Extension Factory Builder
27/11/2012 à 16:10
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Un moment de répit dans un café, à Djeddah. Un moment de répit dans un café, à Djeddah. © Hassan Ammar/AP/Sipa

On savait les Saoudiennes placées sous l'autorité d'un homme toute leur vie. Désormais, elles sont suivies à la trace.

« Attention, votre femme voyage. » Voici, en substance, le SMS saugrenu que reçoit son « gardien » chaque fois qu'une Saoudienne quitte l'aéroport de Riyad. Car, en Arabie saoudite, toutes les femmes sont placées sous l'autorité d'un homme (père, époux, frère ou fils en cas de veuvage), qui en a la garde légale. Aucune n'échappe donc à cette mesure de contrôle des services de l'émigration, mise en place par les autorités du royaume.

En réalité, ce traçage électronique n'est pas nouveau. Mais, depuis que la célèbre militante Manal al-Sharif a relancé le débat sur Twitter - rare espace de liberté très prisé dans le pays -, la méthode suscite de vives critiques. Sur le réseau social, même les hommes se sont offusqués de ce que beaucoup d'internautes considèrent comme une pratique d'un autre âge. Cela dit, elle ne surprend guère, tant les droits des femmes sont bafoués en Arabie saoudite.

Chaperon

Avant d'avoir recours à la biométrie pour surveiller les Saoudiennes, le royaume leur avait interdit de franchir ses frontières sans l'accord d'un chaperon. Ainsi, dès son arrivée à l'aéroport, une femme est forcée de présenter une autorisation de voyager signée par ce dernier. Elle a beau posséder enfin son propre passeport, elle est toujours inscrite en tant que personne à charge sur la carte d'identité de son époux, quels que soient son âge ou ses revenus.

Recluses chez elles ou intégralement voilées, les femmes sont quasiment absentes de la vie publique et se voient même effacées de l'édition saoudienne des catalogues Ikea. Elles sont aussi les seules au monde à ne pas avoir le droit de conduire, sous peine de se faire arrêter. Pourtant, aucune loi ne le précise, mais les autorités, qui s'appuient sur une fatwa, invoquent la volonté des puissants religieux conservateurs pour maintenir l'interdiction. ?

L'an dernier, le roi Abdallah s'est toutefois efforcé de redonner un peu d'espoir aux Saoudiennes. En septembre 2011, il leur a enfin accordé le droit de vote et d'éligibilité pour les élections municipales de 2015. Et, lors des derniers Jeux olympiques, il a autorisé deux sportives à concourir pour la première fois.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Moyen-Orient

Algérie : Jund al-Khilafah, des 'soldats' pas si inconnus

Algérie : Jund al-Khilafah, des "soldats" pas si inconnus

Qui sont les terroristes de Jund al-Khilafah, qui ont exécuté l'otage français Hervé Gourdel ? Leur chef, Abdelmalek Gouri, a fait allégeance à l'État islamique.[...]

Maroc : Jamal Benomar... militant un jour, militant toujours

Des rangs de l'extrême gauche marocaine au monde feutré de l'ONU en passant par Amnesty, l'envoyé spécial de Ban Ki-moon au Yémen n'a jamais transigé avec ses convictions.[...]

État islamique : plus de 200 jihadistes tués au cours des raids aériens de la coalition

Une semaine après le début des frappes aériennes de la coalition de Washington et ses alliés arabes contre l'État islamique en Syrie, un premier bilan fait état de plus de 200 morts[...]

Plus de 3 000 migrants ont péri en Méditerranée depuis début 2014

La traversée de la Méditerranée reste le voyage le plus meurtrier pour les migrants clandestins. Depuis début 2014, plus de 3 000 d'entre eux ont ainsi péri en chemin, selon l'Organisation [...]

Hajj : Ebola n'ébranle pas la foi

Malgré la fièvre qui sévit dans la région, nombreux sont les Ouest-Africains à emprunter la route de La Mecque. Reportage dans la capitale sénégalaise.[...]

Hajj : objectif sécurité

Le pèlerinage à La Mecque est un défi logistique, sécuritaire et sanitaire. Explications.[...]

Hajj : voyageurs pigeonnés

Les affaires du hajj se chiffrent en milliards de dollars, et l'odeur des billets verts attire bien des rapaces sans foi ni loi qui profitent allègrement de la piété, et souvent de la candeur des [...]

Arabie saoudite : l'or pieux du hajj

Début octobre, près de deux millions de pèlerins se rassembleront à La Mecque, en Arabie saoudite. Un devoir religieux devenu une véritable industrie touristique.[...]

Les États-Unis reconnaissent avoir "sous-estimé" l'État islamique

La Syrie est "Ground Zero pour les jihadistes à travers le monde", a déclaré dimanche le président américain, Barack Obama. Une situation que les États-Unis reconnaissent avoir[...]

État islamique : naissance d'un monstre de guerre (#2)

Comment la force de État islamique a-t-elle jailli du chaos en Irak et en Syrie ? Laurent Touchard* revient en deux billets sur la naissance d'une armée jihadiste assez puissante pour supplanter Al-Qaïda et[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers