Extension Factory Builder
19/11/2012 à 10:17
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Le déclin de l'empire américain n'est finalement peut-être pas pour tout de suite... Certains événements font beaucoup de bruit, suscitent de fortes réactions, mais n'ont aucun lendemain. D'autres ne font guère réagir, mais sont porteurs d'immenses changements. L'annonce, le 12 novembre, par l'Agence internationale de l'énergie (AIE) que les États-Unis pourraient devenir, d'ici à 2020, le premier producteur mondial d'hydrocarbures (et énergétiquement autosuffisants vers 2035) mérite toute notre attention. Cette hypothèse, car il faut tout de même prendre, pour de multiples raisons, cet augure avec des pincettes, constituerait un véritable big bang géopolitique, économique mais aussi environnemental.

Une révolution dans le paysage énergétique mondial - et, partant, dans les rapports de force entre les géants de la planète - due en grande partie au développement exponentiel de la production d'or noir non conventionnel, notamment de pétrole et de gaz de schiste. Les réserves américaines en la matière sont colossales, un véritable chapelet de champs qui s'égrène entre la Californie, le Dakota, le Colorado, l'Utah, le Montana ou le Texas. Conséquences directes et intérieures : l'économie américaine aura de très beaux jours devant elle (gain de compétitivité, coût réduit de l'énergie, etc.). À l'échelle de la planète, l'inclination quasi viscérale des États-Unis pour l'isolationnisme pourrait s'en trouver considérablement renforcée. Moins dépendants des barils du Moyen-Orient, d'Afrique ou d'ailleurs, les gendarmes mais aussi les bailleurs de fonds du monde pourraient bien s'effacer et demander aux Européens ou aux Asiatiques de prendre leurs responsabilités et de les débarrasser d'une charge qu'ils n'ont acceptée que pour défendre leurs intérêts stratégiques. L'AIE prévoit, par exemple, qu'en 2035 c'est l'Asie qui absorbera la très grande majorité des exportations d'hydrocarbures en provenance du Moyen-Orient. La liste des bouleversements, majeurs ou mineurs, en matière de politique étrangère des nations est presque infinie...

Last but not least, l'environnement. L'exploitation de ces gisements du futur est lourde de menaces. D'abord celles liées aux techniques utilisées : les sols, l'eau souterraine ou de surface n'en sortiront pas indemnes. Les terrains nécessaires à la mise en production des champs, eux, n'ont rien d'anecdotiques, loin de là, et concurrenceront donc ceux devant être alloués aux habitations, à l'agriculture, aux industries, aux transports, etc. Enfin, en l'absence de contraintes relatives à la nécessité de sortir d'énergies fossiles en voie de raréfaction, il est vraisemblable que les efforts à entreprendre en matière d'économie d'énergie - ce qui n'était déjà pas franchement la tasse de thé des États-Unis, de la Chine ou de l'Inde, entre autres - seront repoussés aux calendes grecques. De quoi, comme l'écrivait le poète et écrivain français Paul Valéry, entrer dans l'avenir à reculons...

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

L'Afrique, nouveau terrain de jeu des drones ?

L'Afrique, nouveau terrain de jeu des drones ?

Livraison de colis, aide humanitaire, antennes relais... Les drones semblent bons à tout faire et l'Afrique pourrait bien devenir le terrain de jeu idéal pour expérimenter de nouvelles applications.[...]

"Je vais vous tuer" : quand un policier pointe son fusil d'assaut sur des manifestants à Ferguson

Après le meurtre de Michael Brown le 9 août dernier, la ville de Ferguson, dans la banlieue de Saint-Louis, s'est transformée en poudrière. Des manifestants en colère. Une police à cran,[...]

Football : le Mondial des clubs 2014 maintenu au Maroc par la Fifa

Le Mondial des clubs 2014, avec entre autres le Real Madrid vainqueur de la Ligue des champions, pourra se tenir en décembre comme prévu au Maroc, le pays n'étant pas touché par[...]

Ferguson : la vidéo accablante du meurtre d'un jeune noir de 25 ans par la police

La police de Saint-Louis a rendu publique une vidéo du meurtre d'un jeune noir par deux policiers, mardi dernier. Armé d'un couteau, celui-ci a été abattu d'une dizaine de balles. Un drame qui pose une[...]

Ebola : le Sénégal ferme sa frontière avec la Guinée, 13 décès suspects en RDC

Alors que commence la tournée du coordinateur de l'ONU contre le virus Ebola dans les pays les plus touchés par l'épidémie, le Sénégal a décidé jeudi de fermer ses[...]

Meurtre de Michael Brown : le policier soutenu par le Ku Klux Klan ?

Le policier ayant tué Michael Brown va-t-il recevoir l'appui du Ku Klux Klan ? Selon le quotidien américain "USA Today", l'organisation raciste a en tout cas organisé une levée de fonds pour[...]

Gaza : ce que le Sud-Africain Desmond Tutu a dit à Israël

L'archevêque sud-africain Desmond Tutu, Prix Nobel de la Paix en 1984, appuie sa plume là où ça fait mal. Pourfendeur de la guerre à Gaza, il a signé une tribune dans le quotidien[...]

Ebolaphobie : l'Afrique mise au ban du monde ?

La psychose suscitée par le virus Ebola atteint parfois des records d'absurdité. Les raccourcis, les incompréhensions et les confusions alimentent l'inquiétude à l'étranger... qui peut[...]

"L'humanité est fière de James" : hommage à James Foley, assassiné par l'État islamique

Alors que les parents de James Foley se sont exprimés, parlant de fierté, sur l'assassinat de leur fils par des jihadistes de l'État islamique (EI), les réactions se sont multipliées à[...]

Gaza : le Hamas et Israël à nouveau dans l'engrenage de la violence

Après la reprise des hostilités dans la bande de Gaza, lundi soir, et une tentative d'élimination ciblée du chef militaire du Hamas par Israël, le conflit s'est à nouveau emballé : au[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers