Extension Factory Builder
10/01/2013 à 23:14
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

J'ai découvert, de la façon la plus fortuite, une conspiration dont le but infâme, inouï, scandaleux (les mots me manquent) est de décimer nos chameaux - je devrais dire, pour être exact : nos dromadaires. On en veut à nos amis bossus d'Agadir, du Sahara, de Marrakech et même aux deux bêtes mélancoliques qui végètent sur la plage de Tanger et qui amusent petits et grands.

De quoi s'agit-il ? Du réchauffement planétaire, bizarrement. Parmi les gaz responsables de l'effet de serre, il y a le méthane, le fameux CH4 de nos cours de chimie. Or le méthane est produit, entre autres, par la digestion des animaux, en particulier les vaches, les chevaux, les chameaux, etc. Le méthane s'échappe des orifices de ces bêtes placides (pas besoin de dessin ?) qui sont donc coresponsables du désastre annoncé. Ça a l'air d'une blague mais pas du tout : c'est scientifiquement prouvé.

D'un autre côté, l'animal qui pollue le plus la planète, c'est l'homme. Or l'homme est doué de conscience et cela l'empêche parfois de jouir de sa propension à semer partout de l'immondice. Comment acheter un rutilant 4x4 et avaler les kilomètres sans éprouver une certaine gêne à l'idée qu'on produit des mètres cubes de fumée noire ? Comment chanter à pleins poumons « l'air est pur et la route est large » si dans le même temps on pollue ledit « air pur » ? C'est là qu'intervient une entreprise anglaise qui a eu cette idée infâme (inouïe, etc.) : vous lui versez une certaine somme d'argent, vous indiquez combien de kilomètres vous dévorez chaque année et les fines gâchettes de l'entreprise se chargent d'aller abattre des animaux inutiles un peu partout dans le monde ; l'idée étant que le total des gaz non émis à cause du trépas prématuré de l'animal compense les gaz que produira votre 4x4 pendant sa durée de vie. Ainsi, l'un dans l'autre, vous n'avez pas pollué la planète et vous pouvez regarder vos enfants dans les yeux : « C'est pas moi qui vais te refiler une planète invivable, petit mouflet à son papa. » Incroyable, non ?

Vous me demandez : qu'est-ce qu'un animal inutile ? On ne parle pas ici des vaches laitières, ni des chevaux de bât, ni même du matou qui tient compagnie à la mémé esseulée. L'entreprise scélérate a dressé une liste d'animaux vraiment inutiles (dit-elle). En premier lieu, on trouve les deux millions de chameaux sauvages qui infestent le désert australien. Plus bas sur la liste, on trouve les camélidés du Maghreb qui, selon ces Rosbifs allumés, ne servent à rien car les autochtones utilisent maintenant des voitures ou des camions. Donc : sus aux dromadaires d'Afrique du Nord !

C'en est trop ! Vous me dites, indigné(e) : ne sont-ce pas les chameaux qui devraient se débarrasser des humains inutiles, et d'abord de ces Anglais intempestifs ? Merci de le dire, je n'osais pas le faire moi-même...

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

AUTRES

Libye : la deuxième vie de Khalifa Haftar dans la guerre au Tchad

Libye : la deuxième vie de Khalifa Haftar dans la guerre au Tchad

Khalifa Haftar a récemment refait surface en prenant en Libye la tête d'une offensive toujours en cours contre les milices islamistes de Misrata et Benghazi. Dans ce deuxième billet, Laurent Touchard*[...]

Tchad : l'opération française Manta de 1983 et le jeu des frictions nord-sud

Ce billet est le dernier d'une série en trois volets consacrée aux rapports belliqueux de la Libye de Kadhafi et du Tchad de Hissène Habré. Laurent Touchard* revient ici sur l'intervention fran&ccedi[...]

1980-1983 : Libye-Tchad, de la seconde bataille de N'Djaména à celle de Faya Largeau

Ce billet est le deuxième d'une série en trois volets consacrée aux rapports belliqueux de la Libye de Kadhafi et du Tchad de Hissène Habré. Laurent Touchard* fait ici le point sur les ann&eacut[...]

1966 - 1979 : Kadhafi et Habré prennent le pouvoir en Libye et au Tchad

Ce billet est le premier d'une série en trois volets consacrée aux rapports belliqueux de la Libye et du Tchad. Laurent Touchard commence par faire le point sur les circonstances de l'arrivée au pouvoir de His[...]

Frank Timis sur la sellette chez African Minerals

Rien ne va plus pour l’homme d’affaires australo-roumain Frank Timis. Son mandat de président d’African Minerals, l’un des trois groupes extractifs présents en Afrique dont il est le fondateur[...]

Affaire Kadhafi - Sarkozy : les propos de Bany Kanté contredits par Dupuydauby

Soupçonné d'être impliqué dans le financement présumé de la campagne électorale de Nicolas Sarkozy par Mouammar Kadhafi en 2007, Cheick Amadou Bany Kanté a démenti merc[...]

CAN 2015 : Etekiama s'explique, le Rwanda va faire appel

Agiti Taddy Etekiama, alias Dady Birori, l’attaquant rwandais d’origine congolaise (RDC), a été suspendu par la CAF et le Rwanda disqualifié des qualifications pour la CAN 2015, au profit du Congo.[...]

Centrafrique : 7 600 Casques bleus seront déployés au 15 septembre

L'ONU a annoncé mardi le déploiement au 15 septembre de 7 600 hommes en République centrafricaine dans le cadre de son opération de maintien de la paix.[...]

Marcel Desailly suspecté par le fisc français d'avoir caché des fonds en Suisse

L'ex-footballeur français Marcel Desailly fait l'objet d'une enquête du fisc français visant à déterminer s'il a caché des fonds en Suisse.[...]

Le convoi braqué à Paris était celui du fils "favori" de feu le roi Fahd d'Arabie saoudite

Le prince saoudien dont le convoi a été attaqué dimanche soir à Paris n’est autre que Abdelaziz ben Fahd, richissime playboy de 41 ans et "fils favori" du roi défunt. Les agresse[...]

Congo Brazzaville : quand les patrons passent à l'action

Afin de dynamiser le secteur privé, l'État a créé une agence pour aider les futurs entrepreneurs et attirer les fonds étrangers. Reste à changer les mentalités.[...]

Architecture : pourquoi s'approprier l'héritage colonial est une bonne chose

L'héritage achitectural colonial a souvent été délaissé en Afrique. Mais la tendance commence à s'inverser.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers