Extension Factory Builder
10/12/2012 à 19:24
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Maison en cours de démolition à Rio de Janeiro. Maison en cours de démolition à Rio de Janeiro. © AP/SIPA/Victor R. Caivano

À l'approche du Mondial de foot et des Jeux olympiques, que faire des favelas de Rio et d'ailleurs ? Les raser, bien sûr.

Favela do Metrô, dans le nord de Rio de Janeiro. Depuis sa maison, Eomar Freitas, 36 ans, observe le mythique stade Maracanã, à quelques centaines de mètres de là. En 2014, c'est là qu'aura lieu la finale de la Coupe du monde de football. Depuis 2010, plus de la moitié des sept cents familles qui y vivaient ont été délogées par la mairie dans le cadre d'un projet de « revitalisation » des abords du stade. Les premiers expulsés ont été relogés à 50 km de là. Leurs maisons ont été rasées et, pour l'instant, un champ de ruines et de détritus s'étend à la place. Entre drogue, prostitution et cambriolages, les rescapés survivent comme ils peuvent. La résistance s'organise autour d'un comité populaire qui dispose d'une antenne dans chacune des villes hôtes du Mondial. Au total, 170 000 personnes sont menacées d'expulsion.

« C'est un processus complexe, car on a affaire à des gens très pauvres. Pour certains, le relogement se traduit par une amélioration de leurs conditions de vie. Pour d'autres, c'est le contraire, ils perdent leurs repères, leurs habitudes, leurs amis », explique l'urbaniste Orlando Santos Junior. En 2016, la « Ville merveilleuse » accueillera aussi les Jeux olympiques, et, du coup, d'autres favelas sont condamnées.

Spéculation

C'est le cas de la Vila Autódromo, dans l'Ouest, un quartier de 3 000 habitants posé au bord d'un lac. Ici, pas de violence ni de trafic de drogue, mais tout doit quand même être rasé, car c'est ici que seront construits le village olympique, le centre de presse et la piscine où auront lieu les épreuves de natation. Le TransOlímpica, une voie express réservée aux bus, traversera en outre le territoire de la favela.

Les autorités jugent aujourd'hui le site impropre à l'habitation. De fait, les rues ne sont pas asphaltées, le tout-à-l'égout n'existe pas, des flots d'immondices se déversent directement dans le lac et l'odeur ambiante est pestilentielle. Lors des Jeux panaméricains de 2007, aucune expulsion n'avait eu lieu et les installations sportives avaient été construites sur un terrain qui jouxte la favela.

Le noeud du problème, c'est la spéculation immobilière. « Toute la zone est une aire d'expansion résidentielle, un nouveau centre économique va y être créé. Les pauvres dévalorisent le quartier, il faut donc les déplacer », explique Orlando Santos Junior.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

Thaïlande : splendeurs et misères du clan Shinawatra

Thaïlande : splendeurs et misères du clan Shinawatra

Comme Thaksin, son frère, Yingluck a été renversée par un coup d'État militaire. Depuis près d'un an, la junte au pouvoir s'acharne contre elle. Finira-t-elle derrière les b[...]

L'Italie enregistre un nombre record de migrants clandestins venus d'Afrique par la mer

Le nombre de migrants clandestins qui a traversé la Méditerranée entre l’Afrique et l’Italie a explosé au début de l'année 2015 : une hausse de 43 % par rapport à[...]

Assia Djebar, une académicienne artiste

* Clothilde Monat est auteur, journaliste et professeur de Lettres au Lycée français d'Abu Dhabi. À l'annonce du décès de l’académicienne Assia Djebar, je me souviens de cette[...]

La fondation Sindika Dokolo s'expose à Porto

L'événement est suffisamment rare pour être signalé : du 5 mars au 17 mai 2015, la galerie municipale Almeida Garrett de Porto (Portugal) accueille une partie de la collection d'art contemporain de la[...]

États-Unis : un rapport accuse la police de Ferguson de discrimination envers les Noirs

La police de Ferguson, dans l’État du Missouri aux États-Unis, est accusée d’avoir violé systématiquement les droits des Noirs, selon le rapport de l’enquête du[...]

Ensaf Haidar : "Raif Badawi risque désormais la peine de mort pour apostasie"

Selon son épouse, Ensaf Haidar, le blogueur saoudien Raif Badawi, déjà condamné à 1 000 coups de fouet et à dix ans de prison, risque désormais la peine de mort pour apostasie.[...]

Série TV : l'empire des sons de Lee Daniels

Fox TV a créé la surprise, début 2015, en lançant une série qui nous plonge dans l'intimité d'une famille africaine-américaine à la tête d'une grosse maison de[...]

Italie : au moins dix migrants tués dans le naufrage de leur embarcation

Le naufrage d'un bateau transportant des migrants a fait au moins dix morts mardi au large de la Sicile. Quelque 121 personnes ont pu être sauvées par les secouristes.[...]

Angleterre : Drogba fils dans la gueule du loup

S’il devenait footballeur professionnel, le fils de Didier Drogba, Isaac, voudrait représenter l’Angleterre, berceau du foot et… des supporters racistes.[...]

Le sans-abri noir tué par la police de Los Angeles était français

Selon le "Los Angeles Times", le sans-abri abattu dimanche par des policiers à Los Angeles lors d'une altercation était un citoyen français déjà condamné pour braquage aux[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2708p060_061.xml1 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2708p060_061.xml1 from 172.16.0.100