Extension Factory Builder
10/12/2012 à 19:14
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La délégation palestinienne le 29 novembre 2012, jour de l'admission de la Palestine comme État. La délégation palestinienne le 29 novembre 2012, jour de l'admission de la Palestine comme État. © Stan Honda/AFP

Seuls cinq pays africains n'ont pas voté lors de l'Assemblée générale de l'ONU en faveur de l'octroi à la Palestine du statut d'observateur non membre, le 29 novembre : le Cameroun, le Malawi, le Rwanda, la RDC et le Togo. Explications.

Le 29 novembre au siège de l'ONU, l'écrasante majorité des États africains a voté en faveur de l'octroi à la Palestine du statut d'observateur non membre, mais cinq se sont abstenus : le Cameroun, le Malawi, le Rwanda, la RDC et le Togo. Actuellement membre non permanent du Conseil de sécurité, ce dernier entretient d'excellentes relations avec Israël. Le président Faure Gnassingbé se trouvait d'ailleurs le 29 novembre à Jérusalem, où Shimon Pérès, son homologue israélien, a offert un dîner en son honneur. L'abstention du Cameroun est sans doute motivée par l'étroite coopération entre les services de sécurité des deux pays. La RD Congo, fragilisée par le conflit du Nord-Kivu, a été soumise à de fortes pressions de la diplomatie américaine, et notamment de Susan Rice, l'ambassadrice aux Nations unies. Quant au Rwanda et au Malawi, ils n'ont jamais caché leur proximité avec l'État hébreu. Par ailleurs, la Guinée équatoriale, le Liberia et Madagascar ont été déclarés absents, leurs représentants n'ayant pas participé à l'Assemblée générale sans qu'on sache s'il s'agit d'une étourderie, d'un cas de force majeure ou d'une consigne de leur gouvernement (voir aussi p. 15).

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Algérie : revers jihadistes

Article précédent :
Islam : Benzine, le retour

Réagir à cet article

Moyen-Orient

État islamique : que font les États voisins de la Syrie et de l'Irak ?

État islamique : que font les États voisins de la Syrie et de l'Irak ?

De la Turquie à l'Iran, au Moyen-Orient, le degré d'engagement contre l'État islamique reste très variable. Explications.[...]

États-Unis : Obama contre le Califat

Pour annihiler les jihadistes de l'État islamique, en Irak comme en Syrie, le président américain, Barack Obama, doit s'appuyer sur une large coalition internationale. Pas évident, car les[...]

Naufrage en Méditerranée : premiers témoignages de rescapés

Les premiers témoignages - poignants - de rescapés du naufrage qui pourrait avoir fait 500 victimes en Méditerranée, le 10 septembre, commencent à être rendus publics. Les causes de la[...]

Naufrage en Méditerranée : des dizaines de migrants gazaouis parmi les victimes

Des dizaines de Gazaouis figurent parmi les victimes du naufrage d'une embarcation en Méditerranée, mercredi 10 septembre. Si le bilan d'environ 500 victimes était confirmé, il s'agirait de l'un des[...]

#BurnISISFlagChallenge : pourquoi la flamme s'est éteinte

Largement relayé dans les médias, le #BurnISISFlagChallenge - qui consiste, sur le principe du #IceBucketChallenge, à brûler un drapeau de l’État islamique (ISIS en anglais) en[...]

L'ONU annonce un accord tripartite pour la reconstruction de Gaza

Israël et Palestiniens se sont mis d'accord sur un mécanisme provisoire pour accélérer, sous la surveillance de l’ONU, la reconstruction de Gaza, tout en s'assurant que les matériaux de [...]

Jihadistes de tous les pays...

En trois ans, au moins 12 000 étrangers, originaires de 81 États, ont rejoint les rangs des islamistes radicaux. Radiographie de la nouvelle internationale des fous d'Allah.[...]

Méditerranée : selon l'OIM, un naufrage pourrait avoir causé la mort de 500 migrants

Jusqu'à 500 migrants sont portés disparus depuis le naufrage de leur embarcation de fortune, la semaine dernière, au large de l'île de Malte.[...]

François Hollande à Bagdad pour exprimer son soutien au gouvernement irakien

Le président français François Hollande est arrivé vendredi à Bagdad, accompagné du chef de la diplomatie Laurent Fabius et du ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian, pour[...]

Dix pays arabes rallient la coalition contre les jihadistes de l'État islamique

En visite jeudi à Jeddah, en Arabie saoudite, le chef de la diplomatie américaine, John Kerry, a réussi à convaincre dix pays arabes de s'engager dans l'offensive contre l'État islamique.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex