Extension Factory Builder
07/12/2012 à 12:41
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
François Bozizé, président de Centrafrique. François Bozizé, président de Centrafrique. © AFP

François Bozizé renouvellerait bien son mandat à la tête de l'État en 2016. Seul soucis : la constitution ne le lui permet pas, à moins de la modifier.

Les 24 et 25 novembre à Boali, François Bozizé, le président de Centrafrique, a convié les députés du parti au pouvoir (le KNK) à débattre de son éventuelle candidature à la présidentielle de 2016. Pour pouvoir briguer un troisième mandat, il envisage de faire modifier par voie parlementaire les articles 24 et 108 de la Constitution. Problème : le texte actuel stipule que le nombre et la durée des mandats présidentiels ne sont pas révisables. Pour faire passer la mesure, le pouvoir pourrait en même temps soumettre aux députés d'autres modifications constitutionnelles comme la création d'un Sénat, l'abolition de la peine de mort ou la refonte du code électoral.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Centrafrique

Centrafrique : nomination d'un nouveau gouvernement de large ouverture

Centrafrique : nomination d'un nouveau gouvernement de large ouverture

Le Premier ministre centrafricain Mahamat Kamoun a annoncé vendredi la formation d'un nouveau gouvernement de large ouverture, comptant une trentaine de ministres, dont des représentants des groupes armés et[...]

Centrafrique : Mahamat Kamoun a formé son gouvernement

Quelques heures après le discours à la nation de la présidente de la transition centrafricaine, Catherine Samba-Panza, au cours duquel elle a confirmé Mahamat Kamoun au poste de Premier ministre,[...]

Centrafrique : des centaines de personnes manifestent contre la présence française à Bangui

Des centaines de personnes ont participé jeudi à une manifestation pacifique à Bangui contre la présence militaire française en Centrafrique.[...]

Centrafrique : cinq morts dans des heurts entre des soldats français et des hommes armés

Des sources hospitalières ont indiqué jeudi que cinq personnes avaient été tuées et une trentaine d'autres blessées dans les heurts du 19 août à Bangui, entre des soldats[...]

Centrafrique : affrontements à Bangui entre des soldats français et des individus armés

Des combats ont opposé mardi soir et mercredi matin à Bangui des soldats français de la force européenne Eufor et des individus armés.[...]

Centrafrique : 7 600 Casques bleus seront déployés au 15 septembre

L'ONU a annoncé mardi le déploiement au 15 septembre de 7 600 hommes en République centrafricaine dans le cadre de son opération de maintien de la paix.[...]

Centrafrique : le choix du nouveau Premier ministre, Mahamat Kamoun, fait encore débat

La désignation d'un gouvernement n'est pas encore d'actualité en Centrafrique. Mardi, le président du parlement provisoire, Alexandre Ferdinand Nguendet, a demandé d'y "surseoir", estimant[...]

La Centrafrique toujours dans l'attente d'un gouvernement "élargi"

Les Centrafricains attendent toujours la formation d'un nouveau gouvernement "élargi" à la suite de la nomination du Premier ministre Mahamat Kamoun, il y a plus d'une semaine. Ce retard fragilise une[...]

Centrafrique : nouveau massacre dans le nord, le cessez-le-feu encore un peu plus menacé

Plus d'une trentaine de villageois ont été massacrés dans le nord de la Centrafrique, nouvelle violation sanglante du très fragile cessez-le-feu signé fin juillet et qui compromet encore un peu[...]

La LRA de Joseph Kony "survit" dans le sud-est de la Centrafrique

La guérilla ougandaise de l'Armée de résistance du Seigneur (LRA) continue de semer la terreur dans le sud-est de la Centrafrique, notamment grâce à certains éléments de[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers