Extension Factory Builder
18/12/2012 à 10:16
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Alain Mabanckou, écrivain franco-congolais

Dans Les Ressources naturelles dans les conflits armés en République démocratique du Congo, l'universitaire Félicité Kourra Owona Mfegue nous rappelle comment la plupart des conflits en RD Congo tournent autour de l'exploitation des richesses naturelles. Cela ne date pas d'aujourd'hui. Entre les contacts européens et arabes qui motivèrent les conquêtes territoriales, la période de l'État libre du Congo et le Congo indépendant, ce vaste territoire aura été l'objet de tous les appétits orientés vers l'exploitation des minerais. Le roi des Belges instaura un règne dans lequel il s'appropria toutes les terres et jeta son dévolu sur l'exploitation du caoutchouc, de l'ivoire et du latex. Et, pour rembourser les coûts de ses investissements, il céda une bonne partie des terres aux compagnies privées, chargées de lui reverser une redevance contre le droit d'exploitation des richesses du sous-sol.

Les Congolais militèrent plus tard pour une rétrocession de ces richesses. Les élans de sécession du pays furent dictés par le souci du contrôle de ces richesses - la région diamantifère du Kasaï réclamant son autonomie afin de contrecarrer la politique marxiste de Lumumba. La crainte de certaines entreprises privées de se voir retirer leur « monopole » expliqua l'ingérence des forces extérieures sous la forme d'un coup d'État qui allait porter Mobutu au pouvoir. Celui-ci nationalisa ces richesses à son profit dès 1966.

Dans les années 1970, avec la crise économique, Mobutu expropria les étrangers dans le cadre de sa politique de la « zaïrianisation », mais « le Zaïre se retrouve au même point qu'au moment de la décolonisation » au cours des années 1990. Le génocide au Rwanda eut des conséquences néfastes dans toute la région. Le Rwanda, le Burundi et l'Ouganda, épaulés par les États-Unis soutinrent Laurent-Désiré Kabila à la suite du refus de Mobutu « d'accorder ou de conserver la nationalité zaïroise aux Banyarwanda qu'utilisent le Burundi, le Rwanda et l'Ouganda ». Cela justifia l'intervention des forces extérieures dans le pays et la chute du dictateur renversé par Kabila en 1997 avec l'aide du Rwanda, du Burundi, de l'Angola, de l'Érythrée et des États-Unis alors dirigés par Bill Clinton.

L'ouvrage survole donc l'histoire du Congo jusqu'à la période actuelle. La guerre pour les ressources naturelles est une guerre à la fois du « dedans » et du « dehors », parfois non perceptible par les Congolais, qui devraient réfléchir à deux fois avant de s'entretuer. Un livre salutaire !

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

RD Congo

Lambert Mende à Kisangani pour rassurer sur l'arrivée des FDLR

Lambert Mende à Kisangani pour rassurer sur l'arrivée des FDLR

Lambert Mende, ministre de la Communication de RDC et porte-parole du gouvernement, est à Kisangani depuis matin. Objectif : calmer les inquiétudes de la population du chef-lieu de la Province orientale qui devrai[...]

RDC : les miliciens Enyele ont-ils attaqué le camp militaire Tshatshi ?

Quelques jours après l'attaque contre le camp militaire Tshatshi, le 22 juillet à Kinshasa, l'identité des assaillants et leurs motivations commencent à se préciser. Selon plusieurs sources[...]

Oreilles meurtries

Je vous ai parlé, il n'y a pas longtemps, de cet immeuble de vingt-deux niveaux situé sur le boulevard du 30-Juin, la plus grande artère du centre-ville de Kinshasa. Je vous ai dit que j'étais[...]

Mali - RDC : Nkulu Kalumba, un long chemin vers la liberté

À l'occasion de la Journée mondiale des réfugiés, le 20 juin, "Jeune Afrique" et le HCR au Mali ont organisé un concours de journalisme. C'est l'article d'une jeune étudiante[...]

RDC : retour au calme à Kinshasa après l'attaque du camp militaire Tshatshi

Les autorités congolaises ont affirmé mardi avoir déjoué l'attaque d'un groupe d'inconnus armés contre le camp militaire Tshatshi, à Kinshasa. Le calme était de retour en fin[...]

RDC : le camp militaire Tshatshi attaqué, Kinshasa appelle au calme

Des tirs ont été entendus mardi après-midi au camp militaire Colonel Tshatshi dans la ville de Kinshasa. Selon nos informations, il s'agirait d'une attaque à la machette d'un groupe de personnes qui[...]

RDC : Tshisekedi toujours "pas actif"

L'opposant historique Étienne Tshisekedi, leader de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), était toujours hospitalisé mi-juillet. Les détails sur son état de[...]

RDC : Cour constitutionnelle, mode d'emploi

Le président Kabila a nommé, le 7 juillet dernier, les neuf membres de la Cour constitutionnelle de RDC. Juge pénal du président de la République et du Premier ministre, cette juridiction est[...]

Festival d'Avignon : tous en choeur avec Serge Kakudji

Le contre-ténor congolais a fait l'unanimité au Festival d'Avignon. Il y présentait une oeuvre à la croisée du baroque et des sonorités africaines.[...]

RDC : une coalition de l'opposition veut voir Kabila à la CPI

La coalition des forces politiques et sociales de l’opposition a lancé mercredi une pétition pour que le président congolais, Joseph Kabila, soit traduit devant la CPI pour crimes contre[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers