Extension Factory Builder
09/01/2013 à 16:19
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le saxophoniste Mélomé Clément, en 2009. Le saxophoniste Mélomé Clément, en 2009. © Capture d'écran Youtube

Mélomé Clément, fondateur du Poly-Rythmo de Cotonou, s'est éteint le 17 décembre à l'âge de 68 ans.

Il s'est éteint sur le chemin de l'hôpital, le 17 décembre au soir. Mélomé Clément, chef d'orchestre du Tout-Puissant Orchestre Poly-Rythmo, groupe mythique du Bénin des années de la révolution, n'avait que 68 ans. Pas si vieux quand on sait que lui et ses camarades ont été surnommés les « papys les plus funky du continent ». Accordéoniste et saxophoniste, Mélomé n'était pas seulement l'un des principaux compositeurs du Poly-Rythmo. C'était aussi le créateur et l'âme du groupe. 

Poly-Rythmo, "Angelina".

Lorsque, en 1968, avec Eskill Lohento (décédé en 2006) et quelques amis, il monte cet orchestre, personne n'y croit vraiment. À l'époque, ce ne sont pas les formations qui manquent. Pourtant, dix ans plus tard, le Poly-Rythmo est l'orchestre qui accompagne les plus grandes stars de la musique africaine, parmi lesquelles la Togolaise Bella Bellow, les Congolaises Tshala Muana et Mbilia Bel, la Sud-Africaine Miriam Makeba... Mais si l'orchestre est reconnu par les professionnels, ce sont ses propres créations qui lui donneront le succès populaire. Angélina et Gbeti Madjro, deux chansons composées par Mélomé, rendront célèbre le groupe.

Tombé dans l'oubli au début des années 1990, il aura fallu quarante ans au Poly-Rythmo et à Mélomé Clément pour réaliser un rêve : jouer ailleurs qu'en Afrique. La rencontre avec Élodie Maillot, journaliste à France Culture, va changer la vie du musicien. Fini les prestations chichement payées lors de mariages ou de funérailles. À partir de 2010, le Tout-Puissant Poly-Rythmo sillonne le monde entier : Paris, Rio, Amsterdam, New York, Chicago... De festivals en concerts, le groupe attire des foules séduites par ses sons originaux. Et même si les pas étaient moins lestes et que le corps avait perdu de sa finesse, sur scène, Mélomé Clément donnait tout avec un plaisir évident. 

Le Poly-Rythmo en 2009 (la suite sur le site du groupe).

Après les décès de deux autres piliers du groupe, Bernard Zoundégnon (1982) et Eskill Lohento (2006), le Tout-Puissant Orchestre Poly-Rythmo se remettra-t-il de la perte de son fondateur ? Un défi de taille pour Vincent, Bentho, Pierre et Fifi, les aînés du groupe. 

___

- Le site du Tout-Puissant Orchestre Poly Rythmo

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Bénin

Afrique francophone : chef de l'opposition, un statut à double tranchant

Afrique francophone : chef de l'opposition, un statut à double tranchant

Plusieurs pays d'Afrique francophone ont adopté un statut officiel de "chef de file de l'opposition". D'autres ont voté des textes mais attendent toujours la désignation de leur opposant en chef. Mal[...]

Sexe, mensonge, pouvoir : la trilogie infernale

Du Français Dominique Strauss-Kahn au Malaisien Anwar Ibrahim, on ne compte plus les responsables politiques dont les moeurs débridées, ou supposées telles, ont brisé la carrière.[...]

Trois questions sur les prochaines élections au Bénin

Les Béninois iront aux urnes le 26 avril et le 31 mai prochain respectivement pour les élections législatives et les locales. L’annonce faite mercredi par le gouvernement, intervient après des[...]

Fondation Zinsou : Cuba mi amor...

À l'occasion de ses dix ans, la Fondation Zinsou se détourne momentanément de l'art contemporain et présente une exposition consacrée aux musiques africaines. Et, notamment, à[...]

Angelique Kidjo récompensée, lutte contre le racisme... ce qu'il faut retenir des Grammy Awards

La star béninoise Angélique Kidjo a remporté dimanche à Los Angeles son second Grammy Award, celui du meilleur album de musique du monde pour "Eve", lors d'une cérémonie[...]

La force multinationale contre Boko Haram se dote de 8 700 hommes

  Tchad, Niger, Nigeria, Cameroun et Bénin se sont mis d'accord samedi pour mobiliser 8.700 hommes dans la force multinationale de lutte contre le groupe islamiste nigérian Boko Haram, alors que le Tchad a[...]

La mosaïque linguistique africaine : carte des langues parlées sur le continent

En décembre dernier, le Parlement sénégalais s’est doté d’un système de traduction simultanée permettant aux députés de s’exprimer dans leur langue[...]

Bénin : "Dansons maintenant !", voyage dans la musique des années 1960-1980

La danse contemporaine africaine prend à nouveau ses quartiers à Cotonou, au Bénin. Jusqu’au 8 février, la Fondation Zinsou, qui fête cette année ses dix ans, réunit 55[...]

Boko Haram : pourquoi la coopération régionale patine

L'Assemblée nationale tchadienne a autorisé vendredi à l'unanimité l'envoi de soldats tchadiens au Cameroun et au Nigeria pour lutter contre le groupe islamiste Boko Haram. De quoi redynamiser la[...]

Marche "Je suis Charlie" : les couacs des présidents africains

Absents ou présents, les dirigeants africains ont, à leur manière, fait l’actualité de la manifestation parisienne en mémoire des victimes de "Charlie Hebdo"…[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2711p170_171.xml5 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2711p170_171.xml5 from 172.16.0.100