Extension Factory Builder
27/11/2012 à 16:10
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Un moment de répit dans un café, à Djeddah. Un moment de répit dans un café, à Djeddah. © Hassan Ammar/AP/Sipa

On savait les Saoudiennes placées sous l'autorité d'un homme toute leur vie. Désormais, elles sont suivies à la trace.

« Attention, votre femme voyage. » Voici, en substance, le SMS saugrenu que reçoit son « gardien » chaque fois qu'une Saoudienne quitte l'aéroport de Riyad. Car, en Arabie saoudite, toutes les femmes sont placées sous l'autorité d'un homme (père, époux, frère ou fils en cas de veuvage), qui en a la garde légale. Aucune n'échappe donc à cette mesure de contrôle des services de l'émigration, mise en place par les autorités du royaume.

En réalité, ce traçage électronique n'est pas nouveau. Mais, depuis que la célèbre militante Manal al-Sharif a relancé le débat sur Twitter - rare espace de liberté très prisé dans le pays -, la méthode suscite de vives critiques. Sur le réseau social, même les hommes se sont offusqués de ce que beaucoup d'internautes considèrent comme une pratique d'un autre âge. Cela dit, elle ne surprend guère, tant les droits des femmes sont bafoués en Arabie saoudite.

Chaperon

Avant d'avoir recours à la biométrie pour surveiller les Saoudiennes, le royaume leur avait interdit de franchir ses frontières sans l'accord d'un chaperon. Ainsi, dès son arrivée à l'aéroport, une femme est forcée de présenter une autorisation de voyager signée par ce dernier. Elle a beau posséder enfin son propre passeport, elle est toujours inscrite en tant que personne à charge sur la carte d'identité de son époux, quels que soient son âge ou ses revenus.

Recluses chez elles ou intégralement voilées, les femmes sont quasiment absentes de la vie publique et se voient même effacées de l'édition saoudienne des catalogues Ikea. Elles sont aussi les seules au monde à ne pas avoir le droit de conduire, sous peine de se faire arrêter. Pourtant, aucune loi ne le précise, mais les autorités, qui s'appuient sur une fatwa, invoquent la volonté des puissants religieux conservateurs pour maintenir l'interdiction. ?

L'an dernier, le roi Abdallah s'est toutefois efforcé de redonner un peu d'espoir aux Saoudiennes. En septembre 2011, il leur a enfin accordé le droit de vote et d'éligibilité pour les élections municipales de 2015. Et, lors des derniers Jeux olympiques, il a autorisé deux sportives à concourir pour la première fois.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Moyen-Orient

Gaza : ce que le Sud-Africain Desmond Tutu a dit à Israël

Gaza : ce que le Sud-Africain Desmond Tutu a dit à Israël

L'archevêque sud-africain Desmond Tutu, Prix Nobel de la Paix en 1984, appuie sa plume là où ça fait mal. Pourfendeur de la guerre à Gaza, il a signé une tribune dans le quotidien isra&eacu[...]

Le convoi braqué à Paris était celui du fils "favori" de feu le roi Fahd d'Arabie saoudite

Le prince saoudien dont le convoi a été attaqué dimanche soir à Paris n’est autre que Abdelaziz ben Fahd, richissime playboy de 41 ans et "fils favori" du roi défunt. Les[...]

Gaza : les frappes israéliennes se poursuivent, le bilan s'alourdit

L'espoir d'une trêve durable entre l'armée israélienne et le Hamas s'est à nouveau brisé mardi avec la reprise des hostilités de part et d'autre de la bande de Gaza. Au total dix[...]

Reprise des hostilités à Gaza entre Israël et le Hamas

Trois roquettes ont explosé dans le sud d’Israël, malgré le cessez-le-feu qui devait courir jusqu'à minuit. Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a aussitôt ordonné[...]

Arabie Saoudite : pour le grand mufti, l'État islamique et Al-Qaïda sont les ennemis n°1 de l'islam

Les jihadistes de l'État islamique et d'Al-Qaïda sont "l'ennemi numéro un de l'islam". Mardi, le grand mufti d'Arabie saoudite, Abdel Aziz Al-Cheikh, a pris position contre les idées[...]

Arabie saoudite : quatre hommes décapités pour trafic de haschich

Quatre Saoudiens condamnés à mort pour trafic de haschich ont été décapités lundi dans le sud-ouest du royaume. Le bilan s'alourdit à 32 exécutions depuis le début de[...]

Irak : les combattants kurdes poursuivent leur offensive face à l'État islamique

Les combats continuent de faire rage dans le nord de l'Irak. Après avoir repris le contrôle du plus grand barrage du pays, les combattants kurdes ont poursuivi lundi leur offensive, appuyés par des raids [...]

Gaza : pessimisme sur la signature d'un accord de cessez-le-feu au Caire

Les négociations entre Israël et l'Autorité palestinienne se poursuivaient lundi au Caire, mais les deux camps se montraient fermes sur leurs exigences, compromettant ainsi les chances d'aboutir à un[...]

Gaza : l'Afrique du Nord solidaire avec les Palestiniens... mais de loin

Malgré l'indignation populaire, le soutien témoigné aux habitants de Gaza semble bien superficiel en Afrique du Nord. Entre instabilité politique et crise économique, les chefs[...]

Le convoi d'un mystérieux prince saoudien braqué à Paris, 250 000 euros dérobés

Le convoi d'un prince saoudien a été attaqué dimanche soir à Paris par un commando armé très bien renseigné. Les malfaiteurs ont dérobé 250 000 euros ainsi que des[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers