été obligés de se présenter sur une liste indépendante ou d'un autre parti après avoir été exclus de la liste du leur, mécontents de ne pas avoir été candidats dans leur propre wilaya ! Alors tous les coups ont été permis : vote de sanction contre leur tête de liste, alliance contre nature avec le premier venu, vente de voix aux plus riches, vote contre leur propre parti !

Le grand perdant, c'est le FLN. Le ministre de l'Intérieur, pensant bien faire, a interprété la loi électorale en imposant des règles spécieuses au scrutin uninominal. Ce qui a donné le pouvoir de censure à des candidats ayant eu à peine quelques voix et permis un marchandage des plus vils. Et a ainsi pénalisé de façon injuste la représentation FLN.

Le FLN fait-il peur à ce point ? Toutes ces alliances ne visent-elles pas à l'affaiblir ? N'ayant pas pu le dissoudre ou le faire éclater en provoquant des querelles intestines, ne voit-on pas qu'on a pris un chemin pervers en le spoliant de ce qui lui revient ? Mais, n'en déplaise aux comploteurs, nous, militants sincères et patriotes, continuerons notre combat purificateur, convaincus que le FLN renaît toujours plus fort après chaque crise ou complot ourdi contre lui. Cette fois, comme lors des précédentes attaques, notre parti connaîtra une saine décantation qui fera fuir les opportunistes et renforcera les rangs de ses militants sincères. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Algérie

Algérie - Cameroun : la dépouille d'Albert Ebossé transférée vendredi à Douala

Algérie - Cameroun : la dépouille d'Albert Ebossé transférée vendredi à Douala

Le corps du footballauer camerounais Albert Ebossé sera transféré vendredi à Douala, au Cameroun, où il devrait arriver dans l'après-midi. Le joueur est décédé samed[...]

L'Algérie prépare un programme d'investissements de 260 milliards de dollars

 L'Algérie prépare le lancement d'un nouveau programme d'investissements quinquennal. D'un montant de 260 milliards de dollars, ce plan, qui court jusqu'à 2019, vise à faire de l'Algérie une[...]

Wikipédia : Kagamé, Kabila, ADO, Sissi, Boutef... Qui détient la biographie la plus souvent modifiée ?

Les biographies Wikipédia des chefs d’État sont modifiées tous les mois, voire tous les jours. Non seulement pour ajouter de nouveaux éléments, mais aussi pour supprimer les paragraphes[...]

Algérie : Bouteflika met fin aux fonctions de Belkhadem

Une source proche de la présidence algérienne a annoncé mardi qu'Abdelaziz Bouteflika a mis fin aux fonctions de son conseiller spécial Abdelaziz Belkhadem, une personnalité de premier plan qui[...]

Algérie - Maroc : vingt ans après, faut-il rouvrir la frontière commune ?

Vingt ans après sa fermeture, la frontière commune entre le Maroc et l'Algérie n'est toujours pas rouverte. Une situation préjudiciable pour les deux États qui se contentent, pour l'instant, de[...]

Violence dans les stades : la mort d'Ebossé couvre de "honte" les Algériens

De nombreux Algériens ont exprimé un sentiment de "honte" face au drame de la mort de l'attaquant camerounais Albert Ebossé. Le joueur a été tué samedi par un projectile[...]

Algérie : décès du footballeur camerounais Albert Ebossé, atteint par un projectile

L’attaquant camerounais de la JS Kabylie, Albert Ebossé est décédé samedi soir, atteint par un projectile parti des tribunes à l’issue de la défaite à domicile de son[...]

IIe guerre mondiale : les victoires oubliées des "indigènes"

Avant le grand débarquement, la reconquête des Alliés est amorcée par la Corse et l'Italie. Des batailles aussi épiques que méconnues menées par les[...]

IIe guerre mondiale : les tirailleurs africains, ces héros de l'ombre

De Provence jusqu'en Alsace, des milliers de soldats venus des colonies sont morts pour libérer la France. Soixante-dix ans plus tard, Paris leur rend hommage. Une douzaine de chefs d'État africains devraient[...]

Youb Lalleg, tirailleur algérien : "La France m'a maltraité en retour"

L'Algérien Youb Lalleg, 95 ans, s'était engagé volontairement dans l'armée française en 1941. Malgré les injustices subies et la répression dont il a été[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex