Extension Factory Builder
14/12/2012 à 18:21
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Somali Cerise : 'L'égalité des sexes est indispensable.' Somali Cerise : "L'égalité des sexes est indispensable." © DR

Somali Cerise est chef de projet au Centre de développement de l'OCDE.

L'égalité des sexes en Afrique a pris une tournure prometteuse. Cette année, une femme, Joyce Banda, a, pour la première fois, accédé à la présidence du Malawi. La Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma a été élue à la tête de la Commission de l'Union africaine. Au Sénégal, 43 % des parlementaires sont désormais des femmes. Est-ce une bonne chose ? Oui. Est-ce suffisant ? Non. Il ne faudrait pas que ces victoires soient l'arbre qui cache la forêt.

L'égalité des sexes est indispensable. En Afrique comme ailleurs, c'est une condition nécessaire à la réduction de la pauvreté et à la croissance économique. Le continent doit donc trouver le moyen de lutter contre les discriminations dont est toujours victime l'immense majorité des jeunes filles et des femmes en Afrique.

Le Centre de développement de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a établi un indice (l'indice sur les institutions sociales et l'égalité hommes-femmes*) qui atteste de ce niveau élevé de discrimination. Neuf des dix pays les moins bien classés se situent au sud du Sahara, la Somalie, la RD Congo, le Soudan et le Mali se classant respectivement 82e, 84e, 85e et 86e sur 86 pays recensés. L'Afrique du Sud, classée en 4e position, la Namibie (21e) et le Rwanda (28e) font figure d'exception.

Comment expliquer ces résultats ? De nombreuses lois continuent de discriminer les femmes au sein de la famille. Et, même lorsque des textes ont été votés pour assurer l'égalité des droits à l'héritage ou à la propriété, ils ne sont pas nécessairement mis en oeuvre ou respectés au niveau local en raison de la persistance des normes sociales et des attitudes discriminatoires. L'âge du mariage des jeunes femmes, leur accès aux ressources productives telles que la terre, la propriété et le crédit, sont de véritables problèmes dans la région.

De la même manière, malgré les progrès réalisés et l'adoption de lois pour combattre les violences faites aux femmes, le viol au sein du couple n'est toujours pas considéré comme un crime dans la moitié des pays du continent. Très souvent, aucune loi ne punit les violences domestiques, pourtant très fréquentes, au point qu'au Congo-Brazza, en RDC, en Éthiopie, en Guinée, au Mali et en Somalie plus de 75 % des femmes disent que les violences domestiques sont, dans certains cas, justifiées.

La moitié des pays d'Afrique ne considèrent pas le viol conjugal comme un crime.

Malgré tout, il y a aussi des raisons d'être optimiste. Bien que les mutilations génitales demeurent répandues, certains pays ont montré des améliorations significatives ces dernières années. C'est le cas du Bénin, du Ghana, du Kenya, du Malawi et du Togo. Des pays comme l'Érythrée, le Kenya et l'Ouganda ont même adopté des lois interdisant les mutilations.

Des avancées louables

Les nouvelles sont encourageantes aussi en matière de participation des femmes à la politique : 17 pays africains ont des quotas pour encadrer leur participation aux niveaux national et régional. Plusieurs pays du continent ont atteint, voire dépassé, l'objectif de 30 % de femmes au Parlement. Le Rwanda, avec 56 % de femmes au Parlement et un tiers de ministres femmes, se situe en tête du classement.

L'Afrique du Sud reconnaît maintenant des droits de succession dans les mariages coutumiers. Le Rwanda a adopté une loi sur la violence contre les femmes. En 2010, les Kényans ont voté pour des réformes constitutionnelles majeures afin d'accorder aux femmes des droits égaux en matière de droit de la famille et de la propriété.

Quelles sont désormais les priorités pour éliminer la discrimination à l'encontre des femmes et des jeunes filles en Afrique ? Il est indispensable d'adopter des réformes juridiques pour garantir l'égalité et protéger les femmes contre les pratiques discriminatoires et la violence. Il faut mobiliser les communautés pour faire évoluer des normes et des attitudes sociales solidement enracinées. Il faut, enfin, adopter des mesures d'incitation et de soutien économique pour changer les comportements discriminatoires

*www.genderindex.org

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Continental

Peine de mort en Afrique : baisse des exécutions mais hausse des condamnations en 2014

Peine de mort en Afrique : baisse des exécutions mais hausse des condamnations en 2014

Amnesty International a publié mercredi son rapport annuel sur la peine de mort dans le monde en 2014. En Afrique, le nombre des exécutions a chuté par rapport à l’année précé[...]

Oncle Jacques (Foccart) et Tonton Lee (Kuan Yew)

Beaucoup d'encre, de temps de parole, de grésillements d'antenne et un colloque de deux jours pour assez peu de chose finalement que cette très médiatique publication de l'inventaire du fonds Foccart[...]

CAN 2023 : nuages sur la Guinée

La Coupe du monde 2022 au Qatar se déroulera en fin d’année et la CAN 2023 prévue en Guinée en subira automatiquement les conséquences. D'ordinaire, le tournoi panaficain se tient en[...]

Technologies : la drague 3.0 débarque en Afrique

Internet a largement modifié les comportements sociaux dans le monde. Et l’Afrique n’est pas épargnée par ce vent technologique venu du Nord. Ainsi, après l'euphorie des rencontres 2.0[...]

Hervé Ladsous : "Le maintien de la paix ne représente que 0,4% des budgets militaires dans le monde"

Pour la première fois, les chefs d'état-major de 120 pays membres des Nations unies se réunissent vendredi 27 mars à New York pour plancher sur les enjeux complexes du maintien de la paix à[...]

Braconnage : l'éléphant d'Afrique menacé de disparaître d'ici vingt ans

L'éléphant d'Afrique est menacé de disparition à l'état sauvage d'ici vingt ans, ont prévenu des experts réunis dans le cadre d'un sommet depuis lundi au Botswana afin de sauver[...]

Tendances : un PIB pour les coiffures

Selon de récentes estimations, les Africaines dépenseraient, chaque année, 7 milliards de dollars pour l’entretien de leur identité capillaire. Un budget qui pourrait davantage participer au[...]

En Afrique, Pernod Ricard mise sur l'alcool local

Le numéro deux mondial des vins et spiritueux Pernod Ricard veut produire localement sur le continent africain. Selon nos informations, des tests ont déjà été lancés dans plusieurs pays.[...]

CAN 2015 des moins de 20 ans : le Nigeria l'emporte face au Sénégal avec un but magique

L’équipe nigériane de football des moins de 20 ans a battu dimanche, à Dakar, le Sénégal en finale du 19e Championnat d’Afrique des nations junior. Une victoire obtenue grâce[...]

Africa CEO Forum 2015 : des deals et des débats au sommet du business africain

Coorganisé par le Groupe Jeune Afrique, le Africa CEO Forum a rassemblé plus de 800 décideurs économiques les 16 et 17 mars. L'occasion de se pencher sur l'avenir du continent, mais[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2709p038.xml0 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2709p038.xml0 from 172.16.0.100