Extension Factory Builder
10/01/2013 à 12:12
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Rached Ghannouchi, dans son bureau de Tunis, le 7 août 2012. Rached Ghannouchi, dans son bureau de Tunis, le 7 août 2012. © Ons Abid/J.A

Invité au second congrès du parti islamiste mauritanien Tawassoul, du 20 au 22 décembre, le leader d'Ennahdha Rached Ghannouchi a eu droit à tous les égards lors de sa visite en Mauritanie.

Venu à Nouakchott assister au 2e congrès de Tawassoul (20-22 décembre), un parti d'opposition d'obédience islamiste, Rached Ghannouchi, président d'Ennahdha, le parti au pouvoir en Tunisie, a été reçu avec tous les honneurs le 19 décembre. Une voiture du parc présidentiel lui a été envoyée à l'aéroport, où Jemil Ould Mansour, le chef de Tawassoul, est venu l'accueillir. Il a ensuite été reçu par Mohamed Ould Abdelaziz, le président mauritanien.

Ce dernier n'a en revanche pas accordé d'audience à Abdellah Baha, le ministre d'État marocain (par ailleurs secrétaire général adjoint du Parti de la justice et du développement), venu lui aussi à Nouakchott à l'occasion du congrès de Tawassoul. Mais, contrairement aux informations qui ont circulé dans certains journaux marocains, ce proche collaborateur d'Abdelilah Benkirane, le Premier ministre islamiste, n'avait pas sollicité d'audience.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Mauritanie

Mauritanie : drôle de stratégie

Plus puissant que jamais au sortir de deux années électorales qui auront vu son parti remporter haut la main, fin 2013, les scrutins législatifs et municipaux, avant que lui-même se fasse pl&eacu[...]

Mokhtar Belmokhtar, "le Ben Laden du Sahara"

Le journaliste mauritanien Lemine Ould M. Salem publie une enquête sur le jihadiste algérien Mokhtar Belmokhtar. Édifiant.[...]

Justice : deux Mauritaniens condamnés à mort pour l'assassinat des touristes français en 2007

Deux Mauritaniens ont été condamnés à mort par la cour d'appel du tribunal de Nouakchott, pour l'assassinat de quatre touristes français en 2007, a-t-on appris mercredi.[...]

Interventions armées : l'Afrique de papa revient, vive l'ingérence ?

De la Mauritanie à Djibouti, leur présence ne fait plus grincer des dents. Américains, Français ou Britanniques, on se les arrache au nom de la lutte contre le terrorisme. Résultat : les[...]

Mobutu, Bédié, Ben Ali... Ces chefs d'État africains qui ont fui leurs palais

Délogés par des coups d'État, des rébellions ou des révolutions, de nombreux chefs d'État africains ont définitivement quitté leurs palais dans des conditions parfois[...]

Éthiopie : Hiroute Guebre Sellassie, une diplomate tout-terrain pour le Sahel

De Nouakchott à Niamey, le nouvel envoyé spécial de l'ONU se démène pour mobiliser chefs d'État et partenaires internationaux. Son nom ? Hiroute Guebre Sellassie.[...]

Mauritanie : réélu, Aziz change de Premier ministre

Le président mauritanien Mohamed Ould Abdelaziz, investi le 2 août pour un second mandat, a nommé mercredi un nouveau Premier ministre, Yahya Ould Hademine. Cet ancien ministre de l'Équipement et des[...]

Mauritanie : le président Aziz investi pour un second mandat

Le président mauritanien Mohamed Ould Abdelaziz, réélu en juin avec près de 82% des voix, a été investi samedi pour un second mandat de cinq ans, promettant de continuer à lutter[...]

Wikipédia : le classement des chefs d'État africains les plus populaires

Créé en 2001, Wikipédia s'est imposée depuis comme l'encyclopédie numérique la plus consultée au monde. Participative, elle rassemble des informations collectées par les[...]

Mauritanie : la nouvelle vie d'Ahmed Baba Miské

L'ancien diplomate et militant de la libération des peuples, Ahmed Baba Miské, couche désormais sur le papier sa très longue expérience africaine. Rencontre.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers