Extension Factory Builder
20/12/2012 à 18:55
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Miaka Ouretto, président par intérim du Front populaire ivoirien. Miaka Ouretto, président par intérim du Front populaire ivoirien. © Sia Kambou/AFP

Une délégation du Front populaire ivoirien (FPI) a été reçue le 13 décembre à Dakar par le président Macky Sall. Au coeur de l'entretien : la libération de prisonniers en Côte d'Ivoire et le retour des exilés en vue des élections municipales et régionales du mois de février.

« Le président sénégalais nous a écoutés pendant deux heures avec beaucoup d'attention », confie un membre de la délégation du Front populaire ivoirien (FPI) reçue le 13 décembre par Macky Sall. De bonne source, Miaka Ouretto, président par intérim du FPI, et ses sept compagnons ont demandé à leur interlocuteur d'intervenir en faveur de la libération de leurs camarades emprisonnés et du retour en Côte d'Ivoire de ceux qui vivent en exil. « Sinon, ont-ils déclaré, le FPI ne pourra pas participer aux élections municipales et régionales du mois de février. Comment participer à un jeu quand on n'a pas de joueurs ? »

"Je reviendrai vers vous "

Les délégués du FPI ont également réclamé la libération de Laurent Gbagbo, toujours détenu par la Cour pénale internationale (CPI), à La Haye : « Impossible de jouer si l'entraîneur n'est pas là. » « Je reviendrai vers vous », leur a répondu Macky Sall. En clair, il a reçu le FPI en concertation avec Alassane Ouattara, à qui il va maintenant rendre compte de l'entrevue. Peut-être rencontrera-t-il ensuite les opposants ivoiriens une seconde fois... Autre rendez-vous sans précédent : le 23 novembre, Miaka Ouretto et trois de ses compagnons ont été reçus à l'Élysée par Hélène Le Gal et Thomas Mélonio, les deux conseillers Afrique du président français.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire : Bernard Kieffer, à la recherche du frère perdu

Côte d'Ivoire : Bernard Kieffer, à la recherche du frère perdu

Dans le "Frère perdu", le frère de Guy-André Kieffer, disparu en Côte d'Ivoire en 2004, relate sa quête de vérité au coeur de la Françafrique.[...]

Côte d'Ivoire - Kolo Touré : "Gagner un titre avec son pays, il n'y a rien de plus fort"

À 34 ans, Kolo Touré est un jeune retraité international heureux. Pour "Jeune Afrique" il revient sur sa carrière en Premier League, parle de son avenir et de sa joie d'avoir remporté[...]

Une nouvelle carte diplomatique pour la Côte d'Ivoire

D'ici à 2018, la Côte d'Ivoire devrait s'être dotée de 175 représentations diplomatiques. Résultat d'une réforme de la diplomatie à la fois ambitieuse et... économe.[...]

Livres : Houphouët par son docteur

Le médecin Edmond Bertrand publie ses carnets de souvenirs avec l'ancien président ivoirien Félix Houphouët-Boigny.[...]

NSIA-Banque nationale du Canada, "une alliance de long terme"

La Banque Nationale du Canada a confirmé le 25 mars l'information publiée une dizaine de jours plus tôt par Jeune Afrique. Elle entre au capital de l'ivoirien NSIA, prenant 20,9% des parts.[...]

Msgr Paul Siméon Ahouanan : "Les Ivoiriens doivent apprendre à se pardonner pour avancer"

Le chef de l'État ivoirien, Alassane Ouattara, a nommé le 24 mars l'archevêque métropolitain de Bouaké à la présidence de la nouvelle Commission nationale de réconciliation[...]

Côte d'Ivoire : investi par le RDR, Alassane Ouattara est officiellement candidat à sa réélection

Le président ivoirien Alassane Ouattara a été officiellement désigné dimanche candidat du Rassemblement des républicains (RDR) à l'élection présidentielle d'octobre[...]

Côte d'Ivoire : le président Ouattara désigné dimanche candidat à sa succession

Le président ivoirien Alassane Ouattara sera investi dimanche par son parti comme candidat à la présidentielle d'octobre, une élection cruciale pour ce pays qui sort d'une décennie de crise [...]

La Guinée équatoriale doit-elle craindre la menace terroriste ?

Le chef de l'État de la Guinée équatoriale, Teodoro Obiang Nguema, a affirmé jeudi disposer d'informations suffisantes pour craindre une attaque terroriste sur son sol.[...]

Côte d'Ivoire : première sortie pour Affi

Le président du Front populaire ivoirien (FPI), Pascal Affi N’Guessan, a effectué mercredi sa première tournée hors de Côte d’Ivoire depuis la levée des sanctions de l’ONU[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2710p008_009.xml0 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2710p008_009.xml0 from 172.16.0.100