Extension Factory Builder
28/11/2012 à 17:07
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le couple présidentiel, lors d'une opération de distribution de vivres, le 17 avril, à Damas. Le couple présidentiel, lors d'une opération de distribution de vivres, le 17 avril, à Damas. © AY-Collection/Sipa

Atout charme du régime, l'épouse du président syrien Asma al-Assad a disparu du devant de la scène. Fini le temps des interviews sur papier glacé, bienvenue dans le quotidien d'une femme de dictateur.

Il est piquant de relire avec le recul les portraits flatteurs de la First Lady syrienne dans la presse people. Paris Match la présentait comme « la lumière dans un pays plein de zones d'ombre ». Vogue l'auréolait même du titre de « rose du désert ». Un long portrait publié en mars 2011, agrémenté de photos du célèbre James Nachtwey, mettait en scène le bonheur familial des Assad jouant aux Lego avec leurs enfants (Hafez, Zeyn et Karim). L'article a été supprimé, depuis, du site web de la revue américaine, et l'auteure, Joan Juliet Buck, s'est épanchée dans la presse, s'estimant victime d'une manipulation.

Asma est aujourd'hui bien moins fréquentable qu'en mars 2011. Entre-temps, les chars de l'armée et la terrible répression ont élevé Bachar l'autocrate réticent à l'indignité de dictateur sanguinaire. Question à 1 000 livres syriennes : la première dame est-elle complice de son mari ? Elle ne l'a pas quitté, apparaissant même récemment à ses côtés, en septembre, pour une rencontre avec les journalistes de la télévision officielle.

Shopping

Née en 1975 à Londres d'un père cardiologue et d'une mère employée d'ambassade, tous deux Syriens, Asma se fait appeler Emma jusqu'à ses 16 ans. Elle épouse Bachar al-Assad en 2000, après avoir démissionné de J.P. Morgan et abandonné le projet d'un MBA à Harvard, et découvre la Syrie à ses côtés en s'investissant dans des actions caritatives pour les femmes en milieu rural et les enfants.

Leur mariage a été tellement discret qu'aucune image n'en a filtré, ce qui donne du poids aux méchantes rumeurs. Sunnite d'origine, elle aurait eu du mal à se faire accepter par sa belle-famille, notamment par Anissa, la mère de Bachar. À grand renfort de communication, Asma se bâtit une image de « présidente » moderne, simple et proche des gens. Pourtant, Asma l'élégante n'a pas renoncé au luxe. Des fuites de courriels publiés en mars dernier par le Guardian révèlent une « shoppeuse » compulsive qui accumule les achats de Louboutin (à 4 000 euros), de bijoux et de meubles d'art. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Moyen-Orient

Qui est Al-Fawwaz, condamné pour les attentats de Dar es-Salaam et Nairobi en 1998 ?

Qui est Al-Fawwaz, condamné pour les attentats de Dar es-Salaam et Nairobi en 1998 ?

Khalid al-Fawwaz, un Saoudien présenté comme un fidèle lieutenant d'Oussama Ben Laden, a été reconnu coupable de complot en lien avec les attentats contre les ambassades américaines &agr[...]

Terrorisme : l'étonnante histoire du premier Sud-Africain à avoir rejoint Daesh

Un jeune Sud-Africain, se présentant sous le nom d’Abu Hurayra Al-ifriki, assure avoir rejoint les rangs de l’État islamique en Syrie. Une information qui n’a pas encore été[...]

Yémen : les yeux plus gros que le ventre des houthistes

Maîtres de facto du pays depuis la prise de Sanaa, le 20 janvier, et la démission du président de la transition, les houthistes ne savent pas vraiment quoi faire d'un pouvoir trop facilement[...]

Yémen : une Française travaillant pour la Banque mondiale enlevée à Sanaa

Une ressortissante française travaillant pour la Banque mondiale a été enlevée mardi à Sanaa, ont annoncé les autorités françaises. [...]

Syrie: près d'une centaine de chrétiens assyriens enlevés par l'EI

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme, l'Etat islamique a enlevé 90 habitants après avoir attaqué Tal Chamiram et Tal Hermoz, deux villages chrétiens assyriens sous contrôle des[...]

Le nombre de jihadistes européens dans les rangs de l'EI est-il en baisse ?

Pour la première fois, six Français, dont le départ vers la Syrie semblait imminent, ont été privés de leurs passeports. Une décision qui illustre le renforcement de l'arsenal[...]

Le président démissionnaire yéménite a réussi à quitter Sanaa

Après avoir été assigné à résidence durant des semaines, le président démissionnaire du Yémen a réussi samedi dans la matinée à quitter Sanaa pour[...]

Israël : Sara Netanyahou, le boulet

Réputée pour ses frasques et ses lubies, Sara Netanyahou, l'épouse du Premier ministre israélien, a été rattrapée par un scandale qui pourrait, à un mois des [...]

Irak : Saddam Hussein, la corde du pendu, le prix du remord

Il y a huit ans, Saddam Hussein n'exprima aucun remords au pied de la potence. Un ancien opposant, rancunier, met en vente la corde qui servit à son exécution.[...]

Le bêtisier 2014 des fatwas

En France, les attentats terroristes des 7 et 9 janvier 2015 ont provoqué un chamboulement dans les têtes, les humeurs, les programmes des télévisions. On rit moins depuis, et la[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2706p048-053.xml1 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2706p048-053.xml1 from 172.16.0.100