Extension Factory Builder
10/12/2012 à 19:24
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Maison en cours de démolition à Rio de Janeiro. Maison en cours de démolition à Rio de Janeiro. © AP/SIPA/Victor R. Caivano

À l'approche du Mondial de foot et des Jeux olympiques, que faire des favelas de Rio et d'ailleurs ? Les raser, bien sûr.

Favela do Metrô, dans le nord de Rio de Janeiro. Depuis sa maison, Eomar Freitas, 36 ans, observe le mythique stade Maracanã, à quelques centaines de mètres de là. En 2014, c'est là qu'aura lieu la finale de la Coupe du monde de football. Depuis 2010, plus de la moitié des sept cents familles qui y vivaient ont été délogées par la mairie dans le cadre d'un projet de « revitalisation » des abords du stade. Les premiers expulsés ont été relogés à 50 km de là. Leurs maisons ont été rasées et, pour l'instant, un champ de ruines et de détritus s'étend à la place. Entre drogue, prostitution et cambriolages, les rescapés survivent comme ils peuvent. La résistance s'organise autour d'un comité populaire qui dispose d'une antenne dans chacune des villes hôtes du Mondial. Au total, 170 000 personnes sont menacées d'expulsion.

« C'est un processus complexe, car on a affaire à des gens très pauvres. Pour certains, le relogement se traduit par une amélioration de leurs conditions de vie. Pour d'autres, c'est le contraire, ils perdent leurs repères, leurs habitudes, leurs amis », explique l'urbaniste Orlando Santos Junior. En 2016, la « Ville merveilleuse » accueillera aussi les Jeux olympiques, et, du coup, d'autres favelas sont condamnées.

Spéculation

C'est le cas de la Vila Autódromo, dans l'Ouest, un quartier de 3 000 habitants posé au bord d'un lac. Ici, pas de violence ni de trafic de drogue, mais tout doit quand même être rasé, car c'est ici que seront construits le village olympique, le centre de presse et la piscine où auront lieu les épreuves de natation. Le TransOlímpica, une voie express réservée aux bus, traversera en outre le territoire de la favela.

Les autorités jugent aujourd'hui le site impropre à l'habitation. De fait, les rues ne sont pas asphaltées, le tout-à-l'égout n'existe pas, des flots d'immondices se déversent directement dans le lac et l'odeur ambiante est pestilentielle. Lors des Jeux panaméricains de 2007, aucune expulsion n'avait eu lieu et les installations sportives avaient été construites sur un terrain qui jouxte la favela.

Le noeud du problème, c'est la spéculation immobilière. « Toute la zone est une aire d'expansion résidentielle, un nouveau centre économique va y être créé. Les pauvres dévalorisent le quartier, il faut donc les déplacer », explique Orlando Santos Junior.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

France : l'agresseur des policiers de Joué-lès-Tours affichait le drapeau de l'EI sur Facebook

France : l'agresseur des policiers de Joué-lès-Tours affichait le drapeau de l'EI sur Facebook

Jeune homme au physique athlétique, l'agresseur des policiers de Joué-lès-Tours abattu samedi par les forces de l'ordre, s'était récemment converti à l'islam, affichant sur son compte Face[...]

États-Unis : le couple Obama parle de son expérience du racisme

Dans un entretien publié mercredi sur le site du magazine "People", le président américain, Barack Obama, et son épouse, ont révélé quelques actes de racisme ordinaire[...]

États-Unis : 70 ans après son exécution, un Africain-Américain de 14 ans innocenté

Une juge de Caroline du Sud vient d'annuler la condamnation à mort de George Stinney, un afro-américain de 14 ans exécuté le 16 juin 1944 dans une prison de Columbia pour le meurtre supposé de[...]

Irak : gros revers pour l'État islamique

Plusieurs chefs du groupe État islamique en Irak ont été tués récemment dans des frappes aériennes américaines dans le nord de l'Irak, où des combattants kurdes ont[...]

Diaspora : Consuelo Cruz Arboleda, Africaine-Sud-Américaine

Depuis presque dix ans, cette Colombienne installée à Madrid coordonne le groupe afro-socialiste au sein du Parti socialiste ouvrier espagnol.[...]

États-Unis : torture sans limites pendant la présidence de George W. Bush

Durant la présidence de George W. Bush, sous couvert de guerre contre le terrorisme, la CIA a eu recours à la torture. Avec une cruauté sans bornes, selon un rapport accablant du Sénat[...]

Benjamin Stora : "La France peine à se voir comme une nation construite par ses migrants"

Entretien avec le patron de la Cité nationale de l’histoire de l’immigration, l'historien français Benjamin Stora.[...]

Oubliez le McDo, à Paris, les fast-foods africains passent à l'offensive !

En quelques années, le marché de la restauration rapide en France a vu venir de nouveaux acteurs, les fast-foods africains. Malgré la frilosité des banques à les aider, certains ont réussi[...]

Démocratie et torture

Très mauvaise fin d'année pour le dogme selon lequel "la démocratie est le stade suprême du développement politique". On nous a tant de fois assuré que c'est le[...]

États-Unis : Hillary Clinton, future présidente ?

L'épouse de Bill Clinton n'est pas encore candidate à la présidentielle de 2016, mais nul doute qu'elle le sera bientôt. Sera-t-elle la première femme à accéder à la[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers