Extension Factory Builder
11/12/2012 à 16:58
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des fonctionnaires en spectacle devant le congrès du Parti communiste, à Haiku. Des fonctionnaires en spectacle devant le congrès du Parti communiste, à Haiku. © AP/SIPA

Sécurité de l'emploi oblige, 1,5 million de Chinois ont présenté les concours de la fonction publique. Pour vingt mille postes à pourvoir.

À l'époque de Mao, le « bol de riz en fer » était synonyme de sécurité de l'emploi. Et puis les Chinois ont découvert les charmes vénéneux du capitalisme sauvage et la métaphore était passée de mode. Elle revient en force, mais le « bol de riz » n'est plus en fer, mais doré, comme en témoigne cette année l'affluence record aux concours de la fonction publique : près de 1,5 million de postulants pour vingt mille postes disponibles.

Officiellement, la Chine compte 7 millions de fonctionnaires. En réalité, on estime que 1 actif sur 2 est employé par l'État. Après les grandes purges des années 1980, 150 000 agents de la fonction publique sont recrutés chaque année. Ils viennent grossir les rangs d'une administration toujours plus pléthorique.

« Bien sûr, les salaires sont moins attrayants que dans le privé, explique Fu Jun, une jeune diplômée de l'université de Beida, à Pékin. Mais les fonctionnaires bénéficient de la sécurité de l'emploi et de nombreux avantages » : facilités d'accès au crédit, appartements à prix cassés, repas gratuits ou primes de transport. Le système porte le nom de Bian Zhi. Il fait manifestement rêver de nombreux jeunes. « C'est beaucoup moins stressant que dans le privé, commente un jeune fonctionnaire. J'ai accès aux meilleurs hôpitaux de Pékin et je peux voyager sans difficulté à l'étranger. »

9 400 candidats pour un seul poste

Du coup, les fonctionnaires ont la réputation d'être des privilégiés, souvent corrompus de surcroît. On les déteste et on les envie. Malgré un salaire moyen de 300 euros par mois, on recense globalement près de 75 candidats pour chaque poste. Mais cette année ils étaient 9 400 à concourir pour un seul emploi à pourvoir au sein du bureau d'État des statistiques. Et à Harbin (Nord), plus de 10 000 candidats ont postulé à l'un des 457 emplois de balayeurs municipaux en CDI. Parmi eux, 2 954 titulaires d'un master ! Il est vrai qu'en dépit du peu d'intérêt du travail et du faible salaire les balayeurs de Harbin ont droit à une pension de retraite deux fois supérieure à celle versée dans le privé.

« Ce n'est pas normal, peut-on lire dans un éditorial du quotidien Global Times. Si elle veut avancer sur la voie de la croissance, la Chine doit proposer à ses jeunes plus d'emplois attrayants. » En somme, elle doit remiser le « bol doré » au placard.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

France : François Hollande accueille les quatre journalistes libérés en Syrie

France : François Hollande accueille les quatre journalistes libérés en Syrie

Les quatre journalistes français libérés samedi après dix mois d'une éprouvante captivité en Syrie aux mains d'un groupe jihadiste lié à Al-Qaïda, sont arrivés en[...]

Les quatre journalistes français otages en Syrie sont libres, retour d'ici dimanche matin

Les quatre journalistes français otages en Syrie depuis 10 mois ont été libérés samedi et sont "en bonne santé", a annoncé le président François Hollande,[...]

Chine : le baiser du Dragon

De Taïwan à Hong Kong et de Bangkok à Jakarta, la République populaire de Chine étend les tentacules de son économie surpuissante. Beaucoup lui reprochent d'avoir l'affection un brin[...]

Touche pas à ma graisse !

C'est une aventure ahurissante qui se déroule en ce moment dans une prison du Brabant. Ça commence comme ça : un détenu - on va l'appeler John - se met à grossir de façon[...]

Décès de Gabriel García Márquez : hommage à "Gabo" le magnifique...

L'écrivain colombien et prix Nobel de littérature Gabriel García Márquez est décédé à Mexico, jeudi. Il avait 87 ans.[...]

Espagne : le roi d'Espagne a-t-il comploté contre le gouvernement dans les années 1980 ?

Le roi d'Espagne a-t-il, en 1980, donné son feu vert à une tentative de coup d'État militaire ? C'est la thèse d'un livre qui fait scandale.[...]

Aïda Diarra, "Madame Afrique" de Western Union

La Malienne Aïda Diarra est vice-présidente Afrique de Western Union. Son défi : innover pour préserver le leadership du groupe américain dans les flux d'argent à destination du[...]

France : quand François Hollande oublie les "tirailleurs"

À la Grande Mosquée de Paris, sur la plaque gravée en hommage aux soldats musulmans mort pour la France, l'Élysée va devoir réparer son omission.[...]

Faïza Guène, écrivain à part et entière

Depuis le best-seller "Kiffe kiffe demain", paru il y a dix ans et vendu à 400 000 exemplaires, la jeune auteure n'a pas cessé d'écrire. Dernier opus : "Un homme, ça ne pleure[...]

La police de New York démantèle son unité chargée d'espionner la communauté musulmane

Vous ne saviez sans doute pas qu'elle existait. Pourtant, la police new-yorkaise a annoncé mardi qu'elle avait fermé son unité secrète chargée d'espionner la communauté musulmane de la[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers