Extension Factory Builder
11/12/2012 à 16:58
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des fonctionnaires en spectacle devant le congrès du Parti communiste, à Haiku. Des fonctionnaires en spectacle devant le congrès du Parti communiste, à Haiku. © AP/SIPA

Sécurité de l'emploi oblige, 1,5 million de Chinois ont présenté les concours de la fonction publique. Pour vingt mille postes à pourvoir.

À l'époque de Mao, le « bol de riz en fer » était synonyme de sécurité de l'emploi. Et puis les Chinois ont découvert les charmes vénéneux du capitalisme sauvage et la métaphore était passée de mode. Elle revient en force, mais le « bol de riz » n'est plus en fer, mais doré, comme en témoigne cette année l'affluence record aux concours de la fonction publique : près de 1,5 million de postulants pour vingt mille postes disponibles.

Officiellement, la Chine compte 7 millions de fonctionnaires. En réalité, on estime que 1 actif sur 2 est employé par l'État. Après les grandes purges des années 1980, 150 000 agents de la fonction publique sont recrutés chaque année. Ils viennent grossir les rangs d'une administration toujours plus pléthorique.

« Bien sûr, les salaires sont moins attrayants que dans le privé, explique Fu Jun, une jeune diplômée de l'université de Beida, à Pékin. Mais les fonctionnaires bénéficient de la sécurité de l'emploi et de nombreux avantages » : facilités d'accès au crédit, appartements à prix cassés, repas gratuits ou primes de transport. Le système porte le nom de Bian Zhi. Il fait manifestement rêver de nombreux jeunes. « C'est beaucoup moins stressant que dans le privé, commente un jeune fonctionnaire. J'ai accès aux meilleurs hôpitaux de Pékin et je peux voyager sans difficulté à l'étranger. »

9 400 candidats pour un seul poste

Du coup, les fonctionnaires ont la réputation d'être des privilégiés, souvent corrompus de surcroît. On les déteste et on les envie. Malgré un salaire moyen de 300 euros par mois, on recense globalement près de 75 candidats pour chaque poste. Mais cette année ils étaient 9 400 à concourir pour un seul emploi à pourvoir au sein du bureau d'État des statistiques. Et à Harbin (Nord), plus de 10 000 candidats ont postulé à l'un des 457 emplois de balayeurs municipaux en CDI. Parmi eux, 2 954 titulaires d'un master ! Il est vrai qu'en dépit du peu d'intérêt du travail et du faible salaire les balayeurs de Harbin ont droit à une pension de retraite deux fois supérieure à celle versée dans le privé.

« Ce n'est pas normal, peut-on lire dans un éditorial du quotidien Global Times. Si elle veut avancer sur la voie de la croissance, la Chine doit proposer à ses jeunes plus d'emplois attrayants. » En somme, elle doit remiser le « bol doré » au placard.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Total : Christophe de Margerie, l'hommage et la relève

Total : Christophe de Margerie, l'hommage et la relève

Après la mort de Christophe de Margerie, dont les obsèques ont eu lieu le 27 octobre à Paris, c'est Patrick Pouyanné qui prend les rênes de la major pétrolière française. [...]

Algérie : Valls, Taubira et les moines de Tibhirine

Manuel Valls, le Premier ministre français, et Christiane Taubira, la garde des Sceaux, seraient attendus en visite officielle à Alger avant la fin de l'année.L'occasion pour les familles des moines[...]

Francophonie : Annick Girardin n'a rien contre Michaëlle Jean

Dans une mise au point qu'elle a fait parvenir à Jeune Afrique, la secrétaire d'État française au Développement et à la Francophonie, Annick Girardin, s'élève contre[...]

Ebola : le codécouvreur du virus, Peter Piot, redoute une propagation en Chine

Le codécouvreur du virus Ebola, Peter Piot, a fait part jeudi de son inquiétude quant aux risques de propagation du virus en Chine, qui a une très importante communauté en Afrique de l'Ouest.[...]

Justice française : le Franco-Togolais Kofi Yamgnane mis en examen pour trafic d'influence

Le candidat proclamé à la présidentielle togolaise Kofi Yamgnane a été mis en examen mercredi dans la soirée pour "trafic d'influence".[...]

Pourquoi le cabinet Orrick a fait le choix d'Abidjan

Pour sa première implantation sur le continent, le cabinet d'avocats né aux États-Unis a préféré la capitale économique ivoirienne à Casablanca ou à[...]

Un soldat français des forces spéciales tué dans le nord du Mali

Un sergent-chef français, membre des forces spéciales, a été tué mercredi au Mali lors d'une opération destinée à freiner la résurgence des jihadistes dans le nord du[...]

RDC 

Boxe : 30 octobre 1974 à Kinshasa, le jour où Muhammad Ali entra dans la légende

Ce fut, à n'en pas douter, la rencontre du siècle : il y a quarante ans, le 30 octobre 1974, l'ancien champion du monde des poids lourds, Muhammad Ali, défiait le tenant du titre, George Foreman,[...]

Le Franco-Togolais Kofi Yamgnane placé en garde à vue dans l'affaire Rocancourt

Le Franco-Togolais Kofi Yamgnane a été placé en garde à vue, dans l'affaire Rocancourt, mercredi 29 octobre, selon l'AFP.[...]

"Black Panther" : Chadwick Boseman, premier super-héros noir en solo au cinéma chez Marvel

Marvel a enfin dévoilé mardi soir les neufs productions de la "phase 3" de son univers cinématographique pour les cinq prochaines années. Une nouveauté : l'Africain-Américain[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers