Extension Factory Builder
10/01/2013 à 18:01
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Didier Reynders, le ministre belge des Affaires étrangères. Didier Reynders, le ministre belge des Affaires étrangères. © Sipa

L'ambassadeur de Belgique au Congo, Jan De Bruyne, est sur la sellette. Depuis ses propos critiques à l'égard du gouvernement congolais, il est dans le viseur de Brazzaville.

En poste depuis à peine trois mois, Jan De Bruyne, l'ambassadeur de Belgique au Congo-Brazzaville, va-t-il bientôt boucler ses valises pour rentrer à Bruxelles ? C'est ce que Didier Reynders, le ministre belge des Affaires étrangères, a laissé entendre au président Denis Sassou Nguesso au cours d'une conversation téléphonique, fin décembre.

Motif de ce rappel programmé : les propos considérés comme offensants à l'égard du gouvernement congolais tenus par De Bruyne lors d'un briefing devant une délégation d'hommes d'affaires belges le 14 décembre dans un hôtel de Brazzaville. Ces propos critiquant en termes crus la gouvernance locale ont été prononcés en flamand par ce diplomate étiqueté N-VA, le parti indépendantiste et populiste que dirige Bart De Wever. Mais leur traduction a vite été communiquée à la présidence congolaise. Et leur teneur au chef de la diplomatie belge, qui a dû s'en excuser auprès de « DSN » et promettre une réaction.

« Brazzaville n'est pas Kinshasa, assure un proche du chef de l'État. Ici, un ambassadeur belge ne peut pas dire n'importe quoi en toute impunité. »

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Congo (Brazzaville)

La course pour la direction du bureau Afrique de l'OMS est lancée...

La course pour la direction du bureau Afrique de l'OMS est lancée...

Qui, début novembre, succédera à l'Angolais Luís Gomes Sambo à la tête du bureau Afrique de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ?[...]

Sondage : faut-il reporter la CAN 2015, la déplacer ou l'annuler à cause d'Ebola ?

Se jouera-t-elle ou pas ? À quelle date ? Où ? Les rumeurs vont bon train au sujet de la Coupe d'Afrique des nations, prévue en janvier 2015 au Maroc mais menacée par l'épidémie d'Ebola.[...]

"Mbata ya bakolo" : au Congo, la vie sans les "Zaïrois" de RDC

Comment vivre sans les "Zaïrois" ? Lancée début avril, l’opération "Mbata ya bakolo" ("La gifle des aînés" en lingala) a laissé des traces dans[...]

Bling-bling : mariage fastueux, mariage malheureux...

Alors que les cérémonies nuptiales africaines sont des démonstrations de force financière, une récente étude américaine indique qu’une bague de fiançailles trop[...]

Congo : les grands électeurs renouvellent la moitié du Sénat

Les grands électeurs congolais votaient dimanche pour renouveler la moitié du Sénat, où le parti au pouvoir et ses alliés devraient conserver une majorité écrasante.[...]

Prostitution et sexe 2.0 en Afrique

Nouvelles technologies, marketing, offre et demande, concurrence... À bien des égards, en Afrique aussi, les relations tarifées ressemblent de plus en plus à un business comme un autre.[...]

Congo : la justice française confirme la mise en examen du général Norbert Dabira

La demande d'annulation de la mise en examen du général congolais Norbert Dabira pour crimes contre l'humanité, dans l'affaire dite des disparus du Beach de Brazzaville, a été rejetée[...]

Comment l'Europe empêche le retour des migrants africains dans leur pays d'origine

Selon une étude de l'Ined publiée mercredi, les restrictions de la politique migratoire européenne constituent la principale barrière au retour des migrants dans leur pays d'origine.[...]

L'eldorado européen de la prostitution africaine

Des filières de prostitution structurées se sont mises en place entre l'Afrique et l'Europe. Lorsqu'elles ne tombent pas aux mains des mafieux, ces femmes développent un business florissant.[...]

Congo-Brazzaville : le parti de Denis Sassou Nguesso fait le plein de sièges aux locales

Le Parti congolais du travail (PCT) et ses alliés remportent les élections locales du 28 septembre et conservent ainsi leur hégémonie au Sénat, selon un communiqué du ministère de[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers