Extension Factory Builder
11/01/2013 à 11:38
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Imelda Marcos, alias le papillon d'acier. Imelda Marcos, alias le papillon d'acier. © AFP

Après vingt-six ans de recherches, Manille renonce à récupérer les milliards détournés par le dictateur défunt et sa veuve excentrique.

Évanoui, le magot de Ferdinand Marcos ! Le 1er janvier, Manille a renoncé à poursuivre les recherches engagées il y a vingt-six ans pour mettre la main sur les 10 milliards de dollars (7,6 milliards d'euros) détournés par le dictateur philippin (1966-1986). Il est vrai qu'il y a de quoi se décourager, seuls 4 milliards de dollars ayant été retrouvés à ce jour. La Commission présidentielle pour un gouvernement juste, chargée des investigations, va donc être dissoute. Depuis sa création, elle ne cesse de se heurter à un manque de moyens et, surtout, aux entraves de la famille Marcos. « Cela fait plus d'un quart de siècle, et les personnes visées sont de retour au pouvoir », a déploré Andres Bautista, le président de la Commission. Aux Philippines, les Marcos, rentrés d'exil après la mort du dictateur en 1989, ne sont plus des pestiférés : Imelda, la veuve excentrique, et Ferdinand Jr, le fils, ont même été élus députés en 2010.

Immobilier à New York, tableaux de maîtres... Marcos avait investi l'argent détourné et placé au moins 600 millions de dollars sur des comptes numérotés en Suisse. Quant à son épouse, elle s'était rendue célèbre pour ses 3 000 paires de chaussures et ses bijoux, d'une valeur estimée à 310 millions de dollars.

Broutille

Le pactole des Marcos reste auréolé de mystère. De quoi rendre pessimistes d'autres pays sur leurs chances de récupérer les avoirs détournés... Surtout quand on sait que la fortune de Zine el-Abidine Ben Ali, l'ancien président tunisien, a été évaluée par le magazine américain Forbes à 6,5 milliards de dollars. Presque une broutille à côté de celle de l'Égyptien Hosni Moubarak, qui, selon le quotidien britannique The Guardian, se situerait entre 40 et 70 milliards de dollars.

Quant aux 6,5 millions de dollars du maréchal Mobutu, ils ont été gelés à sa mort en 1997 avant que la justice suisse ne les restitue à sa famille, rejetant les demandes de l'État congolais en invoquant la prescription des faits. Dans le cas Marcos, la partie n'est peut-être pas perdue : la Commission présidentielle pour un gouvernement juste va transmettre ses dossiers au ministère de la Justice. 

___

@JustineSpiegel

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Turquie : misogynes, les islamo-conservateurs de l'AKP ?

Turquie : misogynes, les islamo-conservateurs de l'AKP ?

La propension des islamo-conservateurs de l'AKP à imposer aux femmes la manière dont elles doivent se comporter ou s'habiller indispose la fraction la plus jeune et citadine de la population. D'autant que les[...]

Mohamedou Ould Slahi : je vous écris de Guantánamo

On l'a pris, à tort, pour un gros bonnet d'Al-Qaïda. Kidnappé dans sa Mauritanie natale, puis remis aux Américains, Mohamedou Ould Slahi croupit depuis 2002 dans la sinistre base cubaine. Dans un[...]

2015, l'année des changements

L'année 2015 est encore dans son premier mois : où nous mène-t-elle ? Quelle direction prend notre monde et dans quel sens se déplace son centre de gravité ? Je me suis posé ces[...]

Peine de mort aux États-Unis : trois questions soulevées par l'exécution de Warren Hill

Un prisonnier africain-américain a été exécuté aux États-Unis mardi 27 janvier. Cet homme, condamné pour meurtre, aurait pu être gracié en raison de son handicap [...]

Livres - Gaston-Paul Effa : "La France est frappée d'amnésie"

L’écrivain franco-camerounais Gaston-Paul Effa restitue, dans "Rendez-vous avec l’heure qui blesse", le destin de Raphaël Élizé, un Martiniquais déporté au camp de [...]

France : escarpins sur tapis de prière, une oeuvre censurée puis réexposée

L'installation de l'artiste Zoulikah Bouabdellah, d'abord retirée à la demande de son auteur d'une exposition en banlieue parisienne après qu'une association musulmane avait mis en garde sur un risque[...]

France : la Cour de cassation valide le mariage d'un couple homosexuel franco-marocain

Après dix-huit mois de quiproquo judiciaire, la Cour de cassation française a validé mercredi le mariage d'un couple homosexuel franco-marocain. Le parquet s'opposait à la légalité de[...]

Jihad : la cyber-guerre est déclarée

Aqmi, Boko Haram, Shebab somaliens... Les jihadistes africains s'appuient sur la Toile pour diffuser leur propagande et recruter à tour de bras. Pourraient-ils aller jusqu'à déstabiliser des[...]

Aqpa - Yémen : 205 attaques, dont celle de "Charlie Hebdo", en seulement trois mois

Comme une ONG sérieuse, Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa) a publié un rapport trimestriel de ses activités, incluant notamment l'attaque en France contre le journal "Charlie[...]

France : le corps d'Hervé Gourdel, décapité en Algérie, rapatrié à Paris

Le corps du Français Hervé Gourdel, enlevé puis décapité en septembre par des jihadistes algériens, a été rapatrié en France, onze jours après sa[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2713p016.xml0 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2713p016.xml0 from 172.16.0.100