Extension Factory Builder
11/12/2012 à 16:58
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des fonctionnaires en spectacle devant le congrès du Parti communiste, à Haiku. Des fonctionnaires en spectacle devant le congrès du Parti communiste, à Haiku. © AP/SIPA

Sécurité de l'emploi oblige, 1,5 million de Chinois ont présenté les concours de la fonction publique. Pour vingt mille postes à pourvoir.

À l'époque de Mao, le « bol de riz en fer » était synonyme de sécurité de l'emploi. Et puis les Chinois ont découvert les charmes vénéneux du capitalisme sauvage et la métaphore était passée de mode. Elle revient en force, mais le « bol de riz » n'est plus en fer, mais doré, comme en témoigne cette année l'affluence record aux concours de la fonction publique : près de 1,5 million de postulants pour vingt mille postes disponibles.

Officiellement, la Chine compte 7 millions de fonctionnaires. En réalité, on estime que 1 actif sur 2 est employé par l'État. Après les grandes purges des années 1980, 150 000 agents de la fonction publique sont recrutés chaque année. Ils viennent grossir les rangs d'une administration toujours plus pléthorique.

« Bien sûr, les salaires sont moins attrayants que dans le privé, explique Fu Jun, une jeune diplômée de l'université de Beida, à Pékin. Mais les fonctionnaires bénéficient de la sécurité de l'emploi et de nombreux avantages » : facilités d'accès au crédit, appartements à prix cassés, repas gratuits ou primes de transport. Le système porte le nom de Bian Zhi. Il fait manifestement rêver de nombreux jeunes. « C'est beaucoup moins stressant que dans le privé, commente un jeune fonctionnaire. J'ai accès aux meilleurs hôpitaux de Pékin et je peux voyager sans difficulté à l'étranger. »

9 400 candidats pour un seul poste

Du coup, les fonctionnaires ont la réputation d'être des privilégiés, souvent corrompus de surcroît. On les déteste et on les envie. Malgré un salaire moyen de 300 euros par mois, on recense globalement près de 75 candidats pour chaque poste. Mais cette année ils étaient 9 400 à concourir pour un seul emploi à pourvoir au sein du bureau d'État des statistiques. Et à Harbin (Nord), plus de 10 000 candidats ont postulé à l'un des 457 emplois de balayeurs municipaux en CDI. Parmi eux, 2 954 titulaires d'un master ! Il est vrai qu'en dépit du peu d'intérêt du travail et du faible salaire les balayeurs de Harbin ont droit à une pension de retraite deux fois supérieure à celle versée dans le privé.

« Ce n'est pas normal, peut-on lire dans un éditorial du quotidien Global Times. Si elle veut avancer sur la voie de la croissance, la Chine doit proposer à ses jeunes plus d'emplois attrayants. » En somme, elle doit remiser le « bol doré » au placard.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Faïza Guène, écrivain à part et entière

Faïza Guène, écrivain à part et entière

Depuis le best-seller "Kiffe kiffe demain", paru il y a dix ans et vendu à 400 000 exemplaires, la jeune auteure n'a pas cessé d'écrire. Dernier opus : "Un homme, ça ne pleure pas[...]

La police de New York démantèle son unité chargée d'espionner la communauté musulmane

Vous ne saviez sans doute pas qu'elle existait. Pourtant, la police new-yorkaise a annoncé mardi qu'elle avait fermé son unité secrète chargée d'espionner la communauté musulmane de la[...]

Wilson Kipsang : "Le record du monde du marathon n'est pas une fin en soi"

Vainqueur du marathon de Londres dimanche 13 avril, le recordman du monde (2h03’23) Wilson Kipsang Kiprotich a assis un peu plus sa domination mondiale sur route face à une concurrence particulièrement[...]

Japon - Yoshifumi Okamura : en Afrique, "c'est maintenant qu'il faut y aller !"

De passage à Paris, l'ancien ambassadeur du Japon en Côte d'Ivoire - et désormais représentant personnel du Premier ministre pour l'Afrique-, Yoshifumi Okamura, évoque l'avancée des[...]

Les sons de la semaine : les Lijadu Sisters, Nas, Bibi Tanga, "Ghana Mixtape"...

Un peu de musique pour accompagner votre journée ? Voici de quoi se détendre avec notre sélection de sons à écouter cette semaine. Au programme : le retour des Lijadu Sisters, le XXe anniversaire[...]

Ukraine : la guerre par d'autres moyens

Frapper les intérêts russes à l'étranger pour dissuader le Kremlin d'envahir de nouveau l'Ukraine ? Cette politique de sanctions ciblées est dans l'air du temps. Ses résultats sont[...]

Casa África, aux Canaries, une fenêtre espagnole sur le continent

Créée en 2006 comme un consortium entre le ministère espagnol des Affaires étrangères, le gouvernement des Canaries et la municipalité de Las Palmas où elle a son siège,[...]

Migration clandestine : manège en absurdie

Venu d'Afrique, le flux de bateaux de fortune tentant de rallier l'Europe ne faiblit pas. À son bord, des migrants aimantés par le fantasme de l’Occident et manipulés par des marchands de morts. Alors[...]

Jean-Yves Le Drian : "IBK doit négocier, Samba-Panza aussi"

Mali, Centrafrique, Libye... Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, reconduit à son poste le 2 avril, est sur tous les fronts africains. Entretien avec un Breton sans états[...]

France - Mériam Rhaiem : "Ma fille est une otage" en Syrie

Fin 2013, sa fille de 24 mois a été enlevée par son père, parti faire le jihad en Syrie. Après avoir créé un collectif nommé "Jamais sans Assia", Mériam[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers