Extension Factory Builder
09/01/2013 à 16:19
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le saxophoniste Mélomé Clément, en 2009. Le saxophoniste Mélomé Clément, en 2009. © Capture d'écran Youtube

Mélomé Clément, fondateur du Poly-Rythmo de Cotonou, s'est éteint le 17 décembre à l'âge de 68 ans.

Il s'est éteint sur le chemin de l'hôpital, le 17 décembre au soir. Mélomé Clément, chef d'orchestre du Tout-Puissant Orchestre Poly-Rythmo, groupe mythique du Bénin des années de la révolution, n'avait que 68 ans. Pas si vieux quand on sait que lui et ses camarades ont été surnommés les « papys les plus funky du continent ». Accordéoniste et saxophoniste, Mélomé n'était pas seulement l'un des principaux compositeurs du Poly-Rythmo. C'était aussi le créateur et l'âme du groupe. 

Poly-Rythmo, "Angelina".

Lorsque, en 1968, avec Eskill Lohento (décédé en 2006) et quelques amis, il monte cet orchestre, personne n'y croit vraiment. À l'époque, ce ne sont pas les formations qui manquent. Pourtant, dix ans plus tard, le Poly-Rythmo est l'orchestre qui accompagne les plus grandes stars de la musique africaine, parmi lesquelles la Togolaise Bella Bellow, les Congolaises Tshala Muana et Mbilia Bel, la Sud-Africaine Miriam Makeba... Mais si l'orchestre est reconnu par les professionnels, ce sont ses propres créations qui lui donneront le succès populaire. Angélina et Gbeti Madjro, deux chansons composées par Mélomé, rendront célèbre le groupe.

Tombé dans l'oubli au début des années 1990, il aura fallu quarante ans au Poly-Rythmo et à Mélomé Clément pour réaliser un rêve : jouer ailleurs qu'en Afrique. La rencontre avec Élodie Maillot, journaliste à France Culture, va changer la vie du musicien. Fini les prestations chichement payées lors de mariages ou de funérailles. À partir de 2010, le Tout-Puissant Poly-Rythmo sillonne le monde entier : Paris, Rio, Amsterdam, New York, Chicago... De festivals en concerts, le groupe attire des foules séduites par ses sons originaux. Et même si les pas étaient moins lestes et que le corps avait perdu de sa finesse, sur scène, Mélomé Clément donnait tout avec un plaisir évident. 

Le Poly-Rythmo en 2009 (la suite sur le site du groupe).

Après les décès de deux autres piliers du groupe, Bernard Zoundégnon (1982) et Eskill Lohento (2006), le Tout-Puissant Orchestre Poly-Rythmo se remettra-t-il de la perte de son fondateur ? Un défi de taille pour Vincent, Bentho, Pierre et Fifi, les aînés du groupe. 

___

- Le site du Tout-Puissant Orchestre Poly Rythmo

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Bénin

Bénin - Togo : dans les petites localités, le virus Ebola inquiète

Bénin - Togo : dans les petites localités, le virus Ebola inquiète

Partout en Afrique de l’Ouest, les campagnes de prévention contre l’épidémie d'Ebola s’intensifient surtout dans les capitales et les grandes villes. Mais la contagion ne partant presque j[...]

Carole et Glwadys Tawema, la vogue ethnique de Karethic

Grâce au beurre de karité, ces deux Béninoises installées en France entendent surfer sur la mode des produits bio pour appuyer le développement du nord de leur pays.[...]

Bloomfield va noter six filiales de Bank of Africa

L'agence de notation Bloomfield Investment a été désignée par le groupe Bank of Africa pour noter six de ses filiales au Sénégal, en côte d'Ivoire, au Bénin, au Mali, au Niger[...]

Hydrocarbures : Ouest-Africains, ne comptez pas sur le pipeline !

Censé alimenter le Bénin, le Togo et le Ghana, le gazoduc d'Afrique de l'Ouest ne tient pas ses promesses. Des dysfonctionnements qui commencent à avoir un réel impact sur les économies[...]

Bénin : l'opposition défile à Cotonou pour réclamer la tenue des élections municipales

Plusieurs milliers de Béninois ont manifesté mercredi à Cotonou, à l’appel de la Plateforme des forces démocratiques (opposition), pour exiger du gouvernement l’organisation des[...]

Art contemporain : rififi autour du prix Orisha

Décerné le 2 octobre à Paris au Béninois Kifouli Dossou, le premier prix Orisha pour l'art contemporain africain a suscité l'agacement de plusieurs artistes et commissaires.[...]

La course pour la direction du bureau Afrique de l'OMS est lancée...

Qui, début novembre, succédera à l'Angolais Luís Gomes Sambo à la tête du bureau Afrique de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ?[...]

[Diaporama] : Dix chefs ou rois traditionnels puissants du Sud du Sahara

Sur le continent, il ne reste qu'une seule monarchie absolue contrôlant un État internationalement reconnu. Mais les chefferies et les royautés traditionnelles n'ont pas disparu pour autant, surtout en Afrique[...]

La force régionale contre Boko Haram sera opérationnelle en novembre

Les pays membres de la Commission du bassin du lac Tchad (CBLT) et le Bénin ont annoncé, le 7 octobre à Niamey, la mise en place début novembre de la force régionale chargée de lutter[...]

Mode : la Black Fashion Week en 5 coups de coeur

Quoique boudée par l’establishment de la mode, la Black Fashion Week offre un réel espace de visibilité aux stylistes africains. Voici les coups de cœur de "Jeune Afrique", à[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers