Extension Factory Builder
10/12/2012 à 15:11
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
François Compaoré, le frère du président burkinabé. François Compaoré, le frère du président burkinabé. © AFP

Le parti au pouvoir maintient sa domination à l'Assemblée. Mais - surprise - une nouvelle opposition s'installe.

Le score est provisoire, mais les jeux sont faits. Après un dépouillement validé à 90 % par la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) le 6 décembre, la physionomie de la nouvelle Assemblée nationale se dessine.

Avec au moins 58 sièges sur 127, le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) reste la première force politique, preuve que le renouvellement des cadres initié en mars 2011 s'est révélé moins déstabilisateur que prévu. Le parti au pouvoir n'en subit pas moins un recul par rapport à la précédente législature (74 députés).

Aux sièges du CDP s'ajoutent ceux obtenus par une multitude de partis satellites, notamment l'Alliance pour la démocratie et la fédération/Rassemblement démocratique africain (ADF/RDA) qui se maintient à l'Assemblée (15 sièges). Le parti de Gilbert Noël Ouédraogo, ministre des Transports, des Postes et de l'Économie numérique, devrait rester dans sa logique d'alliance avec la majorité présidentielle.

Maigre moisson

La vraie surprise vient du camp adverse, qui se recompose et gagne du terrain. Participant pour la première fois à ce scrutin national, l'Union pour le progrès et le changement (UPC) de Zéphirin Diabré fait son entrée à l'Assemblée avec au moins 15 députés. « Le parti du lion » devient ainsi le chef de file de l'opposition, et va pouvoir former son propre groupe parlementaire. La moisson est maigre, en revanche, pour le reste de l'opposition.

À l'heure où nous mettions sous presse, les résultats du Kadiogo, province qui englobe Ouagadougou, n'étaient pas encore connus. CDP et UPC (qui y dénonce des fraudes) revendiquent tous deux la victoire. Et pour cause : qui domine le centre peut dominer le pays. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Burkina Faso

C'est la CAN des surprises, le Congo et la Guinée équatoriale en quarts !

C'est la CAN des surprises, le Congo et la Guinée équatoriale en quarts !

Le Congo, tombeur du Burkina Faso (2-1), et la Guinée équatoriale, vainqueur du Gabon (2-0), sont tous les deux qualifiés pour les quarts de finale de la CAN 2015 dans le groupe A. Les Diables rouges terminent[...]

Burkina : Fespaco'mme les autres

Malgré le changement de régime au Burkina et la menace Ebola, le prestigieux festival panafricain aura bien lieu. Avec quelques changements au programme.[...]

Burkina Faso : Kafando fait machine arrière dans le dossier Sankara

Alors qu'il s'était maintes fois prononcé en faveur d'une réouverture rapide de l'enquête sur l'assassinat de Thomas Sankara, le président de transition burkinabè Michel Kafando a[...]

Burkina Faso : Djibrill Bassolé intéressé par la présidentielle ?

La perspective de l'élection présidentielle burkinabè, programmée pour le 11 octobre, aiguise les appétits.[...]

Burkina : les élections présidentielle et législatives auront lieu le 11 octobre

Le président Michel Kafando, s'exprimant devant la presse jeudi à Ouagadougou, a annoncé que les élections présidentielle et législatives se tiendraient le dimanche 11 octobre.[...]

CAN 2015 : le Burkina Faso au bord du gouffre

Les Étalons des frères Traoré n'ont pas réussi à marquer face à la Guinée équatoriale (0-0), malgré un déluge d'occasions. Le vice-champion d'Afrique ne[...]

Burkina : un successeur pour Moumouni Dieguimdé, ancien ministre des Infrastructures contraint à la démission

Daouda Traoré, un ingénieur des travaux publics, a été nommé mercredi ministre des Infrastructures en remplacement de Moumouni Dieguimdé, contraint de à la démission[...]

Mgr Judes Bicaba, évêque burkinabè : "Après un incendie, les braises ne s'éteignent pas tout de suite"

Monseigneur Judes Bicaba préside depuis 2005 le diocèse de Dégoudou dans le nord du Burkina Faso. Il revient pour Jeune Afrique sur les évènements des 16 au 18 janvier au Niger, où 45[...]

Danse : Nuit blanche à Ouagadougou de Serge Aimé Coulibaly

Présenté à Paris du 14 au 17 janvier, le spectacle prémonitoire et engagé de Serge Aimé Coulibaly devrait bientôt tourner en France et en Europe. Chorégraphie[...]

Pierre-Emerick Aubameyang met le Gabon en orbite

L'attaquant gabonais a brillé samedi en offrant au Gabon sa première victoire lors de cette CAN 2015 face au Burkina Faso (2-0).[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2709p014.xml1 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2709p014.xml1 from 172.16.0.100