Extension Factory Builder
18/12/2012 à 15:49
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Mise en scène du studio d'enregistrement des émissions de la RTLM. Mise en scène du studio d'enregistrement des émissions de la RTLM. © DR

Appelant aux pires exactions pendant le génocide, la radio des Mille Collines a fasciné les Rwandais, hutus comme tutsis.

Elle hypnotisait les tueurs et terrorisait les rescapés. Même les rebelles tutsis du Front patriotique rwandais (FPR), venus combattre ses initiateurs, n'en perdaient pas une miette. Tous ceux qui ont entendu la Radio Télévision libre des Mille Collines (RTLM) au Rwanda en 1994 sont d'accord sur un point : cette station privée était fascinante.

En dépit des appels au meurtre, diffusés à longueur de journée sur les ondes, la RTLM n'était pas aussi sinistre qu'on pourrait l'imaginer : on y proposait la meilleure musique zaïroise de l'époque, on y parlait un langage gouailleur inédit dans les médias rwandais, on y faisait des blagues « qui faisaient rire même ceux qui étaient traqués », comme l'explique très justement l'introduction de Hate Radio, la pièce du Suisse Milo Rau qui lui est consacrée.

Haine

Cette oeuvre est une plongée dans la mécanique perverse de ce média de la haine, qui n'aurait jamais été aussi efficace s'il n'avait pas été aussi attrayant. Plus de dix-huit ans après et en dépit de la mise en scène, qui reproduit le studio de la radio, il est parfois difficile de saisir toute la dimension novatrice de la RTLM à l'époque. Car ce qui fascinait tant les Rwandais c'était aussi le décalage entre cette antenne et les radios rwandaises préexistantes, sorte de voix de l'autorité au langage très corseté.

Pour reconstituer une heure de programme à partir de séquences réelles, dans leurs langues originales (le français et le kinyarwanda, surtitré), Milo Rau a fait appel à des acteurs rwandais ou d'origine rwandaise. L'un d'eux, Diogène Ntarindwa, dit Atome, qui interprète l'animateur Kantano Habimana, a été lui-même un soldat du FPR pendant le génocide. À l'époque, il avait longuement écouté la voix de son personnage. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Rwanda

Une histoire du génocide rwandais (#4) : les écoutes bidons et le mythe de la guerre éclair du FPR

Une histoire du génocide rwandais (#4) : les écoutes bidons et le mythe de la guerre éclair du FPR

Dans ce quatrième billet consacré au déclenchement du génocide des Tutsis de 1994, Laurent Touchard* poursuit l'analyse des éléments brandis par les ex-partisans des Forces armées r[...]

Justice : après Simbikangwa, qui ?

Patrick Baudouin est président d'honneur de la Fédération internationale des ligues des droits de l'homme (FIDH).[...]

Rwanda : vingt ans après... Renaître à Kigali

6 avril 1994-6 avril 2014 : alors que la communauté internationale peine encore à examiner ses propres responsabilités dans le génocide des Tutsis, les Rwandais s'efforcent de[...]

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leur territoire. Grâce à une carte[...]

Rwanda : le génocide, la France, Kagamé et sa conscience

Le 9 avril, lors d'un café littéraire à Kigali, le président rwandais, Paul Kagamé, a évoqué ses récentes déclarations sur le rôle de la France pendant le[...]

Rwanda - Centrafrique : à Bangui, le passé résonne dans l'esprit des soldats rwandais

Les violences intercommunautaires dans la capitale centrafricaine réveillent de douloureux souvenirs chez les soldats rwandais de la Misca. Qui tentent d'utiliser leur expérience pour apaiser les tensions.[...]

Une histoire du génocide (#3) : attentat du 6 avril 1994, la thèse de la culpabilité du FPR ne tient pas la route

Dans ce troisième billet sur le déclenchement du génocide rwandais de 1994, Laurent Touchard* examine les derniers éléments de la thèse accusant le Front patriotique rwandais (FPR) de Paul[...]

Paul Kagamé : "Je ne conseille à personne de se mêler des affaires intérieures du Rwanda"

Démocratie, justice, France, Afrique du Sud, RD Congo, présidentielle de 2017... Le chef de l'État rwandais Paul Kagamé répond sans ambages à toutes les questions, même[...]

Déjà, en 1963, à Gikongoro...

*Jean-Paul Kimonyo est politologue. "Qui est génocide ?" C'est par cette formule un peu étrange que le président Grégoire Kayibanda ponctue, en mars 1964, l'un des plus [...]

"Les faits sont têtus"

Buzz : terme anglais signifiant bourdonnement d'insecte et technique de marketing viral consistant à amplifier l'effet d'un événement ou d'un produit. En recevant J.A. le 27 mars au matin,[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces