Extension Factory Builder
18/12/2012 à 10:16
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Alain Mabanckou, écrivain franco-congolais

Dans Les Ressources naturelles dans les conflits armés en République démocratique du Congo, l'universitaire Félicité Kourra Owona Mfegue nous rappelle comment la plupart des conflits en RD Congo tournent autour de l'exploitation des richesses naturelles. Cela ne date pas d'aujourd'hui. Entre les contacts européens et arabes qui motivèrent les conquêtes territoriales, la période de l'État libre du Congo et le Congo indépendant, ce vaste territoire aura été l'objet de tous les appétits orientés vers l'exploitation des minerais. Le roi des Belges instaura un règne dans lequel il s'appropria toutes les terres et jeta son dévolu sur l'exploitation du caoutchouc, de l'ivoire et du latex. Et, pour rembourser les coûts de ses investissements, il céda une bonne partie des terres aux compagnies privées, chargées de lui reverser une redevance contre le droit d'exploitation des richesses du sous-sol.

Les Congolais militèrent plus tard pour une rétrocession de ces richesses. Les élans de sécession du pays furent dictés par le souci du contrôle de ces richesses - la région diamantifère du Kasaï réclamant son autonomie afin de contrecarrer la politique marxiste de Lumumba. La crainte de certaines entreprises privées de se voir retirer leur « monopole » expliqua l'ingérence des forces extérieures sous la forme d'un coup d'État qui allait porter Mobutu au pouvoir. Celui-ci nationalisa ces richesses à son profit dès 1966.

Dans les années 1970, avec la crise économique, Mobutu expropria les étrangers dans le cadre de sa politique de la « zaïrianisation », mais « le Zaïre se retrouve au même point qu'au moment de la décolonisation » au cours des années 1990. Le génocide au Rwanda eut des conséquences néfastes dans toute la région. Le Rwanda, le Burundi et l'Ouganda, épaulés par les États-Unis soutinrent Laurent-Désiré Kabila à la suite du refus de Mobutu « d'accorder ou de conserver la nationalité zaïroise aux Banyarwanda qu'utilisent le Burundi, le Rwanda et l'Ouganda ». Cela justifia l'intervention des forces extérieures dans le pays et la chute du dictateur renversé par Kabila en 1997 avec l'aide du Rwanda, du Burundi, de l'Angola, de l'Érythrée et des États-Unis alors dirigés par Bill Clinton.

L'ouvrage survole donc l'histoire du Congo jusqu'à la période actuelle. La guerre pour les ressources naturelles est une guerre à la fois du « dedans » et du « dehors », parfois non perceptible par les Congolais, qui devraient réfléchir à deux fois avant de s'entretuer. Un livre salutaire !

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

RD Congo

RDC : la mort du général Bahuma suscite un grand malaise à Goma

RDC : la mort du général Bahuma suscite un grand malaise à Goma

Depuis l'annonce du décès du général Bahuma, commandant de l'armée congolaise dans le Nord-Kivu, les habitants de Goma sont inquiets et en colère. Ils ont manifesté lundi dans les r[...]

RDC : mauvaise nouvelle pour Congo News

Lundi 1er septembre, la Chambre du conseil de RDC a placé Mike Mukebayi en détention préventive. L’éditeur du journal Congo News est poursuivi pour diffamation. Auparavant, le ministre des[...]

Sindika Dokolo, l'homme qui collectionne les pièces... d'art contemporain

Businessman congolais et époux d'Isabel dos Santos, la fille du président angolais, Sindika Dokolo est surtout connu pour sa passion pour les créateurs africains.[...]

Référendum

En brumeuse Écosse le 18 septembre, mais surtout, en ce qui nous concerne, au Burkina, dans les deux Congo, au Rwanda et au Burundi, cinq pays où pourraient être organisées dès 2015[...]

RDC : qui était le général Lucien Bahuma, chef de l'armée au Nord-Kivu ?

L'armée congolaise connaît un coup dur avec la mort du général Lucien Bahuma, chef d'état-major de la région troublée du Nord-Kivu, qui a joué un rôle clef dans les[...]

RDC : mort du chef de l'armée au Nord-Kivu après un malaise

Le général Lucien Bahuma, chef de l'armée congolaise pour la région troublée du Nord-Kivu, est mort dans la nuit de samedi à dimanche en Afrique du Sud après avoir fait un malaise[...]

Italie : le père de Cécile Kyenge a-t-il (vraiment) ensorcelé Roberto Calderoli ?

Connu notamment pour ses insultes racistes, Roberto Calderoli a affirmé mardi que le père de Cécile Kyenge l'avait ensorcelé. Et le sénateur italien dit détenir des preuves de ses[...]

RDC : Joseph Kabila cherche des alliés

Les concertations nationales de septembre et octobre 2013 en RDC entre Joseph Kabila et une partie de l'opposition n'auraient-elles servi à rien ? C'est bien possible. Explications.[...]

RDC : le journaliste Magloire Paluku toujours inquiet pour sa sécurité

Réchappé d'une tentative d'assassinat le 10 août, Magloire Paluku, directeur de Radio Kivu 1 et correspondant de RFI swahili à Goma, assure aujourd'hui lui-même sa[...]

RDC : l'isolement de la région touchée par Ebola limite la progression de l'épidémie

L’enclavement de la zone touchée par l’épidémie de fièvre hémorragique due au virus Ebola en République démocratique du Congo limite considérablement sa[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex