Extension Factory Builder
18/12/2012 à 16:34
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'ancien président malgache Marc Ravalomanana. L'ancien président malgache Marc Ravalomanana. © AFP

Marc Ravalomanana annonce qu'il ne se représentera pas à la présidentielle. Coup de bluff ?

Dans l'interminable partie de poker qui se joue depuis bientôt quatre ans à Madagascar, Marc Ravalomanana a surpris son monde, le 10 décembre, en annonçant qu'il se couchait. Ce n'est pas lui qui l'a fait savoir, mais la présidence tanzanienne, au nom de la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC). « Marc Ravalomanana a annoncé qu'il ne sera pas candidat à l'élection présidentielle de l'année prochaine », précise un communiqué. Un coup de tonnerre auquel personne ne s'attendait tant le président déchu, en exil en Afrique du Sud depuis qu'il a été chassé du pouvoir en mars 2009, avait fait de sa candidature une condition non négociable.

Même ses plus proches collaborateurs ont été surpris. « On en parlait comme d'une éventualité, confie Hanitra Razafimanantsoa, l'un de ses lieutenants, mais nous ne savions rien. » Dans ces conditions, faut-il y croire ? Comme le font remarquer les proches d'Andry Rajoelina, le président de la Transition, ce ne serait pas la première fois que Ravalomanana bluffe. « C'est une décision raisonnable, souffle un conseiller de Rajoelina. Mais j'ai quelques réserves. Il s'est déjà dédit dans le passé. »

Retour au pays

De fait, désormais, la « priorité absolue » pour les partisans de Ravalomanana est son retour au pays. Mais l'ex-président a émis une autre condition : que Rajoelina renonce lui aussi à être candidat, alors que lors de leur dernier tête-à-tête aux Seychelles, en août, Rajoelina avait accepté de ne pas se présenter, mais Ravalomanana, lui, avait refusé de le faire.

Depuis, de l'eau a coulé sous les ponts. L'élection a été fixée au 8 mai 2013, et Rajoelina s'est lancé dans une précampagne de longue haleine. Mais il devra bien se prononcer. Et on voit mal, dans les chancelleries, comment il pourrait résister aux pressions de la communauté internationale, qui lui demande depuis trois ans de se coucher lui aussi. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Madagascar

Madagascar : une manifestation de soutien à Ravalomanana dispersée par la police

Madagascar : une manifestation de soutien à Ravalomanana dispersée par la police

Une manifestation de soutien à Marc Ravalomanana, l'ancien président malgache, placé en résidence surveillée, a été dispersée samedi par la police au prix de quelques heurt[...]

Madagascar : Lalao Ravalomanana appellent les Malgaches à "se lever" pour "libérer" le pays

La tension continue de monter à Madagascar depuis le retour de Marc Ravalomanana. Vendredi, sa femme a appelé les Malgaches à "se lever" pour "libérer" le pays.[...]

Madagascar : l'ancien président Marc Ravalomanana confiné à Diego Suarez

L'ancien président Marc Ravalomanana est confiné à Diego Suarez, dans le nord de Madagascar.[...]

L'UA dénonce une "provocation inadmissible" de l'ex-président malgache Marc Ravalomanana

L'UA a condamné mercredi les propos tenus par l'ex-chef d'État Marc Ravalomanana, juste après son retour d'exil à Madagascar, et qualifié de "provocation inadmissible" sa mise en[...]

Madagascar : le fils de Ravalomanana dénonce le "kidnapping" de son père

On est sans nouvelles de Marc Ravalomanana, l'ancien président malgache, arrêté lundi alors qu'il était de retour à Madagascar pour la première fois depuis sa chute en 2009. Son fils a[...]

Marc Ravalomanana de retour à Madagascar après 5 ans d'exil

Selon la presse malgache, l'ancien président Marc Ravalomanana est rentré sur la Grande Île dans la nuit de dimanche à lundi. Un rassemblement de ses partisans devant son domicile est attendu dans la[...]

Madagascar : Marc Ravalomanana n'a été pas été arrêté, mais "mis en sécurité"

De retour de son exil en Afrique du Sud, lundi, Marc Ravalomanana n'a pas été arrêté mais "mis en sécurité", selon Hery Rajaonarimampianina, le président malgache.[...]

Réchauffement climatique : la carte des 15 lieux les plus menacés d'Afrique

À l'occasion du sommet sur le climat organisé le 23 septembre à New York par le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, "Jeune Afrique" publie sa carte des 15 lieux les plus[...]

Rasoanaivo : à Madagascar, "l'article 20 de la loi contre la cybercriminalité légalise la dictature"

La liberté de la presse est mise à l'épreuve à Madagascar. Après l'arrestation de deux journalistes, le 21 juillet, à suite d'une plainte déposée par un ministre malgache,[...]

Wikipédia : le classement des chefs d'État africains les plus populaires

Créé en 2001, Wikipédia s'est imposée depuis comme l'encyclopédie numérique la plus consultée au monde. Participative, elle rassemble des informations collectées par les[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers