Extension Factory Builder
08/01/2013 à 11:28
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des vêtements appartenant aux victimes de la bousculade à Abidjan. Des vêtements appartenant aux victimes de la bousculade à Abidjan. © AFP

Quelques jours après le drame de la nuit de la Saint-Sylvestre à Abidjan, qui a fait 60 morts, les interrogations subsistent quant à l'organisation des forces de sécurité de la capitale.

Le président Alassane Ouattara est déterminé à faire toute la lumière sur les circonstances du drame de la nuit de la Saint-Sylvestre, qui a fait 60 morts et 49 blessés à Abidjan parmi les spectateurs du feu d'artifice tiré à l'occasion du nouvel an. Informé vers 9 heures du matin - soit près de six heures après le drame - par Hamed Bakayoko, le ministre de l'Intérieur, le chef de l'État a annulé la célébration de son 71e anniversaire dans la cité balnéaire d'Assinie pour se rendre sur les lieux.

Trou béant

Selon nos informations, l'événement était organisé par le district d'Abidjan et sa sécurité assurée par les policiers de la ville. Mais plusieurs axes d'accès au Plateau, non loin de la présidence, avaient été bloqués par la garde républicaine, rendant plus difficile la circulation des piétons. Au moins une dizaine de personnes qui croyaient échapper à la bousculade ont trouvé la mort dans un trou béant à proximité du stade Félix-Houphouët-Boigny, sur un terrain appartenant, de bonne source, à une haute personnalité de la République, qui y ferait construire un hôtel.

Chargés de l'enquête, le commissaire Honoré Niagne, de la police criminelle, et ses collaborateurs ont auditionné le 2 janvier Robert Beugré Mambé, gouverneur du district d'Abidjan. Ce drame remet en question l'organisation des forces de sécurité dans la ville d'Abidjan, où plusieurs unités (police, armée) travaillent sans réelle coordination ni plan d'évacuation, et conduit à s'interroger sur la lenteur et l'inefficacité des secours. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire - FPI : duel Affi-Gbagbo, qui soutient qui ?

Côte d'Ivoire - FPI : duel Affi-Gbagbo, qui soutient qui ?

Tous deux candidats à la présidence du Front populaire ivoirien, Pascal Affi N'Guessan et Laurent Gbagbo seront départagés lors du 4e congrès du parti, début décembre à Abidj[...]

Côte d'Ivoire : pourquoi Renard risque de quitter les Éléphants juste avant la CAN

Approché par Bastia (France, Ligue 1), Hervé Renard, le sélectionneur de la Côte d’Ivoire, n’est plus certain de rester à la tête des Éléphants. À cause, [...]

Côte d'Ivoire : le FPI valide la candidature de Laurent Gbagbo à la présidence du parti

Le comité de contrôle du Front populaire ivoirien (FPI) a validé mercredi la candidature de l'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo à la présidence du parti, a appris "Jeune[...]

Armée ivoirienne : la grogne des grognards

D'anciens rebelles intégrés à l'armée, réclamant le paiement d'arriérés de solde, ont lancé un mouvement de protestation. Un message que le gouvernement a reçu[...]

Guillaume Soro : "Blaise Compaoré a évité le pire, et c'est le plus important"

L'ancien chef rebelle ivoirien a longtemps bénéficié des conseils et des largesses de son grand frère burkinabè. Aujourd'hui, Guillaume Soro réagit pour la première fois aux[...]

Côte d'Ivoire : une dizaine de pro-Gbagbo, dont 3 anciens ministres, mettent fin à leur exil au Ghana

Trois anciens ministres de Laurent Gbagbo, Hubert Oulaye, Odette Sauyet et Assoa Adou, ont regagné la Côte d'Ivoire lundi avec d'autres cadres de l'ancien régime, mettant fin à un exil de quatre ans au[...]

La Côte d'Ivoire veut lever 160 milliards de F CFA

L'État ivoirien a entamé la levée de 160 milliards de F CFA (243 millions d'euros) sur le marché de l'Uemoa. Une partie de ces ressources pourrait servir à apurer la solde des militaires[...]

Blaise Compaoré a quitté la Côte d'Ivoire pour le Maroc

L'ancien président burkinabè, Blaise Compaoré, qui a démissionné le 31 octobre avant de s'exiler en Côte d'Ivoire, a quitté Yamoussoukro pour le Maroc.[...]

CAN 2015 : Nigeria out, Côte d'Ivoire, RDC et Guinée in

Le Nigeria, tenant du titre, a été éliminé lors de la dernière journée des qualifications à la CAN 2015, le 19 novembre, au profit du Congo de Claude Le Roy. La RDC a[...]

Livre : le baroud d'honneur de Robert Dulas

Barbouze : un mot que Robert Dulas déteste, mais qui lui colle à la peau. Longtemps, ce pro du renseignement a traîné ses guêtres en Afrique. Aujourd'hui, c'est dans un livre qu'il[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces