Extension Factory Builder
05/12/2012 à 15:50
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le joueur vedette du basket angolais prend sa retraite en cette fin d'année 2012. Le joueur vedette du basket angolais prend sa retraite en cette fin d'année 2012. © DR

La star du basket angolais, Miguel Lutonda, a annoncé son départ à la retraite après la phase finale de la Coupe d'Afrique des clubs champions, qui aura lieu du 29 novembre au 8 décembre.

Véritable star en Angola, Miguel Lutonda reste peu connu hors de son pays. Il est pourtant l'un des doyens des joueurs de basket du continent : à bientôt 41 ans (qu'il fêtera le 24 décembre), le meneur de Primeiro de Agosto prendra sa retraite au terme de la phase finale de la Coupe d'Afrique des clubs champions (du 29 novembre au 8 décembre). L'athlète de 1,86 m a fait ses débuts en tant qu'ailier au Grupo Desportivo da Nocalen (l'un des clubs de Luanda, sa ville natale) à la fin des années 1980 avant de rejoindre Primeiro de Agosto, le club phare de la capitale. Au fil de sa carrière, Lutonda a notamment remporté cinq championnats d'Afrique (Afrobasket) avec l'Angola et a été sacré par deux fois meilleur joueur de cette compétition, en 2001 et 2003. Mais son plus beau souvenir, confie-t-il, reste la finale de l'épreuve en 1999, remportée à domicile contre le Nigeria.

S'il raccroche les baskets, l'Angolais n'entend pas se laisser vivre dans sa villa du quartier Patrice-Lumumba. Lutonda a confié vouloir suivre une formation d'entraîneur et de dirigeant. Marié et père de famille, il devrait aussi accompagner la carrière de son fils aîné, qui a signé au club Petro de Luanda.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Angola

Football : et si Ronaldinho poursuivait sa carrière en Angola ?

Football : et si Ronaldinho poursuivait sa carrière en Angola ?

Certes en fin de carrière, le Brésilien Ronaldinho, dont le contrat avec son club mexicain arrive à son terme, a été approché par le club de Kabuscorp.[...]

Chute du cours du pétrole : qui perd, qui gagne en Afrique ?

Depuis quelques mois, le cours de l'or noir dégringole. Les pays producteurs africains s'inquiètent pour l'équilibre de leurs budgets. Mais il n'y aura pas que des perdants.[...]

Isabel dos Santos offre 1,2 milliard d'euros pour Portugal Telecom

 Isabel dos Santos a lancé une offre publique d'achat (OPA) de 1,2 milliards d'euros sur le holding Portugal Telecom SGPS, qui détient 25,6 % de l'opérateur de télécommunications[...]

Pour la première fois, un câble sous-marin va relier l'Afrique et l'Amérique du Sud

 La société Angola Cables a confié au japonais NEC Corporation la construction d'un câble sous-marin reliant le pays d'Afrique australe au Brésil. Premier câble de[...]

Panique sur la planète pétrole

Alors que les cours de l'or noir piquent du nez, certains analystes craignent que la croissance du continent perde le rythme. Mais l'Afrique a d'autres cordes à son arc.[...]

Carlos Lopes : "Les matières premières ne sont plus le principal moteur de la croissance africaine"

Selon le Bissau-Guinéen, le continent devrait résister à la baisse des cours. Notamment en définissant de nouvelles stratégies à court et moyen terme.[...]

ONU : l'Angola élu membre non permanent du Conseil de sécurité

Cinq nouveaux membres non permanents du Conseil de sécurité des Nations ont été élus jeudi. Parmi eux, un pays africain, l'Angola, accompagné de la Nouvelle-Zélande, du Venezuela,[...]

L'Angola, le créneau de Renault

Sur ce marché aussi florissant que concurrentiel, le constructeur français est déterminé à s'imposer. Reportage dans une concession de Luanda, où la marque au losange connaît[...]

L'Angola peut-il aller au-delà de l'or noir ?

En une décennie seulement, le pays s'est relevé de trente années de guerre fratricide. Grâce au pétrole, il a atteint la plus forte croissance au monde et attire à nouveau les[...]

L'Afrique, base de repli de Total ?

En difficulté au Kazakhstan, le pétrolier français a revu à la baisse ses objectifs. Mais il réaffirme que le continent, qui représente près du tiers de sa production, reste[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces