Extension Factory Builder
03/01/2013 à 19:30
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Robert Badinter, ancien président du Conseil constitutionnel français, ancien garde des Sceaux et ministre de la Justice.

Mi-décembre au Cameroun, une cour a confirmé une peine de prison prononcée contre un jeune homme en raison de son orientation sexuelle, de son homosexualité . Il y a trente ans, en France, en tant que ministre de la Justice, j'ai obtenu du Parlement que soient abrogées du code pénal les dispositions discriminatoires qui pénalisaient alors les homosexuels. Aujourd'hui comme hier, ma conviction est tout aussi forte : chaque adulte doit pouvoir disposer librement de son corps, et la sexualité entre adultes consentants doit relever de la sphère privée, de la vie intime, et non du code pénal. Trop de pays, dont beaucoup en Afrique, continuent d'incriminer les relations homosexuelles entre adultes consentants, légitimant ainsi des discriminations, voire des persécutions, contre des hommes et des femmes dont le seul tort est d'avoir une orientation sexuelle différente et moralement condamnée par la majorité de leurs concitoyens.

Il est temps que cela cesse et que le droit à disposer librement de son corps soit reconnu et protégé partout dans le monde. Car il ne s'agit pas ici d'un « caprice » ou « diktat » du monde occidental, comme je l'entends parfois, mais de la défense d'un droit individuel universel auquel chaque adulte doit avoir accès, quelles que soient sa nationalité, sa culture. L'Europe ou l'Occident en général n'ont d'ailleurs aucune leçon à donner sur ce sujet, car les homosexuels y ont subi pendant des siècles répression, persécutions et rejet, avant que la cause de l'égalité ne finisse par y triompher, au terme d'une prise de conscience collective et grâce à l'action résolue de nombreux militants.

Il est moralement inacceptable qu'au nom de préjugés homophobes, en eux-mêmes condamnables, soient punis de prison et parfois même de mort des êtres humains qui n'ont fait qu'user entre adultes consentants du droit fondamental de chacun à disposer de son corps. L'homophobie n'est rien d'autre qu'un racisme sexuel fondé comme tous les racismes sur l'ignorance, le préjugé et la violence. Nous devons combattre l'homophobie comme toutes les autres formes de racisme.

C'est à cette cause que travaillent de nombreux défenseurs des droits humains partout en Afrique. Leur tâche est très rude, compte tenu du rejet moral particulièrement vif qui pèse encore sur les homosexuels. Je tiens à leur rendre hommage, eux qui mènent courageusement, et dans un climat parfois très hostile, ce combat pour la tolérance et le respect de la dignité humaine. Parce que leur combat est juste, ils finiront par convaincre l'opinion publique et les gouvernements, comme il est advenu peu à peu sur d'autres continents, au nom de l'universalité des droits humains.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Écosse : Cameron appelle au 'rassemblement' après le non à l'indépendance

Écosse : Cameron appelle au "rassemblement" après le non à l'indépendance

Le Premier ministre britannique David Cameron a appelé vendredi matin le Royaume-Uni à se "rassembler" après la victoire du non, qu'il avait lui-même soutenu, au référendum d'in[...]

Justice : Tournaire, Sarkozy, Bolloré et... la Côte d'Ivoire

Serge Tournaire l'Africain ? Le juge français qui enquête sur un financement présumé de Sarkozy par Kadhafi pour la campagne présidentielle de 2007 s'intéresse de plus en plus au continent.[...]

Francophonie : Buyoya au Canada, grata ou non grata ?

Invité au Canada, le candidat burundais à la succession d'Abdou Diouf à la tête de la Francophonie, Pierre Buyoya, va essayer de prouver qu'il n'est pas interdit de séjour dans ce pays pour cause[...]

À Paris, deux expositions réconcilient la France et le Maroc

Deux grandes expositions sont programmées au Louvre et à l'Institut du monde arabe sur le Maroc à partir de la mi-octobre. Rabat et Paris se reconnectent loin de la brouille diplomatique.[...]

États-Unis : Obama contre le Califat

Pour annihiler les jihadistes de l'État islamique, en Irak comme en Syrie, le président américain, Barack Obama, doit s'appuyer sur une large coalition internationale. Pas évident, car les[...]

Quand Gérard Depardieu tuait deux lions en Afrique, par "légitime défense"

Dans une interview au magazine "So Film", l'acteur français Gérard Depardieu révèle qu'il a abattu deux lions lors d'un voyage en Afrique. "Légitime défense",[...]

Ebola : la mobilisation internationale suscite l'espoir en Afrique de l'Ouest

Les pays ouest-africains les plus touchés par Ebola espèrent un tournant grâce à l'aide militaire promise mardi par les États-Unis. Autre motif d'espoir : l'examen, ce jeudi, par le Conseil de[...]

Stanley Nelson : "Obama n'a rien changé à la situation des Noirs"

Le réalisateur américain, Stanley Nelson, a présenté pour la première fois en France son documentaire "Freedom Summer" au Festival international des films de la diaspora[...]

Inde : la nouvelle usine du monde ?

"Made in India" : c'est le mot d'ordre du nouveau gouvernement nationaliste, qui s'inspire du modèle chinois pour relancer l'emploi, la croissance et les exportations. Plus facile à dire qu'à[...]

Libye - France : un cousin de Kadhafi accuse Sarkozy d'avoir perçu des fonds du "Guide" en 2007

Dans un entretien publié mercredi par "L’Express", l'ancien diplomate Ahmed Kadhaf al-Dam, un cousin de l’ancien "Guide" libyen Mouammar Kadhafi, affirme que Nicolas Sarkozy a bel et bien[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex