Extension Factory Builder
03/01/2013 à 19:30
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Robert Badinter, ancien président du Conseil constitutionnel français, ancien garde des Sceaux et ministre de la Justice.

Mi-décembre au Cameroun, une cour a confirmé une peine de prison prononcée contre un jeune homme en raison de son orientation sexuelle, de son homosexualité . Il y a trente ans, en France, en tant que ministre de la Justice, j'ai obtenu du Parlement que soient abrogées du code pénal les dispositions discriminatoires qui pénalisaient alors les homosexuels. Aujourd'hui comme hier, ma conviction est tout aussi forte : chaque adulte doit pouvoir disposer librement de son corps, et la sexualité entre adultes consentants doit relever de la sphère privée, de la vie intime, et non du code pénal. Trop de pays, dont beaucoup en Afrique, continuent d'incriminer les relations homosexuelles entre adultes consentants, légitimant ainsi des discriminations, voire des persécutions, contre des hommes et des femmes dont le seul tort est d'avoir une orientation sexuelle différente et moralement condamnée par la majorité de leurs concitoyens.

Il est temps que cela cesse et que le droit à disposer librement de son corps soit reconnu et protégé partout dans le monde. Car il ne s'agit pas ici d'un « caprice » ou « diktat » du monde occidental, comme je l'entends parfois, mais de la défense d'un droit individuel universel auquel chaque adulte doit avoir accès, quelles que soient sa nationalité, sa culture. L'Europe ou l'Occident en général n'ont d'ailleurs aucune leçon à donner sur ce sujet, car les homosexuels y ont subi pendant des siècles répression, persécutions et rejet, avant que la cause de l'égalité ne finisse par y triompher, au terme d'une prise de conscience collective et grâce à l'action résolue de nombreux militants.

Il est moralement inacceptable qu'au nom de préjugés homophobes, en eux-mêmes condamnables, soient punis de prison et parfois même de mort des êtres humains qui n'ont fait qu'user entre adultes consentants du droit fondamental de chacun à disposer de son corps. L'homophobie n'est rien d'autre qu'un racisme sexuel fondé comme tous les racismes sur l'ignorance, le préjugé et la violence. Nous devons combattre l'homophobie comme toutes les autres formes de racisme.

C'est à cette cause que travaillent de nombreux défenseurs des droits humains partout en Afrique. Leur tâche est très rude, compte tenu du rejet moral particulièrement vif qui pèse encore sur les homosexuels. Je tiens à leur rendre hommage, eux qui mènent courageusement, et dans un climat parfois très hostile, ce combat pour la tolérance et le respect de la dignité humaine. Parce que leur combat est juste, ils finiront par convaincre l'opinion publique et les gouvernements, comme il est advenu peu à peu sur d'autres continents, au nom de l'universalité des droits humains.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Méditerranée : accord a minima sur Triton, dont les moyens sont triplés

Méditerranée : accord a minima sur Triton, dont les moyens sont triplés

Le sommet extraordinaire des dirigeants européens, convoqué après le naufrage d'un chalutier qui a fait plus de 700 morts en Méditerranée, a accouché d'une mesure peu ambitieuse : le tri[...]

Quand les Européens étaient noirs

Contrairement aux idées reçues, les visages pâles n'ont pas toujours dominé l'Europe. Leur prédominance est même très récente, selon une étude[...]

Kaaris, un rappeur sur le ring

Kaaris, Français d'origine ivoirienne, entend bien sonner le rap français à coup de punchlines dévastatrices.[...]

Le plasticien ghanéen El Anatsui remporte un Lion d'or à la Biennale de Venise

Avant chaque Biennale d’art à Venise, le jury attribue un Lion d’or à un artiste pour l’ensemble de sa carrière. Cette année, c'est vers El Anatsui, né au Ghana en 1944 et[...]

Tour de France : MTN-Qhubeka s'échauffe pour la Grande Boucle

Ils y sont arrivés. MTN-Qhubeka est la première équipe cycliste africaine à avoir été invitée au Tour de France (du 4 au 26 juillet 2015). Pourtant, le pari n’était[...]

Immigration : l'ONU appelle l'Europe à sortir de sa stratégie "minimaliste" et à "sauver des vies"

Alors que l'Union européenne se réunit jeudi en sommet extraordinaire après les multiples naufrages de ces derniers jours en Méditerranée, l'ONU l'a exhortée à sortir de sa[...]

Méditerranée : les dirigeants européens envisagent une action militaire contre les passeurs

Réunis jeudi en sommet extraordinaire pour tenter d’apporter une réponse aux trop nombreux décès de migrants qui tentent de traverser la Méditerranée, les chefs d’État[...]

Qui est Sid Ahmed Ghlam, l'Algérien qui planifiait un attentat en France ?

Sid Ahmed Ghlam a été arrêté dimanche en région parisienne alors qu’il projetait des attaques terroristes en banlieue parisienne, contre deux églises de Villejuif. Il est[...]

Militaro-islamisme

Les semaines se suivent et ne se ressemblent pas ! La semaine dernière, nous nous sommes félicités de cette belle "alternance à la nigériane" : début avril, le plus grand[...]

Clément Duhaime : "Le Qatar n'a pas tenu ses promesses" à l'OIF

En 2012, l'émirat a fait des pieds et des mains pour intégrer l'organisation francophone en tant que membre associé. Depuis, il ne paie même pas ses cotisations. Le désormais[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2711p054.xml0 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2711p054.xml0 from 172.16.0.100