Extension Factory Builder
11/01/2013 à 11:38
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Imelda Marcos, alias le papillon d'acier. Imelda Marcos, alias le papillon d'acier. © AFP

Après vingt-six ans de recherches, Manille renonce à récupérer les milliards détournés par le dictateur défunt et sa veuve excentrique.

Évanoui, le magot de Ferdinand Marcos ! Le 1er janvier, Manille a renoncé à poursuivre les recherches engagées il y a vingt-six ans pour mettre la main sur les 10 milliards de dollars (7,6 milliards d'euros) détournés par le dictateur philippin (1966-1986). Il est vrai qu'il y a de quoi se décourager, seuls 4 milliards de dollars ayant été retrouvés à ce jour. La Commission présidentielle pour un gouvernement juste, chargée des investigations, va donc être dissoute. Depuis sa création, elle ne cesse de se heurter à un manque de moyens et, surtout, aux entraves de la famille Marcos. « Cela fait plus d'un quart de siècle, et les personnes visées sont de retour au pouvoir », a déploré Andres Bautista, le président de la Commission. Aux Philippines, les Marcos, rentrés d'exil après la mort du dictateur en 1989, ne sont plus des pestiférés : Imelda, la veuve excentrique, et Ferdinand Jr, le fils, ont même été élus députés en 2010.

Immobilier à New York, tableaux de maîtres... Marcos avait investi l'argent détourné et placé au moins 600 millions de dollars sur des comptes numérotés en Suisse. Quant à son épouse, elle s'était rendue célèbre pour ses 3 000 paires de chaussures et ses bijoux, d'une valeur estimée à 310 millions de dollars.

Broutille

Le pactole des Marcos reste auréolé de mystère. De quoi rendre pessimistes d'autres pays sur leurs chances de récupérer les avoirs détournés... Surtout quand on sait que la fortune de Zine el-Abidine Ben Ali, l'ancien président tunisien, a été évaluée par le magazine américain Forbes à 6,5 milliards de dollars. Presque une broutille à côté de celle de l'Égyptien Hosni Moubarak, qui, selon le quotidien britannique The Guardian, se situerait entre 40 et 70 milliards de dollars.

Quant aux 6,5 millions de dollars du maréchal Mobutu, ils ont été gelés à sa mort en 1997 avant que la justice suisse ne les restitue à sa famille, rejetant les demandes de l'État congolais en invoquant la prescription des faits. Dans le cas Marcos, la partie n'est peut-être pas perdue : la Commission présidentielle pour un gouvernement juste va transmettre ses dossiers au ministère de la Justice. 

___

@JustineSpiegel

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Inde : de la syrah au pays de Shiva

Inde : de la syrah au pays de Shiva

Alors que la consommation nationale de vin est en pleine croissance, plusieurs producteurs locaux commencent à se faire un nom. Parmi eux, Sula Vineyards, qui s'apprête à exporter... en France.[...]

Italie : le père de Cécile Kyenge a-t-il (vraiment) ensorcelé Roberto Calderoli ?

Connu notamment pour ses insultes racistes, Roberto Carderoli a affirmé mardi que le père de Cécile Kyenge l'avait ensorcelé. Et le sénateur italien dit détenir des preuves de ses[...]

France - Libye : Sarkozy, Kadhafi et la piste malienne

Comme l'a révélé J.A. en exclusivité, les juges qui enquêtent sur le financement de la campagne de l'ex-président français en 2007 ont adressé une demande d'entraide[...]

Élite africaine : l'École des riches, euh... des roches !

Cet établissement français, où une année d'internat coûte plus de 25 000 euros, accueille depuis toujours les fils et les filles de personnalités africaines. À ce tarif,[...]

François Hollande : "Bachar al-Assad ne peut pas être un partenaire de la lutte contre le terrorisme"

Lors de son discours annuel devant les ambassadeurs, jeudi, le président français, François Hollande, a affirmé qu'il refusait coopération avec le gouvernement de Bachar al-Assad pour lutter[...]

Irak : la politique de la terre brûlée selon l'État islamique

Des jihadistes ont mis le feu jeudi à un champ pétrolier qu'ils contrôlaient dans le nord de l'Irak, avant de battre en retraite alors que les forces kurdes les attaquaient dans le même secteur.[...]

Migrants : l'UE lance l'opération "Frontex Plus" pour aider l'Italie à protéger ses frontières

La Commission européenne a décidé de lancer une nouvelle opération en Méditerranée pour aider l'Italie à faire face à l'afflux de migrants. Elle appelle les États[...]

Ebola : suspension des vols vers les pays touchés, une réponse "dangereusement inadaptée"

Les dernières compagnies aériennes qui assuraient encore la desserte des trois pays d'Afrique de l'Ouest touchés par Ebola ont presque toutes suspendu leurs vols mercredi. Une décision [...]

Turquie : Erdogan, du Coran au sérail

Pour l'enfant du quartier populaire de Kasimpasa, c'est la consécration. Élu président le 10 août, le Premier ministre sortant Recep Tayyip Erdogan compte renforcer encore son emprise sur le[...]

États-Unis : retour sur les destins brisés de neuf citoyens africains-américains

Depuis le meurtre de Michael Brown, le 9 août dernier à Ferguson, les États-Unis vivent une nouvelle fois au rythme des tensions communautaires. Une situation que le pays a connue à de multiples[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex