Extension Factory Builder
10/01/2013 à 19:32
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le secteur de la pêche représente 17% du PIB et 35% des emplois locaux. Le secteur de la pêche représente 17% du PIB et 35% des emplois locaux. © Vincent Fournier pour J.A.

Les autorités préparent un nouveau plan de développement régional. De quoi donner une vraie substance au projet d'autonomie.

Le 6 novembre dernier, Mohammed VI avait demandé au Conseil économique, social et environnemental (Cese) de préparer un « modèle de développement régional intégré et rigoureux » pour les provinces du Sud. Une commission ad hoc s'est donc attelée à la tâche et vient de produire un rapport préliminaire. Ce document d'une quinzaine de pages a été présenté au roi le 2 janvier par Chakib Benmoussa, le président du Cese, en présence d'Abdelilah Benkirane, le chef du gouvernement, de Mohand Laenser, son ministre de l'Intérieur, et de quatre membres du cabinet royal : Omar Azziman, Zoulikha Nasri, Fouad Ali El Himma et Abdeltif Menouni.

Cette « note de cadrage » livre un premier diagnostic sans complaisance de la situation économique et sociale des provinces sahraouies. Si l'effort d'investissement de l'État du Maroc est patent - ce dont témoigne l'indice de développement humain au Sahara, supérieur à la moyenne nationale -, la région « n'a pas connu de réel décollage économique ». La création locale de valeur ajoutée reste très faible, en dépit d'exonérations fiscales censées encourager l'investissement privé. On est loin du discours lénifiant sur le « bond en avant », ce qui constitue un premier indice du sérieux de la démarche des rapporteurs.

Malgré les investissements, ces provinces ne connaissent pas encore de réel décollage.

Sur le plan social, souligne le document, les provinces sahraouies sont affligées d'un chômage « persistant », touchant plus particulièrement les femmes et les jeunes, de « difficultés de cohésion sociale et d'intégration » alimentant les « tensions sociales ». Une allusion à peine voilée aux incidents de ces dernières années à Laayoune (2005, 2010), Boujdour et Dakhla (2011).

Démarche participative

Bref, le constat invite à repenser en profondeur l'action des services de l'État, dont la « gestion locale reste déterminée par des considérations d'urgence plutôt que par une vision à moyen et long termes ». D'ailleurs, la réflexion engagée par le Cese s'inscrit dans une perspective relativement lointaine mais « réaliste, se situant entre dix et quinze ans ». D'ici à la remise du rapport définitif, prévue en octobre 2013, le Conseil prévoit de rencontrer un large éventail d'acteurs, au-delà des membres du gouvernement, de l'administration territoriale et des présidents des régions et collectivités locales déjà auditionnés ces dernières semaines. Il est ainsi prévu de multiplier les rencontres avec les chioukh (chefs) des tribus, les acteurs économiques et des membres de la société civile, dans une démarche participative.

Au moment où le processus de règlement politique - et notamment les pourparlers directs sous l'égide du représentant onusien, Christopher Ross - semble au point mort, Rabat entend reprendre la main en donnant plus de substance à sa proposition d'autonomie élargie présentée en avril 2007 pour régler le conflit au Sahara occidental. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Touche pas à mon chameau !

Article pr�c�dent :
CAN 2013 : les seize équipes à la loupe

Réagir à cet article

Maroc

Maroc : trois Français condamnés pour terrorisme et expulsés du territoire

Maroc : trois Français condamnés pour terrorisme et expulsés du territoire

Le tribunal de Salé, près de Rabat, a condamné jeudi trois ressortissants français à quatre mois de prison ferme pour des affaires de terrorisme. Leurs peines ayant été purgé[...]

BMCE Bank annonce des résultats records et change de nom

Grâce à la bonne tenue de ces activités au Maroc et à l'explosion des bénéfices de son bras armé africain BOA, le groupe marocain affiche des résultats inédits en 2014.[...]

Maroc : misogyne, Benkirane ?

Animé par une vision extrêmement conservatrice de la place des femmes, le chef du gouvernement multiplie les saillies douteuses contre ses opposantes. Qui le lui rendent bien.[...]

France : 800 cheminots marocains accusent la SNCF de "discrimination"

En France, 832 cheminots marocains réclament des dommages et intérêts à la SNCF devant le conseil de prud'hommes de Paris. Ils accusent l’entreprise ferroviaire de ne pas leur avoir octroyé[...]

Maroc : démantèlement d'une cellule terroriste liée à l'État islamique

Les autorités marocaines ont annoncé dimanche avoir démantelé une cellule terroriste qui planifiait des attaques contre des personnalités politiques, civiles et militaires.[...]

Le Maroc sur le qui-vive suite à l'attentat du Bardo à Tunis

Dans la foulée des évènements du 18 mars à Tunis, le Maroc, déjà menacé à plusieurs reprises par l’Etat Islamique (EI), a pris la décision de renforcer sa[...]

Ahmed Aboutaleb, un Marocain en plat pays

En 1976, il ne parlait pas un mot de néerlandais. Quarante ans plus tard, il est maire de Rotterdam et si populaire qu'on lui prédit un avenir de Premier ministre. Pas mal comme intégration, non ?[...]

Comment distinguer un Marocain d'un Allemand ?

Voici une histoire à la fois cocasse et instructive. Il s'agit de la question du regroupement familial, qui est une des sources de l'immigration en Europe. Pour les partis politiques qui veulent limiter [...]

Maroc : Bassima Hakkaoui, l'antiféministe devenue ministre

Seule femme du gouvernement, elle se bat bec et ongles contre les tenants d'une émancipation totale.[...]

Maroc : Mustapha El Khalfi, au nom du père

Ministre de la Communication depuis 2012, Mustapha El Khalfi, cet islamiste "moderne" au tropisme anglo-saxon, doit presque tout à son mentor Abdelilah Benkirane. Et le lui rend bien[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2713p014.xml0 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2713p014.xml0 from 172.16.0.100