Extension Factory Builder
07/01/2013 à 09:17
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Tim Scott (47 ans) : un ex adolescent fâché avec l'école. Tim Scott (47 ans) : un ex adolescent fâché avec l'école. © SIPA

Aucun Noir originaire d'un État du Sud n'avait siégé dans l'auguste assemblée depuis... 1881. Grâce à l'ultraconservateur Tim Scott, cette lacune est désormais réparée.

Retenez bien son nom. Le 3 janvier, le républicain Tim Scott a fait son entrée au Sénat américain, où il représente la Caroline du Sud. C'est la première fois qu'un Noir natif d'un État du sud des États-Unis devient sénateur depuis... la fin du XIXe siècle et un certain Blanche Bruce, élu du Mississippi de 1875 à 1881.

Proche du Tea Party, Scott, 47 ans, qui siégeait jusqu'ici à la Chambre des représentants de ce même État, n'a pas été élu, mais nommé par la gouverneure Nikki Haley, elle-même issue d'une minorité, indienne en l'occurrence. La raison ? La démission soudaine du sénateur Jim DeMint, un républicain parmi les plus réactionnaires parti diriger la Heritage Foundation, un think-tank ultraconservateur, à Washington, où ses émoluments sont sans nul doute nettement supérieurs. Comme Haley, DeMint a reconnu dans Scott l'un des siens. « Je m'en vais en sachant que mon remplaçant portera haut et fort la voix du conservatisme à travers tout le pays », a-t-il annoncé à la Chambre des représentants de Columbia, capitale de la Caroline du Sud.

Élevé par une mère célibataire, Scott se décrit lui-même comme un ex-adolescent à problèmes, fâché avec l'école et qui ne dut son salut qu'à la rencontre du propriétaire d'une chaîne de fast-food très populaire dans le Sud. Celui-ci lui inculqua les valeurs conservatrices que Scott s'est aujourd'hui juré de défendre au Sénat. Que ce soit en ce qui concerne le contrôle des armes, le budget, l'avortement ou le mariage gay.

Tea Party

Premier sénateur noir de toute l'histoire de la Caroline du Sud - État qui fut le premier à faire sécession après l'élection d'Abraham Lincoln, en 1860 -, Scott gagna ses premiers galons en politique en 1996, quand il dirigea la dernière campagne du sénateur Strom Thurmond, un ancien champion de la ségrégation ! En 2010, Scott entra à la Chambre des représentants de la Caroline du Sud en battant le propre fils de Thurmond, Paul, et en surfant sur la vague, alors à son apogée, du Tea Party.

Si cette nomination est historique, elle permet aussi au Parti républicain d'améliorer un peu son image - qui, certes, en a bien besoin - au sein des minorités, puisque Scott sera le seul sénateur noir. Au moins jusqu'en 2014, date à laquelle il devra remettre son siège en jeu et, cette fois, remporter les suffrages des électeurs. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

Banque mondiale : Makhtar Diop reprend son poste de vice-président Afrique

Banque mondiale : Makhtar Diop reprend son poste de vice-président Afrique

 Écarté de son poste de vice-président Afrique de la Banque mondiale début octobre, l'économiste sénégalais, à qui l'on prêtait l'intention de briguer la pré[...]

Réfugiés africains pour audimat européen

Dans un camp de réfugiés du Darfour, la chaîne Arte tourne un documentaire bimédia "à jouer". Instrumentalisation de la détresse pour une courbe d’audience ? Ou[...]

Malick Ndiaye, le gourou à six cordes

À la tête du label ThinkZik ! depuis quinze ans, le mystérieux et exigeant producteur d'Imany et de Faada Freddy attend plus de la musique africaine.[...]

Art contemporain : rififi autour du prix Orisha

Décerné le 2 octobre à Paris au Béninois Kifouli Dossou, le premier prix Orisha pour l'art contemporain africain a suscité l'agacement de plusieurs artistes et commissaires.[...]

Algérie : des juges d'instruction français vont enquêter sur l'assassinat d'Hervé Gourdel

Des juges d'instruction français vont enquêter sur l'enlèvement et l'assassinat d'Hervé Gourdel, a-t-on appris vendredi de source judiciaire.[...]

Areva : Luc Oursel pas vraiment parti

En dépit du départ inattendu de Luc Oursel, pour des raisons thérapeutiques et son remplacement par son numéro deux Philippe Knoche le 22 octobre, l'organigramme d'Areva reste inchangé[...]

Ebola - Dr Eric Leroy : "L'épidémie continue d'évoluer dans le mauvais sens"

Le Dr Éric Leroy est l'un des plus grand spécialistes du virus Ebola. Selon lui, l'épidémie ne sera pas endiguée avant plusieurs mois. Interview.[...]

Brésil : Dilma Rousseff, surprise du chef

Les sondages la donnaient battue au second tour de la présidentielle par la socialiste Marina Silva. Ils se sont lourdement trompés. Avec 41,6 % des suffrages au premier, Dilma Rousseff est bien [...]

Un Michel peut en cacher un autre

Le nouveau Premier ministre se prénomme Charles et n'a que 38 ans. Mais il a de qui tenir. Louis, son père, est un vieux briscard de la politique locale. Et de la "Belgafrique".[...]

Terrorisme : le Maroc demande à la France de retirer son appel à la vigilance

Pour le ministre marocain de l'Intérieur, Mohamed Hassad, la présence du Maroc dans une liste de 40 pays dans lesquels la France appelle ses ressortissants à une vigilance renforcée "est[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers