Extension Factory Builder
26/11/2012 à 18:23
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
À l'âge de 58 ans, ce père de quatre enfants se définit comme un self-made man. À l'âge de 58 ans, ce père de quatre enfants se définit comme un self-made man. © AFP

Réputé rigoureux et expérimenté, Alioune Ndao, le procureur spécial de la Cour de répression de l'enrichissement illicite au Sénégal, est aussi très ambitieux. Portrait.

L'homme qui a convoqué Karim Wade se définit lui-même comme un self-made-man. Mais c'est un autre mot qui vient à l'esprit de ceux qui l'ont côtoyé ces dernières années. « Alioune Ndao ? C'est un parquetier, un vrai », glisse un avocat qui se réclame de son amitié. Un parquetier « redoutable » même, ajoute un fonctionnaire du ministère de la Justice. « Je ne sais faire que ça. Je ne me vois pas ailleurs », confie l'intéressé. Le parcours de cet homme pieux fortement imprégné des préceptes du mouridisme, la confrérie la plus influente au Sénégal, né il y a cinquante-huit ans à Kaolack et père de quatre enfants, est pour le moins atypique.

>> Lire aussi : "Les barons du régime Wade, les dessous d'une affaire d'État"

De la police à la magistrature

Dans sa jeunesse, il arrête ses études pour s'engager dans la police. Douze années durant, il n'est qu'un anonyme gardien de la paix. En parallèle (ce qui dénote, selon un proche, une grande persévérance), il étudie le droit. Après avoir obtenu sa maîtrise, il intègre l'école de la magistrature. En 1989, direction Ziguinchor pour son premier poste : substitut du procureur. Puis Kolda, où il devient procureur de la République, Tambacounda, et enfin Dakar, la consécration, où il accède au poste convoité d'avocat général de la cour d'appel. Là, il se fait remarquer pour ses réquisitoires très durs, qui tranchent, selon un chroniqueur judiciaire, avec « le caractère taquin » dont il fait preuve en privé.

Entre-temps, de 2003 à 2006, il a officié en tant que conseiller technique du ministre de la Justice. Une parenthèse au sein de l'administration Wade qui n'a visiblement pas pesé lorsqu'il a postulé à la Cour de répression de l'enrichissement illicite (CREI). « Il y a eu énormément de candidatures, indique-t-on au ministère. C'est normal, ce poste offre visibilité et fortes indemnités. » Ndao a été choisi parce qu'il est « réputé rigoureux », qu'il n'est mêlé à aucun scandale et que « c'est un parquetier d'expérience ». Et docile, certainement, car, comme le note un juge du siège, « on ne reste pas au parquet pendant vingt ans si on ne sait pas avaler des couleuvres ». L'intéressé admet rendre régulièrement compte à sa tutelle hiérarchique, la garde des Sceaux.

Courtois mais "très ambitieux"

Ndao est présenté par ses proches comme un homme courtois, respectueux des traditions et perfectionniste, mais aussi « très ambitieux pour lui et pour son pays ». Et s'il estime, face aux journalistes, qu'il a « plus à perdre qu'à gagner » en dirigeant les enquêtes de la CREI, il cache difficilement le plaisir qu'il a à se trouver sous le feu des projecteurs. Il sait que c'est le rôle de sa vie. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Sénégal

Sénégal : programme chargé pour le sommet de l'OIF à Dakar

Sénégal : programme chargé pour le sommet de l'OIF à Dakar

Au sommet de l'OIF à Dakar, les 29 et 30 novembre, on parlera gros sous et stratégie sur dix ans. Surtout, on élira le successeur d'Abdou Diouf. Suspense assuré.[...]

Pour les 70 ans du massacre de Thiaroye, le Cran intente deux actions contre l'État français

Une association française, le Conseil représentatif des associations noires (Cran), a annoncé jeudi avoir intenté deux actions en justice contre l'État français. Elle souhaite notamment[...]

Francophonie - Sénégal : retour à la case Dakar

Un quart de siècle après avoir été l'hôte du 3e sommet de la Francophonie, la capitale sénégalaise s'apprête à accueillir sa quinzième édition.[...]

Ebola : chaque jour qui passe effrite l'espoir, dans quelle langue faut-il le dire ?

Une vingtaine d'artistes ouest-africains de renom se sont réunis pour interpeller les chefs d'État francophones sur la catastrophe que représente Ebola. Ils publient leur lettre ouverte dans Jeune Afrique.[...]

Sénégal : Abdoulaye Wade décline l'invitation de Macky Sall au sommet de la Francophonie

Dans un courrier adressé à Macky Sall, dont "Jeune Afrique" révèle en exclusivité la teneur, Abdoulaye Wade décline l'invitation de son successeur au sommet de la Francophonie[...]

Sénégal : questions sur le débarquement d'Alioune Ndao

Figure emblématique de la lutte contre l'enrichissement illicite, le procureur spécial a été remplacé au pied levé le 11 novembre. Sans explication.[...]

CAN 2015 : Sénégal, Afrique du Sud, Cameroun, Zambie, Burkina et Gabon qualifiés

Le Sénégal d'Alain Giresse, l'Afrique du Sud, le Cameroun, la Zambie, le Burkina Faso et le Gabon se sont qualifiés samedi pour la CAN 2015, lors de l'avant-dernière journée des [...]

Afrique francophone : et les meilleures business schools en 2014 sont...

Engagées dans une course à la reconnaissance, les écoles de commerce s'internationalisent et se diversifient. Jeune Afrique a passé au crible les établissements d'Afrique francophone,[...]

Sénégal - Procès Karim Wade : le procureur spécial Alioune Ndao limogé

Alors que le procès de Karim Wade pour enrichissement illicite est en cours depuis trois mois et demi, le procureur spécial Alioune Ndao, qui portait l'accusation depuis deux ans, a été brutalement[...]

Nouvelle découverte de pétrole au large du Sénégal

Cairn Energy a annoncé une deuxième découverte de pétrole au large des côtes du Sénégal. Les réserves récupérables de ce puits sont estimées à 150[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces